Rendez-vous au cupcake café, roman de Jenny Colgan

Lorsque le premier roman de Jenny Colgan, La Petite Boulangerie du bout du monde, est paru en France… je suis complètement passée à côté ! Ce n’est que quelques mois plus tard que j’en ai entendu parler et que j’ai eu envie de le lire… sans pour autant trouver le temps de le faire ! J’ai aussi raté sa suite, parue en 2016, et intitulée Une Saison à la petite boulangerie. Mais heureusement, pour le troisième roman, je me suis ressaisie et cette fois le rendez-vous n’a pas été manqué, c’est le cas de le dire ! Rendez-vous au cupcake café est paru le mois dernier aux éditions Prisma, et j’ai enfin pu découvrir l’irrésistible écriture de Jenny Colgan. Ouf, quelle aventure !

A presque 35 ans, Izzy a une vie bien rangée. Ou du moins c’est ce qu’elle croit. Cette jeune femme pétillante partage sa vie entre sa passion de la pâtisserie et un métier sans grand intérêt dans une compagnie immobilière. Sauf que tout change du jour au lendemain lorsqu’elle apprend qu’elle est licenciée à cause d’une compression de personnel. Et dans la foulée, c’est la fin de sa relation avec Graeme, beau parti fuyant qui était aussi son patron. Après une courte déprime, Izzy décide sur un coup de tête de se donner une chance de réaliser son rêve : ouvrir une boutique de cupcakes. L’aventure ne va pas être facile, mais heureusement pour elle Izzy pourra compter sur l’aide providentielle de quelques personnes dont le destin, à elles aussi, pourrait bien changer grâce à ce projet un peu fou.

Rendez-vous au cupcake café est précisément le genre de roman qui vous donne une pêche d’enfer ! Un feel-good-book dans toute sa splendeur, du genre qu’on n’a pas envie de lâcher et qui fait du bien après une longue journée de travail ! Grâce à ce livre, j’ai enfin compris pourquoi tant de lectrices disaient le plus grand bien de Jenny Colgan !

Cette histoire m’a beaucoup touchée pour différentes raisons… et notamment parce qu’elle m’a un peu rappelé la mienne. Non je n’ai pas fondé de boutique de cupcakes, mais moi aussi j’ai quitté mon travail pour tenter une expérience folle (me mettre à mon compte). Du coup, dès les premières pages, le personnage d’Izzy a beaucoup fait écho à des choses personnelles et je me suis sentie proche d’elle et de ses dilemmes.

Mais je pense que même sans ça, j’aurais été séduite par cette fille sympa, pas trop sûre d’elle, débrouillarde, chaleureuse, passionnée et qui tente tant bien que mal de réaliser son rêve le plus fou. Autour de ce personnage hyper positif, on retrouve d’ailleurs une belle galerie de personnages très agréables et très réalistes. Des personnages qui rencontrent des problèmes de la vie quotidienne, certains plus graves que d’autres, et qui s’accrochent quoiqu’il en coûte.

En ce qui concerne l’histoire, évidemment on s’attend un peu à la manière dont ça va se finir, mais ça fait aussi partie du charme de ce genre de livres un peu prévisibles. En revanche, dans le déroulé, il y a eu pas mal de surprises en ce qui me concerne, surtout grâce à certains personnages secondaires à qui il arrive plusieurs aventures (j’ai eu un coup de coeur pour le personnage d’Helena !). Entre rebondissements, moments d’humour et moments de tendresse, plus une touche de gravité vers la fin, ce roman livre une belle palette d’émotions sans jamais en faire des tonnes. Jenny Colgan raconte son histoire avec beaucoup d’énergie et de délicatesse, et la recette fonctionne.

D’ailleurs, autre point très positif de ce livre qui parle de pâtisserie : on y trouve de vraies recettes de gâteaux au fil des pages. Une véritable invitation à la gourmandise qui donne envie d’aller dans la cuisine se mettre aux fourneaux ! Et surtout, j’ai trouvé que cette idée sonnait juste avec l’ambiance chaleureuse et conviviale de ce roman.

Pour résumer mon impression de lecture, je peux finalement dire que j’ai lu un roman de Jenny Colgan, et je suis très heureuse de découvrir que c’est encore mieux que ce qu’on m’avait dit. J’ai vraiment été happée par cette histoire simple mais inspirante qui laisse éclore un sentiment de bonne humeur à toutes les pages. Si vous cherchez un livre sympa pour vous éloigner un peu de la grisaille du quotidien, je vous conseille vivement de vous laisser guider par l’odeur de ces charmants cupcakes !

Advertisements
Cet article a été publié dans Chick lit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Rendez-vous au cupcake café, roman de Jenny Colgan

  1. Il est dans ma PAL depuis deux mois à peu près, il faut absolument que je le lise prochainement. J’espère qu’il me plaira autant qu’à toi !

    J'aime

  2. C’était un super roman, je l’avais dévoré en quelques jours. J’adore les romans de Jenny Colgan, pour la petite boulangerie, on a aussi des recettes ! Ça donne envie de reproduire 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s