Ma Cousine Rachel : un film envoûtant à découvrir aujourd’hui en salle

De son vivant, Daphné du Maurier a eu l’occasion de se rendre compte que ses livres rendaient bien sur grand écran. Hitchcock lui-même, le maître du septième art, s’était approprié deux de ses romans, dont le fabuleux Rebecca qui a forcément laissé des traces dans le cœur de tous ceux qui ont pu voir son adaptation magistrale. Aujourd’hui, c’est un roman moins connu mais tout aussi fascinant qui vient hanter les salles obscures : Ma Cousine Rachel sort aujourd’hui au cinéma avec la sublime Rachel Weisz dans le rôle titre. L’occasion de plonger dans une histoire trouble et envoûtante qui séduira tous les lecteurs amateurs d’atmosphères prenantes et de personnages à plusieurs facettes.

Philip est un jeune homme dont la vie bascule du jour au lendemain quand il apprend la mort en Italie de son cousin Ambrose. Il adorait ce cousin plus âgé que lui qui l’avait recueilli et élevé après la mort de ses parents. Sa mort violente soulève de nombreuses questions : de quoi est-il mort ? Comment Est-ce arrivé ? Et surtout : qui est Rachel, cette mystérieuse femme qu’Ambrose a épousé avant de mourir ? En découvrant une lettre d’Ambrose qui accuse cette femme d’avoir causé tous ses tourments, Philip est persuadé que Rachel a tué son cousin. Alors lorsque cette femme se présente chez lui, en Angleterre, il est prêt à la confrontation. Pourtant, la rencontre ne se passe pas comme prévu car le femme qui se présente à lui semble honnête et innocente. Peu à peu, Philip succombe au charme de Rachel, cette femme qu’il découvre et qui fait naître chez lui un désir brûlant, un désir qui pourrait bien le consumer. Et cette femme mystérieuse se révéler moins innocente qu’il le croyait.

Je n’ai pas eu la chance de lire le roman de Daphné du Maurier, alors quand j’ai assisté à la projection de Ma Cousine Rachel, c’était en parfaite innocente. Dès le début du film, j’ai complètement basculé dans cette atmosphère particulière et hypnotique. Le film nous embarque immédiatement dans un monde clos, avec très peu de personnages mais beaucoup de tensions et énormément de questions sans réponses. Comme toujours chez Daphné du Maurier, c’est la psychologie des personnages qui sert de locomotive à l’intrigue, et rien n’est jamais clairement défini. C’est la complexité même des personnages qui rend toute l’histoire si passionnante et, comme dans la vraie vie, on ne peut pas s’attendre à obtenir toutes les réponses escomptées.

Le casting aide beaucoup à rendre l’histoire encore plus attractive puisque Rachel Weisz, qui campe la fameuse Rachel, est tout bonnement ensorcelante. Impossible de dire si elle est coupable ou pas, si elle est une manipulatrice cruelle ou si c’est simplement une femme qui cherche sa place. L’ambiguïté est fascinante et chaque scène avec elle laisse le spectateur en haleine. Face à elle, c’est le charmant Sam Calflin (vu dans Avant toi) qui campe Philip, l’amoureux transi en quête de réponses. Choix intéressant du réalisateur, c’est aussi lui qui incarne Ambrose dans les flash-backs. De quoi offrir plusieurs degrés de lecture aux spectateurs.

Evidemment, je ne vais pas vous dévoiler le fin mot de l’histoire mais je vais me contenter de dire que j’ai été complètement fascinée par cette histoire. L’intrigue est extrêmement bien cousue et la réalisation classique se prête parfaitement à cette histoire. L’atmosphère générale du film fait penser à un thriller psychologique, sauf qu’on est aussi un peu dans l’univers de l’histoire d’amour. Il se dégage de ce film une sensualité sauvage gardée intacte jusqu’à la toute fin du film. Si vous avez l’occasion d’aller au cinéma, surtout ne ratez pas Ma Cousine Rachel. Tous les romans n’ont pas la chance de faire l’objet d’aussi belles adaptations !

Publicités
Cet article a été publié dans Films. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Ma Cousine Rachel : un film envoûtant à découvrir aujourd’hui en salle

  1. Lullaby dit :

    Tu donnes envie ! En plus, j’avais beaucoup aimé Rebecca (le film).

    J'aime

  2. Bénédicte dit :

    J’ai prévu d’aller le voir, j’espère l’aimer autant que ça a été le cas pour toi ! (J’avais beaucoup aimé le roman même si je lui avais préféré Rebecca).

    J'aime

  3. M&M dit :

    Je suis curieuse de voir cette adaptation ! D’après ce que tu en dis, elle semble bien suivre les éléments prinicpaux du roman. Ta critique donne envie, c’est certain ! Elle est très bien structurée !

    (Petite typo cependant, à moins que ce ne soit différent dans le film, le nom de son cousin est Ambroise, le « i » est manquant !)

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Merci pour ton commentaire. J’ai vu le film en VO, donc c’était Ambrose. J’imagine que pour la traduction du roman, le prénom a été francisé.

      J'aime

      • M&M dit :

        Je n’ai pas pensé à regarder le nom dans la version anglaise, désolée. Je trouve étrange que le nom ait été francisé, mais j’imagine qu’il y avait une raison derrière cette décision.

        J’ai hâte à ton prochain article, ils sont excellents !

        J'aime

      • Alivreouvert dit :

        Merci beaucoup ! En fait, les modifications de noms arrivent très fréquemment dans les livres ou dans les films. Dans Le Trône de fer, Ygrid est devenue Ygritte dans la version française des livres pour faire moins nordique je pense.

        J'aime

      • M&M dit :

        J’écoute peu d’adaptations cinématographiques, du coup je n’étais pas au courant de ce détail ! En fait, je pensais que c’était un vieux truc, de modifier les noms (j’ai des animes en tête comme Sakura Cardcaptor, dont tous les noms sont francisés sauf la protagoniste).

        J'aime

  4. Morgane dit :

    J’en avais un peu entendu de parler et je vois qu’il vaut vraiment le coup! Hâte d’aller le voir!

    J'aime

  5. Morgane dit :

    Bon finalement j’ai acheté le bouquin car étonnamment il n’y a pas de séance près de chez moi… Je pense regarder le film plus tard quand il sera sorti en VOD. En même temps, c’est pas plus mal, en général le livre est mieux que l’adaptation filmique!

    J'aime

  6. Je n’ai pas lu le livre (ni aucun autre de Daphné du Maurier d’ailleurs…) mais j’ai apprécié ce film. Il y a quelques baisses dans le rythme de temps en temps je trouve, mais j’ai apprécié l’atmosphère et le fait que la question de la culpabilité (ou de l’innocence) de Rachel reste en suspens. Et les paysages sont juste renversants de beauté.

    J'aime

  7. Missycornish dit :

    Vu hier et entièrement d’accord avec toi. Je viens de commencer la relecture du roman pour pouvoir en parler sur mon blog rapidement. L’actrice était très bien choisie. Belle adaptation.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s