Comment classer les livres dans une bibliothèque ?

livresAyant récemment déménagé, j’en ai profité pour investir dans une nouvelle bibliothèque. Elle est belle, elle est grande, elle a plus d’étagères, elle est noire. Et surtout, elle a des portes vitrées, ce qui reste l’idéal pour protéger mes livres adorés de la poussière. J’ai bien pris soin de choisir son emplacement : pas de lumière directe qui pourrait faire du mal aux livres. Car c’est bien connu : les livres sont comme les vampires, et ils n’aiment pas la lumière du jour !

Ayant beaucoup de choses à déménager, j’ai laissé le soin à des mains douces, mais malheureusement pas trop expertes, de placer mes livres dans leur nouvelle demeure. Et là, ce fut le drame ! Mes gentils déménageurs ont tout mis sans dessus dessous ! Il n’y avait plus aucun ordre ! Ils ont même réussi à mélanger les livres que j’avais lus avec les livres que je n’ai pas encore lus. Face à ce chaos, j’ai d’abord envisagé de sombrer dans l’hystérie avant de me reprendre. Il va falloir tout ranger correctement.

Ma décision était prise quand une de mes amies est passée à la maison. Devant l’étendue des dégâts, elle m’a posé une question pleine de candeur : quel sera mon système de classement ? Ben, je comptais faire la même chose qu’avant : des regroupements thématiques. Ça m’avait toujours semblé être le plus logique, jusqu’à ce que ma terrible amie parvienne à jeter le trouble dans mon esprit. Elle connaît un couple d’amis littéraires qui ont fini par se séparer parce qu’ils n’arrivaient pas à tomber d’accord sur le système de classement. Il est parti avec les auteurs écossais et le roman réaliste français. Elle a gardé les romantiques italiens et l’intégral de Dumas. Dur.

Apeurée par des perspectives aussi noires, je me résous à envisager plusieurs méthodes de classement afin de faire le bon choix pour mes livres que j’aime d’amour.

Le classement par genres

Je l’utilise depuis des années, et j’en suis fan. Plus d’un bibliophile est bien content de pouvoir trier ainsi ses possessions, en étant sûr, le moment venu, de retrouver facilement le volume qu’il a envie de consulter. Le gros avantage, c’est la clarté : je sais que je cherche un roman, mais je ne suis plus certaine de l’auteur (ça peut arriver même aux meilleurs). Grâce au classement thématique, il n’y a pas de place au doute : je vais tout de suite regarder l’étagère dédiée aux romans et fictions.

Un esprit tatillon pourrait m’opposer que ce qu’on gagne en rapidité de recherche, on le perd en pertinence de classement. Les auteurs de toutes époques, toutes nationalités, tous courants se trouvent ainsi à devoir se côtoyer. Molière et Shakespeare se font la gueule. Les poèmes d’Emily Brontë ne sont pas contents d’être séparés des Hauts de Hurlevent. Georges Perec n’est pas satisfait parce que W est à l’étage des autobiographies et pas dans les romans.

Glacée jusqu’à la moelle par tous ses problèmes, je me suis résolue à étudier d’autres méthodes de classement. Je veux que tous mes livres soient heureux dans leur nouvelle bibliothèque !

Le classement chronologique

C’est mon amie qui m’a suggéré ce classement. Elle l’utilise elle-même depuis des années et en est très satisfaite. Ça a un côté un peu académique qui me rappelle mon ancienne BU (bibliothèque universitaire : souvenez-vous de ces temps bénis où vous rampiez dans la poussière pour trouver LE livre dont vous aviez besoin pour votre commentaire de texte). Mais pourquoi pas ?

Ni une ni deux, je commence à dresser un plan de bataille. Je sors tous mes livres de la bibliothèque et je commence à faire des piles sur ma table basse, mon canapé, des chaises, un rebord de fenêtre, mon meuble télé… Bon, j’ai beaucoup de livres ! Je fais mes piles avec amour, tâchant de n’oublier personne dans la mauvaise période temporelle. Et cette fois, ça marche : les sœurs Brontë sont toutes ensembles ; les décadents français reforment leur sérail ; Molière et Shakespeare font toujours la gueule, mais je place Corneille entre les deux pour jouer les conciliateurs.

Bon. Tout va bien. Oups, c’est sans compter un léger problème : où mettre la biographie du général Desaix par Gonzague Saint-Bris ? A l’époque de Desaix qui est le sujet du livre ? Ou à celle de Gonzague Saint-Bris qui est tout de même l’auteur ? Oui mais il n’y aurait pas de livre sans le héros ? Et puis Sagan et Malraux râlent un peu. N’ont-ils pas aidé à inventer le roman moderne ? Pourquoi donc les cantonner au XXe siècle ? Inversement, Amanda Grange et son Journal de monsieur Darcy déposent une réclamation : elle veut être à côté de Jane Austen. Même Bob Dylan fait la moue : Tarentula n’appartient à aucune époque.

Ils sont tous en train de me rendre chèvre ! Je finis donc par repenser entièrement ma méthode. Je dois m’en remettre à un autre ordre des choses avant de sombrer définitivement dans la folie.

Le classement par nationalités

Je ressors tous mes livres. Je fais des piles. Je fiche les piles en vrac. Je refais de nouvelles piles par nationalité des auteurs. Je remets les piles dans ma bibliothèque. Bon ça pose encore problème : les français et les anglo-saxons prennent presque toute la place ! Il y a une véritable hégémonie territoriale dans ma bibliothèque. L’essentiel des tablettes est pris d’assaut par les anglais, mais les français résistent vaillamment. La guerre de cent ans est sur le point de recommencer, et ce n’est pas beau à voir. Simone de Beauvoir a pris Jane Austen en grippe parce qu’elle n’est pas d’accord avec les théories de madame Bennett sur le mariage ; Tristan Corbière a décidé de défier Jim Morrison dans un concours d’alcool ; et le général Desaix n’apprécie pas du tout d’être placé sous l’étagère de Winston Churchill. C’est la pagaille !

D’autant que sur les tablettes du dessus (qui ne sont pas protégées par les portes de verre), ça râle aussi. Kleist menace de lancer Penthésilée à mes trousses si je ne lui trouve pas une meilleure place. Primo Levi ne voudrait pas m’ennuyer, mais les conditions de classement ne lui conviennent pas. Et les poètes irlandais me rappellent que quand même Oscar Wilde est l’un des leurs, donc il ne doit pas rester avec les anglais. Dans la foulée, les russes préparent un coup d’état. Dostoïevski refuse d’être exilé dans le désert des hautes étagères. Et je rattrape de justesse Stefan Zweig avant que Le Joueur d’échecs ne se jette dans le vide !

Du coup là j’en ai assez ! Je les sors, je fais des piles pele-mêle dans lesquelles ils sont tous mélangés en vrac. Je remets toutes les piles sur les étagères, dans n’importe quel ordre. Je referme les portes. Et je les menace de tous les brûler à 451 degrés Fahrenheit s’ils ne font pas profil bas !

Je suis comme le chapelier fou : à deux doigts de manger mon chapeau si on me pousse à bout ! Dans mon délire, je commence à envisager des classements croisés : nationalités + chronologie. Ou bien : genre + nationalités. Ou encore : nationalités + genres. Et même, allons-y carrément : Genres + chronologie + nationalités ! Ou alors, je peux les classer par couleur de couverture…

Bon : au stade où j’en suis, ça ne va pas fort. Autant le dire, je suis démoralisée et je ne sais plus quoi faire avec tous mes livres. Car ils ont beau critiquer mes classements, mais ils ne me disent pas pour autant ce qu’ils veulent que je fasse.

Épuisée par tant de réflexion, je me réfugie sous ma couette et dans les pages du Seigneur des Anneaux. Le monde de papier est parfois plus dur que le monde réel. J’envoie une lettre d’insultes à mon amie pour lui faire partager cette pensée. Au loin, j’entends Le Journal d’un mythomane de Nicolas Bedos qui me souffle la chute de mon histoire : Voilà, pour moi ce fut un classement de merde, alors imaginez ce que je pense du vôtre !

Publicités

71 réflexions sur “Comment classer les livres dans une bibliothèque ?

    • emmanuelle dit :

      je me considère comme une vraie bibliophile et pourtant je classe mes livres par auteur. Alors certes c’est académique mais ça évite que mes livres soient séparés selon leur format ou leur éditions. Mais bon le classement par auteur n’est pas suffisant car après comment classer en interne tous leurs livres???

      J'aime

      • uranie84 dit :

        bonne question en effet ! en fait, je crois que quelle que soit la méthode de classement, il y a des limites… jusqu’à présent en tout cas, je n’ai pas trouvé de méthode infaillible !

        J'aime

  1. karwen dit :

    Bonjour, personnellement je fais un mix entre éditeur et numéro de parution pour les livres de poches et par hauteur pour les beaux livres. Alors certes, certains auteurs sont découpés en plusieurs éditions, tout côtoie n’importe quoi (façon de parler, je ne traite pas aussi méchamment mes chers livres) mais à mes yeux de maniaque je n’ai pas encore trouvé mieux afin de préserver mes yeux. Non le vrai problème reste pour moi la place, où les ranger…? Un lit, un bureau et 5 bibliothèques dans la chambre. Plus les rangements sur bureau, table de chevet et autres. Voilà l’autre dilemme du bibliophile 😉

    J'aime

  2. eloisedlm dit :

    Un classement par auteur me semble réservé aux bibliothèques les plus grosses… Pour ma part, je rassemble simplement les romans ayant des thématiques similaires : Paris, les voyages, la science, la fantasy… Je n’ai pas vraiment de règle mais je sais où chacun est rangé !

    Aimé par 1 personne

  3. bibliomab dit :

    En fait il n’y a jamais un seul classement dans une bibliothèque mais plusieurs qui se combinent. Le tout est de s’y retrouver… ;-))

    Merci pour votre article qui m’a fait sourire…
    Léo

    J'aime

  4. Ivy Read dit :

    J’ai adoré lire cet article ! Merci de m’avoir fait sourire !

    Pour ma part j’avoue que je ne me prends pas tellement la tête, c’est juste le bazar à ceci près que la Fantasy côtoie la Fantasy et les classiques sont regroupés.
    Si je devais prendre vraiment le temps de tout bien ranger comme il faut j’aurais tendance à les regrouper par genre, dans ces genres par maisons d’édition (pour les grands formats puisque je trouve dommage de couper les Bragelonne par autre chose) et ensuite par auteurs. Pour les maisons d’édition c’est discutable puisque cela peut séparer les oeuvres d’un même auteur mais le rendu visuel est plus homogène je trouve.

    J'aime

  5. aitsaid dit :

    moi perso çà ne me pas fait sourire mais plutôt rire,il ya de quoi en faire un livre.
    je suis tombé par hasard sur ce texte car je cherchais sur google comment ranger ma bibliothèque .
    merci c’était genial .

    J'aime

  6. audebrand-marty dit :

    près de 5000 bouquins toutes éditions….De librio (quand j’avais vraiment pas de sous) à mazenod (bonne rentrée) en passant par actes sud (toutes collections) et retz pour le théâtre….. jusqu’alors ils étaient « classés » par arrivée à la maison -et là, on voit défiler sa vie, ses envies et intérêts du moment – je fais quoi, moi? Je suis en train de tout réinstaller et, qui plus est, me suis équipée de book’in pour (essayer) de gérer!

    J'aime

      • uranie84 dit :

        Book’in est un logiciel qui permet de gérer un catalogue de bibliothèque. Je le connais surtout pour les bibliothèques publiques qui l’utilisent afin de stocker toutes les infos sur les livres et qui gèrent avec leur système de prêts. Mais les particuliers peuvent aussi le télécharger pour gérer leur propre bibliothèque. ça permet d’avoir une idée précise de tout ce qu’on a…

        J'aime

  7. enileda dit :

    Ayant également déménagé il y a un an, j’ai le plaisir aujourd’hui de commencer à ouvrir enfin mes cartons. Mes précieux livres vont avoir une pièce pour eux tous seuls, quel luxe!! Mieux encore, ils auront deux étages…. Mais seul le premier est terminé, j’ai encore du pain sur la planche pour le suivant. Du coup j’ai cherché des idées de classement… et je me suis bien amusée en lisant cet article! Je vais modifier un peu par rapport à mon ancienne installation (des étagères dans toutes les pièces de la maison), pour l’instant j’en suis au stade, piles de livres dans tous les coins du niveau achevé… 40 cartons vidés aujourd’hui, quel bazar!
    Merci pour toutes ces réflexions!

    J'aime

  8. luneau dit :

    Je cherchais une nouvelle idée pour m’y retrouver dans ma bibliothèque et votre article m’a bien amusé.Je crois que je vais classer par thème même si cela ne me satisfait pas totalement; à chacun son ressenti, l’essentiel est de lire et de donner envie de lire à ceux qui consultent la bibliothèque( je pense surtout à mes petits enfants).
    Merci pour toutes ces idées

    J'aime

    • Brigitte Murphy dit :

      Par thème oui c’est ce que j’ai plutôt fait. Et par langue, anglais et français. Un jour une de mes filles a décidé de mettre un peu d’ordre dans ma bibliothèque et elle a rangé par taille et couleurs. C’était joli mais je n’y me retrouvais plus! J’ai tout refait.
      Ah oui et j’ai une étagère avec mes livres préférés, ceux que je veux retrouver tout de suite et peut être prêter avec beaucoup de recommendations de rendre. Je m’en sépare difficilement mais ils sont trop beaux pour ne pas partager. Et puis quand j’en ai trop je les mets horizontalement par dessus les autres, ça ne fait pas ordonné mais ça fait vivant et ça protège les tranches des autres de la poussière. 😉

      Aimé par 1 personne

  9. uranie84 dit :

    Merci à vous pour vos commentaires. Je suis contente de vous avoir fait plaisir !
    @ enilada : bon courage pour tes 40 cartons. je compatis !
    @ audebrand-marty : merci car grâce à ton commentaire j’ai découvert book’in.

    J'aime

  10. HILD Bertrand dit :

    Bonjour, je pensais en lisant votre article trouver une solution à mon problème. Mais non. En fait, vous m’avez embrouillé. Je vous explique. J’ai reçu il y a peu, en cadeau 3 beaux livres sur les Rois de France. J’ai donc décidé de commencer une collection sur ce thème et le problème du classement a immédiatement surgi. Après m’être équipé d’une étagère (à fixer soi-même), j’ai décidé de classer mes livres et, pour tout dire cela m’a semblé évident. Mes livres étant respectivement : La vie de Louis XIV, la vie de Louis XV et la vie de Louis XVI, j’ai pensé qu’il serait simple de les ranger par ordre de numéro de Roi (j’ai choisi l’ordre croissant, Louis XIV étant le premier et Louis XVI le dernier) cela tombait bien car je respectais en même temps l’ordre chronologique. Puis le problème est survenu. On vient de m’offrir : La vie de Charles X.
    Je fais quoi ? Je le mets en premier (car Charles commence par un C et Louis par un L) et que X est plus petit que XIV ou bien je le mets en dernier car ce livre est plus petit que les 3 autres et que ça fait plus joli sur l’étagère. Votre article ne répond pas à ce genre de questions. On doit prochainement m’offrir un 5ème livre. J’ai demandé qu’on m’offre à la place une cravate. Pensez-vous un jour écrire un article sur le classement des cravates (j’en ai déjà deux et le problème va également se poser). Merci.

    Aimé par 1 personne

    • uranie84 dit :

      C’est dans ce genre de cas que le bibliophile aguerri doit envisager la pratique de la méditation tibétaine ! Pour ce qui est des cravates, je ne suis pas une spécialiste du sujet, mais je vous propose un classement par motif : les croisillons, les rayures, les unies… Reste le problème des différentes largeurs de cravates. En fait, je ne pense pas être très douée pour le rangement, comme cet article le démontre explicitement ! Merci à vous de l’avoir lu.

      J'aime

    • juneandcie dit :

      En dernier pour Charles X, si je peux me permettre. Cela respecte l’ordre chronologique si ma mémoire est bonne et l’ordre de taille… XD Sinon oubliez donc les cravates, et optez pour le noeud papillon, bien plus facile à ranger et à classer.

      Aimé par 1 personne

  11. FME6 dit :

    Je suis dans la même problèmatique
    je pense que je vais me résoudre à un premier classement par genre (roman, poésie, théâtre, essai…) puis à l’intérieur par continent (nationalité des auteurs) (Europe (France, GB, Italie…), Amérique (USA, Mexique, Chili…). J’ai pas trouvé mieux pour l’instant mais merci pour vos conseils

    J'aime

  12. aurianatognetti dit :

    Merci pour cet article très amusant! Pas du tout ce que je cherchais (Dois-je classer « Gustave Le Rouge » à « Le » ou à « Rouge »?) mais j’ai bien rigolé.
    J’ai la solution ultime au problème: plus de livres papier. C’est très extrême et ça fait hurler les bibliophiles, mais au moins je ne pleure plus quand je déménage à l’autre bout du monde et dois laisser mes livres derrière… J’utilise Calibre pour gérer mes e-books, et je peux trier par ce que je veux, selon mon humeur du moment.
    Avant ça… C’était un beau mélange. En règle général, par auteur, puis par série et numéro de série. Je suis maniaque, donc les tous les tomes d’une séries sont dans la même édition ^^. Pour les livres qui ne font pas partie d’une série, par ordre alphabétique (les séries sont classées au nom de la série). Je suis incapable de me rappeler des dates de parution, donc par titre c’est plus simple.
    Bon, ça ça marche bien pour les romans, BD, manga… (et si un auteur finit d’écrire la série d’un autre, « La roue du temps » de Robert Jordan finie par Brandon Sanderson par example, je classe au premier auteur). Après, les biographies et autobiographies avaient un bout d’étagère à part, et trié par ordre alphabétique du nom du sujet: Maria Stuart de Stefan Zweig était rangée à « S » dans les biographies. Les livres techniques sont classés (cela je les ai gardés) par thématique.
    Le problème, pas pour moi mais pour ma famille et mes amis, c’est que je lis dans plusieurs langues, donc les livres ne sont pas forcément en français. Et comme ça ne me dérange pas personellement de commencer une série dans une langue et de la finir dans une autre, je ne classe pas par langue…
    Et puis j’avais aussi un fichier dans google drive, pour avoir toutes les informations et surtout vérifier que je n’achète pas le même livre deux fois… involontairement.

    Aimé par 1 personne

    • Alivreouvert dit :

      Je vois que vous êtes hyper organisée ! Très bonne idée pour le classement des biographies, je vais faire pareil. C’est vrai aussi que quand on lit dans plusieurs langues, ça peut devenir difficile de classer les livres. Par contre, je dois avouer que je ne suis pas prête à passer au livre numérique même si j’admets que la facilité de classement fait rêver. Et puis, que faire de toute la place que mes livres papier libéreraient chez moi ?!

      J'aime

  13. There will be books dit :

    Très chouette article ! Chez moi, c’est rangé par livres lus ou non lus 🙂 Dans les non lus, par éditeur, et dans les lus, par coups de cœurs, en mettant les grands formats sur une étagère, les poches sur l’autre, en mélangeant joyeusement les styles, les langues… Mais je sais directement où aller quand quelqu’un me demande un conseil, et j’aime voir ces livres qui n’ont rien à voir mais qui m’ont tous apporté un beau moment de lecture ensemble 🙂 (après ça reste le bazar ;-))

    J'aime

  14. La Tête En Claire dit :

    Ahah la complexité des débats en terme de rangement de bibliothèque… Moi j’ai tranché pour la simplicité, je suis maniaque des lignes harmonieuse donc je range par taille en priorité ensuite je regroupe par éditeur : de loin c’est très harmonieux, mais c’est vrai que de près c’est parfois beaucoup moins simple…

    J'aime

  15. juneandcie dit :

    « Molière et Shakespeare se font la gueule. Les poèmes d’Emily Brontë ne sont pas contents d’être séparés des Hauts de Hurlevent. Georges Perec n’est pas satisfait parce que W est à l’étage des autobiographies et pas dans les romans. » Mais que j’ai ri ! Une vraie aventure épique. Je les regroupe moi-aussi par éditeur, ça m’aide à les retrouver et c’est globalement harmonieux. Mais aucun classement n’est jamais franchement satisfaisant.
    Si tu veux te vriller les nerfs, contemple donc les étagères d’une BU. Mon cauchemar !

    Aimé par 1 personne

  16. bibiothèUE dit :

    J’ai cru que ce commentaire sur le casse-tête chinois qu’est le « rangement théoriquement raisonné de livres dans un meuble » m’avait été habilement subtilisé, tellement j’avais l’impression (osons !!!) d’être dans MA bibliothèque, cherchant à résoudre à mon tour la quadrature du cercle. L’accord de genre m’a un peu éclairé, mais ce n’était pas une question de sexe, pour une fois ! J’ai beaucoup souri (finement, bien sûr) en constatant, en fait, que la narratrice avait pris un plaisir jubilatoire à ne pas chercher, ni choisir une stratégie d’identification de ses volumes et j’ai souhaité la féliciter et l’en remercier vivement.
    Et puis il reste toujours sainte IKEA, rayonnage BILLY, colonne ÉPUISÉE !

    J'aime

  17. Audrey dit :

    Je viens de renoncer à tout classement jusqu’à ce que je déménage dans un appartement plus grand où je pourrai ajouter une bibliothèque. Du coup, mon classement, c’est tetris, je mets les livres dans les « trous » en espérant un min d’harmonie et d’équilibre.

    J'aime

  18. Popcorn and Gibberish dit :

    N’ayant pas une vraie bibliothèque, ils sont classés par format. Quand j’en aurais une vraie avec de belles étagères où chacun sera bien exposé, je pense que j’opterai pour le format et par auteur. Tant pis pour les duels de nationalité !

    J'aime

  19. mick dit :

    Siècle + classement alphabétique par nom d’auteur. Pour le coup, ça fait vraiment académique mais bon, c’est clair et pratique, bien qu’il est possible que ce soit peu esthétique en matière de format. En tout cas ton article m’a beaucoup amusé, merci =)

    J'aime

  20. Nathalie Blandin dit :

    Merci pour ces moments où j ai également bien rigolé. Car je viens de passer trois heures à faire et défaire tout mes livres, comme vous, des piles partout dans la maison . Pour finalement ranger par thème et auteur . Mais pas satisfaite complètement. Donc après mettre bien énervée je regarde sur le web et tombe sur votre article , imaginez du coup mon fou rire !
    Je ne suis pas avancée mais j ai passé un bon moments. Merci .

    J'aime

  21. Bourdon dit :

    J’ai plus de 2000 livres en 3 langues différentes répartis dans différents endroits de la maison: les plus récents dans le living, plusieurs dizaines dans le bureau, d’autres plus anciens dans 3 chambres à l’étage, et les plus vieux finissent dans le grenier. J’ai même des livres du début du 20e s. qu’il faudrait faire restaurer ! Je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à chercher un système de classement mais à vous lire – en souriant – j’ai décidé de ne plus m’arracher les cheveux. Je vais continuer à rêver que je gagne au lotto, que je me fais construire une autre maison avec un énorme bureau contenant des meubles de bibliothèque en acajou et des livres du sol au plafond. Courage à tous et à toutes!

    J'aime

  22. pasunbloglitteraire dit :

    Classement où le hasard prend une grande place mais où quelques lignes peuvent être (parfois) discernées : Les relus souvent restent à portée de main, les séries (et les auteurs) essayent de ne pas trop s’éparpiller, le scientifique est à peu près regroupé, le bizarre évite le salon (il ne faut pas effrayer les visiteurs occasionnels), les « références » sont à coté du bureau et ce qui n’est pas encore lu s’empile à coté du lit…

    J'aime

  23. Jacky WIRTGEN dit :

    À la lecture de tous vos commentaires je viens de prendre conscience que je n’étais pas seul sur terre à réfléchir à un mode de classement pour mes bibliothèques….si j’ai bien rigolé je suis toujours avec mes milliers de livres et revues en instance de rangement
    Je vais passer pour un fou, mais depuis plus de 30 ans je collectionne tous les ouvrages et documents sur deux très grosses thématiques, les transports, air, terre, mer et l’histoire des derniers conflits depuis la révolution. Bref et c’est là que je passe pour un fou, cela se chiffre en centaines de milliers de livres et documents. Dans vos post je ne trouve aucune allusion à la problématique d’insertion. Il y a encore un an je pensais avoir règlé ce problème de classement en m’essayant à la thèmatique et à la période. À ce jour je dois tout reprendre pour insérer des centaines de livres et de nouvelles thématiques…
    J’ai dépassé les 100m2 et à 55 ans je commence à fatiguer, pourtant je me passionne toujours pour de nouveaux ouvrages récents comme anciens….le temps me semble de plus en plus court et un petit coup de main pour de nouvelles idées seraient les bienvenus…bien à vous

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Merci beaucoup pour ce commentaire. J’admire votre passion ! Oui, la problématique de l’insertion est très compliquée à régler. Je sais que certains collectionneurs effectuent des classement bis afin d’éviter justement d’avoir à revoir complètement leur classement principal. Je suis désolée de ne pas avoir de meilleure idée à vous soumettre. En tout cas bon courage !

      J'aime

  24. witchpurple dit :

    J’adore cet article ^_^ on sourit à chaque ligne et pour le casse-tête du rangement je m’y reconnais bien. Déjà je suis maniaque sur le format de mes livres : si j’ai le tome 1 et 2 en format de poche, j’attendrais que le 3ème sorte aussi en format de poche. Après pour le rangement je range si possible par série (ex: Harry Potter, Les bannis et les proscrits, l’univers de JRR Tolkien, Queen Betsy…) ou par genre (ex : les éditions Harlequin avec les livres RED DRESS, les mangas, les lightnovels, les classiques comme Les 3 mousquetaires Notre Dame de Paris ou encore Les petites filles modèles). J’ai la chance (ou la malchance) d’habiter sur une île loin de la France, résultat tout meuble convenable coûte super cher. Pour le moment mes livres je les empile dans une armoire que j’ai vidé, mais j’espère pouvoir un jour leur faire honneur avec une bibliothèque un peu dans le même genre que ce que tu as maintenant 🙂

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Mon cousin, qui a aussi énormément de livres, a récemment déménagé loin de Paris et il a désormais une pièce entière avec des bibliothèques vraiment adaptées au rangement des livres : le résultat est une merveille ! Donc patience, tu auras peut-être bientôt l’occasion d’avoir aussi une belle bibliothèque pour ta grande collection !!

      J'aime

  25. Angie dit :

    Hahaha ! J’ai adoré cet article qui m’a beaucoup fait rire ! Personnellement, je classe par genre, ensuite par auteur, et pour chaque auteur par date de publication. Ce système me convient parfaitement pour l’instant.

    Aimé par 1 personne

  26. Thrr-Gilag dit :

    Une franche rigolade à la lecture.
    Comme certaines, j’ai opté pour un classement thématique puis par auteur.

    Cela occasionne 2 petits soucis selon moi :
    i) comment gérer les différentes éditions / taille de format. Un trouble s’installe entre la logique de rassembler les livres d’un même auteur… et de les séparer selon la taille poche, semi-poche et grand format. L’aspect visuel m’important moins que de retrouver un auteur non fragmenté, ça fait les montagnes russes dans mes étagères.

    ii) cela implique aussi de séparer l’auteur écrivant dans différentes thématiques. Je préfère, mais cela peut gêner.

    Au final, le meilleur classement est celui qui fait que la bibliothèque révèle son âme… et permet de trouver rapidement ce que l’on recherche.

    J'aime

  27. Albert67 dit :

    Je possède 2.500 livres. Il y a de tout, des romans (venant de ma Mère), de la philo (venant de mon Père), de la peinture (à mon épouse) et de l’Histoire (à moi). Plus des divers, des (très bonnes) recettes de cuisine au théâtre (tous genres confondus), du bricolage aux insectes, etc..
    Il y a dans toutes les pièces, faute de place dans le « bureau-bibliothèque » où ils remplissent une grande bibliothèque, 24 rayonnages, quatre piles sur un guéridon et 7 piles sur un rebord de meuble.
    Je cherche un moyen de cataloguer mes livres pour pouvoir dénicher celui qui contient tel passage dont je me souviens très bien (tout en ayant oublié le titre et l’auteur) où je retrouverai la précision que je cherche, un nom, une date, un contexte certain.
    Votre texte m’a amusé et m’a surtout fait craindre que je ne parviendrai jamais à résoudre mes difficultés. Ce que les autres commentaires semblent confirmer.
    Y’a vraiment aucun moyen ?
    Z’êtes bien sûr ?

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      A moins qu’un centre de recherche de pointe se penche sérieusement sur la question, j’ai la terrible impression que les lecteurs passionnés que nous sommes sont condamnés à vivre dans le chaos. En tout cas, vous semblez avoir une très belle bibliothèque : tous les genres représentés, des piles de livres sur un guéridon… c’est tout ce qui me fait rêver dans la vie. Bravo à vous et merci pour votre commentaire !

      J'aime

    • Michel dit :

      Bonjour,

      J’ai à peu près la même bibliothèque que vous, soit en quantité qu’en qualité. J’ai résolu mon problème de classement avec un programme qui s’appelle Collectorz.com, (env. 40 euro), bien supérieur à tous les programme gratis qu’on peut trouver en ligne. Il est en anglais à la base, mais vraiment très facile à personnaliser en français.
      Je classe mes livres selon les genres (p.ex Art, Histoire, Religion, Littérature, Science fiction, Gastronomie etc). A l’intérieur de chaque genre je personnalise les sujets à ma guise: sous le genre Art p.ex., je peux mettre les sujets Peintres, Impressionisme, Art contemporain, Musées ou tout ce que vous voulez, le nombre de sujets à l’intérieur d’un genre n’étant pas limité. Dans le sujet vous pourriez écrire la citation que vous ne voulez pas oublier ou le passage dont vous vous souvenez. Le programme possède également une colonne ‘Résumé’, que vous pourriez utiliser à cet égard. (Le résumé est automatique si votre livre possède un numéro ISBN récent, mais vous avez la possibilité de le personnaliser). Un simple clic sur l’en-tête de la colonne qui contient l’information recherchée vous permet de retrouver immédiatement le nom et l’auteur du livre recherché, ainsi que le rayonnage où il se trouve.

      Cela dit, cataloguer une bibliothèque comme la votre requiert du temps et de la patience, plusieurs mois ou même plus. Mais pour qui aime les livres ce n’est guère important, car il peut s’agir d’une expérience incroyable, un voyage à l’intérieur de soi-même et de son passé. Retrouver ou relire des livres lus et aimés il y a 20 ou 30 ans – peut-être oubliés – mais qui sont le socle sur lequel nous avons créé notre personnalité d’aujourd’hui, devient alors une expérience presque mystique.
      Alors bon travail.

      Aimé par 1 personne

  28. Cécile Fagot dit :

    J’ai choisi de faire par théme: feel good, histoire, etc, évidemment je regroupe ceux du même auteurs. Ma bibliothèque est dans la chambre d’amis, comme ça quand j’ai du monde et qu’ils cherchent de la lecture, j’indique les thèmes, ils peuvent se servir.
    Chez moi les livres voyages, ils reviennent toujours, mais je préfère ça qu’une bibliothèque figée.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s