Cormoran Strike : la nouvelle série policière de la BBC

Depuis de longues années, la BBC a réussi à se bâtir une solide réputation en matière de programmes de fiction télévisée, notamment en ce qui concerne les séries policières. Il faut dire qu’au pays d’Agatha Christie et d’Arthur Conan Doyle, le crime est un peu une sorte de hobby national au même titre que le cricket et le thé à cinq heures. Et pour soutenir ce succès, la BBC a une stratégie bien rôdée : puiser abondamment dans les succès de la littérature policière nationale. Une bonne chose parce qu’il y a vraiment beaucoup de bons auteurs policiers en Grande-Bretagne. Et depuis le succès fulgurant de Sherlock, la chaîne n’a pas hésité à se lancer dans diverses expérimentations, la dernière en date ayant été diffusée il y a à peine un mois : Cormoran Strike. Il s’agit de l’adaptation des romans policiers signés Robert Galbraith (pseudonyme pas du tout secret de J.K. Rowling). Et puisque je suis fan de romans policiers ainsi que de la BBC, évidemment je n’ai pas pu résister à visionner ces trois premiers épisodes pour vous donner mon avis sur cette nouvelle série !

Cormoran Strike ne passe pas inaperçu dans la foule : fils d’une rock-star anglaise et d’un top model, vétéran ayant servi dans l’armée britannique et ayant perdu une jambe au combat… Pourtant la discrétion est son métier : il est détective privé à Londres. Et alors qu’il a bien du mal à payer toutes ses factures ainsi que le salaire de sa secrétaire par intérim, une affaire en or se présente à lui : un ami d’enfance vient l’engager pour enquêter sur la mort de sa sœur, une mannequin en pleine gloire. Elle se serait suicidée en se jetant par la fenêtre, mais il est persuadé qu’elle a été assassinée. En creusant un peu, Cormoran Strike ne tarde pas à découvrir que cette belle jeune femme à qui la vie souriait cachait en fait pas mal de secrets… dans un milieu ou les types louches ne manquent pas. Pour mener l’affaire il va pouvoir compter sur sa nouvelle secrétaire temporaire, la jeune Robin qui a toujours rêvé d’aventures et est plus que ravie de pouvoir enfin mettre à profit ses talents personnels d’enquêtrice. Ils ne seront pas trop de deux pour défaire le nœud de cette affaire sordide.

OK, je l’admets tout de suite : l’histoire n’a absolument rien d’original. On a déjà lu/vu de nombreuses enquêtes policières avec des intrigues comparables et pour être complètement honnête, j’ai trouvé le coupable dès le début du deuxième épisode. Pour autant, Cormoran Strike est une série qui ne manque pas d’intérêt, et malgré la faiblesse de son intrigue, je dois dire que ça faisait longtemps que je n’avais pas regardé une série policière aussi bonne.

Déjà, la production n’a pas lésiné sur les moyens et rien n’a été laissé au hasard, à commencer par le casting des deux rôles principaux. C’est l’acteur Tom Burke qui prête ses traits au détective Cormoran Strike, et pour replacer un peu les choses dans leur contexte, disons qu’il est vraiment l’étoile montante du moment outre-Manche. En pleine phase ascendante, il a incarne Athos dans la série des Trois Mousquetaires avant de jouer Dolokhov dans le Guerre et Paix de la BBC l’année dernière. Cette série pourrait être son pass d’accès au cinéma comme Sherlock l’a été pour Benedict Cumberbatch. Même chose avec la pétillante Holliday Grainger qui, malgré un nom que je trouve très étrange (même pour une anglaise !), se fait de plus en plus remarquée dans des rôles secondaires (vous l’avez vue dans Ma Cousine Rachel et dans The Riot Club). Les deux sont justes et excellents, et on n’a aucune peine à tout de suite s’attacher à eux. Sans compter qu’il y a une vraie alchimie qui opère à l’écran, donc on y croit encore plus.

Pour le reste, le format de Cormoran Strike est très comparable à celui de la série Sherlock : on a une mini-série de trois épisodes qui forment une trame globale. Comme Sherlock, la série est tournée en plein cœur de Londres dans un style efficace mais sans fioritures. La différences notable entre les deux séries, c’est que Cormoran Strike nous présente une série policière un peu old school dans le sens où elle est essentiellement basée sur l’observation et la psychologie des personnages, et pas sur des effets de manche du genre : le personnage principal est un génie capable de résoudre toutes les affaires d’un simple claquement de main ! C’est reposant de retrouver un personnage qui n’est ni blasé, ni un génie torturé ni un sociopathe en puissance. Cormoran Strike (malgré un nom que je trouve très bizarre, même pour un anglais !!) est un type crédible, réaliste, qu’on pourrait croiser dans la rue. Il a ses fêlures, ses problèmes d’argent et accessoirement il lui manque une jambe, mais le personnage reste très équilibré et bien dans ses baskets. C’est quand même hyper appréciable dans un contexte de surenchère des personnages cinglés !

L’atmosphère de la série rappelle un peu les romans policiers américains des années 1950 : la porte vitrée du bureau, les rendez-vous dans des bars ou des restos louches, les milieux interlopes… Une plongée très agréable, très riche dans laquelle on croise des personnages vraiment intéressants et où on a d’autant plaisir à suivre la progression de l’enquête qu’on n’est pas complètement largué. Alors certes, ça manque parfois d’effets dramatiques, mais d’un autre côté c’est plus confortable à regarder parce qu’on ne se sent pas obligé d’admirer le personnage principal à chaque tirade.

Pour l’instant la série reste inédite en France mais au Royaume-Uni elle a déjà rencontré un vif succès. Elle a fait un bon score et a eu droit à des critiques élogieuses au point que la BBC a lancé deux épisodes inédits dans la foulée, portant la première saison à cinq épisodes alors qu’il ne devait y en avoir que trois. Dans la foulée, les droits ont été vendus pour une diffusion aux Etats-Unis. Avec un peu de chance, on devrait avoir droit à une diffusion française dans le courant 2018, vraisemblablement sur France tv. Les trois premiers épisodes étaient adaptés de L’Appel du coucou, et les deux épisodes ajoutés sont tirés de l’intrigue du Ver à soi. Pour la suite, comme il n’y a pas beaucoup de romans parus pour l’instant, il est probable que les épisodes soient basés sur des intrigues inédites, on aura donc peut-être droit à une amélioration de côté-là. En attendant, si vous avez l’occasion de découvrir la série Cormoran Strike, foncez et faites-vous plaisir. C’est la série policière idéale pour cet automne.

Publicités
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Cormoran Strike : la nouvelle série policière de la BBC

  1. Nous aurons en 2018, la troisième partie qui est tirée de La carrière du mal. Et les scénaristes ont dit que tant que J.K. Rowling écrirait les romans, eux suivront avec la série. 🙂
    Et tant mieux parce qu’elle écrit le 4eme en ce moment haha

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s