La Chronique des Bridgerton – Eloïse

Le troisième tome de l’intégrale de La Chronique des Bridgerton vient tout juste de paraître. Il contient les volumes 5 et 6 de la saga de Julia Quinn. Le cinquième roman est l’occasion de découvrir l’histoire de la fabuleuse Eloïse, un personnage particulièrement cher à mon cœur. Dans le tome précédent, l’amitié entre Eloïse et Pénélope était une partie de l’histoire que j’avais adoré. Et comme Eloïse a un petit côté rebelle, féministe avant l’heure hyper attachant, je m’attendais à ce que son histoire sorte un peu des sentiers battus. J’avais vu juste !

Mon résumé du livre

Eloïse Bridgerton a toujours aimé son indépendance. Mais ces derniers temps, elle a plus de mal à se contenter de sa propre compagnie. Deux de ses sœurs sont mariées. Trois de ses frères et sa meilleure amies sont aussi mariés. Et finalement, la perspective de devenir vieille fille n’est pas si séduisante que ça ! Eloïse a bien du mal à se laisser séduire par les bons partis londoniens, tous plus ennuyeux les uns que les autres. C’est dans sa correspondance qu’Eloïse trouve une échappatoire. Et par un curieux concours de circonstance, elle fait ainsi la connaissance épistolaire de sir Philip, un jeune veuf qui souhaite justement se remarier. Sur un coup de tête, Eloïse décide de s’enfuir pour rencontrer Philip par elle-même. Si il est aussi bien qu’elle le pense, c’est décidé : elle l’épousera ! Hélas : une fois sur place, Eloïse est rapidement déçue. Le botaniste spirituel sur papier se révèle gauche « en vrai ». Pire : il a omis de la prévenir qu’il avait deux enfants turbulents. Entre Eloïse et Philip, tous deux habitués depuis longtemps à vivre seul, il n’y a pas de coup de foudre. Mais quelques étincelles pourraient bien laisser présager d’un avenir prometteur, à condition que chacun y mette un peu du sien.

Mon avis sur La Chronique des Bridgerton – Eloïse

J’avais très hâte de découvrir l’histoire d’Eloïse… et en même temps j’avais un peu peur. Le quatrième roman, consacré à Colin et Pénélope, était formidable. Mais il marquait aussi un tournant dans la saga puisqu’il levait le secret autour de l’identité de lady Whistledown. Comment Julia Quinn allait-elle parvenir à se relancer après ça ? Est-ce que la suite de l’histoire serait aussi bien ? Eh bien oui : trois fois oui !

Ce nouveau tome se démarque des précédentes histoires pour plusieurs raisons. D’abord, il n’y a plus de chroniques mondaines en début de chapitre. Ils sont ici remplacés par les extraits des très nombreuses lettres écrites par Eloïse. C’est malin. On peut découvrir l’intimité du personnage, notamment ses relations avec sa redoutable fratrie. Eloïse est spirituelle, elle se mêle de tout, et elle n’hésite jamais à donner son avis. Ce qui fait d’elle une autrice fabuleuse à lire pour nous, qui suivons la saga depuis le début !

L’autre changement majeur, c’est que ce tome ne tourne pas autour d’un coup de foudre. C’est plutôt l’inverse ! Ce qui s’annonçait comme une grande histoire romantique avec fugue amoureuse se transforme assez rapidement en histoire d’amour catastrophe. Les deux personnages, Eloïse et Philip, n’arrivent pas à s’accorder. On sent bien qu’ils ont beaucoup de choses en commun, mais ça les éloigne plus que ça ne les rapproche. Du coup, c’est l’histoire d’un rapprochement, d’une découverte mutuelle dont on est témoin en tant que lecteur. C’est un aspect de l’histoire que j’ai adoré. Je n’aurais pas voulu d’un simple coup de foudre. Pour Eloïse, il fallait mieux que ça, quelque chose de plus original. J’aime bien la manière dont elle évolue dans ce tome. Elle décide de changer d’avis en ce qui concerne le célibat. Elle ose se remettre en question. Elle ose tout quitter pour tenter sa chance avec un homme qu’elle connaît à peine. Encore une fois, Eloïse s’impose comme un personnage fort au tempérament bien trempé, ce qui fait d’elle une héroïne inspirante et attachante. Parce que même si elle n’est absolument pas sûre d’elle, elle accepte de courir le risque.

Encore une fois, il y a beaucoup d’humour dans ce tome, et le fait qu’on assiste à une scène de retrouvailles houleuses de la famille Bridgerton suffit presque à mon bonheur ! La brigade des grands frères est à la fois très touchante et vraiment agaçante. Et on comprend bien d’où Eloïse tient son caractère !

La Chronique des Bridgeton – Eloïse : une idée lecture pour qui ?

S vous avez lu les précédents tomes, forcément vous aurez envie de lire celui-ci. Sachez qu’avec ce roman, Julian Quinn renouvèle bien la saga. Les nouvelles idées apportent de la fraîcheur à l’histoire. On prend toujours autant de plaisir à suivre l’histoire rocambolesque de cette famille chaleureuse et attachante. En prime, il y a vraiment une jolie histoire d’amour.

Si vous n’avez pas encore lu La Chroniques de Bridgerton, eh bien… qu’attendez-vous ?! Je plaisante ! Si vous n’avez pas lu la saga, vous pouvez tout à fait commencer avec ce tome. Il ne contient pas de spoiler majeur sur les précédents tomes, et l’histoire peut parfaitement se comprendre sans avoir lu les autres romans. C’est un livre idéal pour les fans de romances historiques, mais aussi pour les lectrices qui aiment les comédies romantiques. Parce que même si on est dans une époque différente, les thématiques abordées (la famille, le veuvage…) et les sentiments des personnages collent tout à fait avec ce qu’on trouve habituellement dans une comédie romantique; Vous serez dépaysées juste ce qu’il faut, et vous passerez un bon moment avec une histoire prenante et des personnages attachants.

Bridgerton-3

4 réflexions sur “La Chronique des Bridgerton – Eloïse

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s