Les Sirènes de Malibu, roman de Taylor Jenkins Reid

Je voulais absolument lire Daisy Jones & the Six, le premier roman de Taylor Jenkins Reid paru en France. Mais je n’ai pas eu le temps. Alors quand son nouveau livre est paru, le mois dernier, je n’ai pas attendu ! J’ai profité de mes vacances pour lire tranquillement Les Sirènes de Malibu. Une journée de lecture au bord de l’eau a été suffisante pour le finir. J’étais totalement happée par l’histoire. Et j’ai tout aimé dans ce livre. Mais surtout, j’ai aimé être surprise.

Mon résumé de l’histoire

Les Sirènes de MalibuNina Riva se prépare à vivre une journée horrible. Son mari, star de tennis bon chic bon genre, vient de la plaquer publiquement pour partir vivre avec sa maitresse. Or, ils devaient accueillir le tout Hollywood ce soir chez eux pour leur traditionnelle fête de fin d’été. A cette fête, comme d’habitude, Nina a convié ses deux frères et sa soeur. Si la fratrie est indéfectiblement unie, c’est que leur enfance n’a pas été un long fleuve tranquille. Tout le monde connaît les célèbres enfants de Mick Riva, le chanteur le plus célèbre de sa génération. Mais savent-ils qu’il a abandonné sa famille quinze ans auparavant ? Imaginent-ils les dégâts que ce départ soudain a causé à ses enfants ? Aucun des membres de la famille Riva ne s’en doute, mais alors qu’ils se préparent à faire semblant de faire la fête, l’heure est venue de solder les comptes.

Mon avis sur Les Sirènes de Malibu

La couverture pourrait laisser penser qu’il s’agit d’un gentil roman feel-good. Ou d’un genre de comédie romantique sur le thème du surf. Mais ne vous y trompez pas : avec Les Sirènes de Malibu, Taylor Jenkins Reid signe un livre haletant et sans concession sur ce qui constitue véritablement une famille.

Les Sirènes de Malibu se déroule dans un cadre de rêve, mais très rapidement, on se rend bien compte que les illusions vont voler en éclats. On a beau suivre l’histoire de membres de la jet-set américaine, des « enfants » de rock star devenus riches et célèbres à leur tour, on découvre très vite que la célébrité ne les a pas protégé contre les vicissitudes de la vie.

Chaque chapitre est raconté du point de vue d’un des enfants Riva : Nina (l’aînée qui fait tout pour les autres), Hud (le gentil diplomate), Jay (le séduisant surfer), et Kit (la petite dernière au caractère bien trempé). Autant d’étiquettes qui ne suffisent pas à résumer les personnes qu’ils sont vraiment. Et qui ne rendent pas compte des doutes, des trouilles et des espoirs de ces enfants qui ont dû grandir trop vite.

Leur histoire, qui se déroule sur la seule journée de la fête de Nina, alterne avec le passé de leur parents. On découvre comment Mick, le chanteur débutant, est tombé amoureux de June, une jeune fille insouciante dont la vie se résumait au petit bistro de plage tenu par ses parents. Chacun rêvait d’une vie meilleure. Mais qu’ont-ils vraiment fait de leur vie ?

A la façon d’une enquête policière, Les Sirènes de Malibu livre les éléments de l’histoire au goutte à goutte. J’avais l’impression de faire un puzzle. En plus, le roman s’ouvre sur la maison de Nina qui prend feu. Comment ? Pourquoi ? Cette partie apporte beaucoup de suspens. Et en plus, chacun des membres de la fratrie Riva est vraiment intéressant à découvrir.

Les Sirènes de Malibu : une idée lecture pour qui ?

Je pense que les fans de romans policiers qui ont envie de varier les plaisirs vont adorer le jeu de piste narratif de ce livre. Taylor Jenkins Reid n’a pas son pareil pour attiser la curiosité de son lectorat. Je ne pouvais plus décrocher de cette histoire addictive et solaire. L’écriture est efficace, alternant avec une émotion à fleur de peau et une réflexion sur la nature profonde des liens qui nous unissent véritablement avec nos parents, nos frères et nos soeurs. Car plus que les liens du sang, c’est l’expérience d’un vécu commun qui nous attache le plus irrémédiablement.

Je pense aussi que les fans de la série This Is Us apprécieront ce voyage intimiste dans l’histoire d’une famille, avec toutes les pièces du puzzle qu’on découvre au fil des chapitres. Et enfin, les accros aux romans féminins seront certainement sensibles aux très beaux portraits féminins qui jalonnent le roman. A commencer par Nina elle-même, un personnage très riche, et June, la mère de famille au coeur brisé.

En bref, c’est un roman tellement bon qu’il devrait plaire à beaucoup de monde.

Bonne lecture !

Une réflexion sur “Les Sirènes de Malibu, roman de Taylor Jenkins Reid

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s