The Vampire Knitting Club, de Nancy Warren

Ma récente rencontre avec le cosy mystery paranormal a tellement piqué ma curiosité que je me suis immédiatement lancée dans la lecture d’un roman du genre. Comme les romans traduits en français sont rares, il a fallu que je me tourne vers les romans en anglais. Et j’ai porté mon choix sur The Vampire Knitting Club. Pourquoi ? Il s’agit du premier tome d’une série écrite par Nancy Warren. Et comme elle compte une vingtaine de romans, j’en ai déduit qu’ils avaient dû avoir un succès certain. Sans compter que pour moi, qui suis fan de tricot et d’Angleterre, il y avait quelque chose d’évident à choisir une histoire qui se déroulerait dans un club de tricot d’Oxford… avec des vampires, donc ! Pour une fois, je trouve les couvertures franchement moches. Mais vous allez voir que c’est une des seules choses négatives que je peux dire au sujet de ce roman policier un brin étrange.

Mon résumé du livre

Après avoir passé ses vacances d’été auprès de ses parents, deux archéologues en poste en Egypte, Lucy pensait trouver le réconfort du foyer familial à Oxford, là où vit sa grand-mère. C’est la seule vraie maison que la jeune femme a jamais eu, ballotée entre ses deux parents distants. Et pour se remettre d’une peine de coeur récente, quoi de mieux que de passer du temps avec sa formidable grand-mère Agnès, une passionnée de tricot qui a toujours réponse à tout ? Mais lorsque Lucy arrive devant la mercerie d’Agnès, elle trouve porte close. Pire : impossible d’entrer en contact avec sa grand-mère. En quête de réponses, elle en trouve bientôt dans le salon de thé voisin. Les deux propriétaires, amies d’Agnès depuis des années, doivent annoncer la triste nouvelle à Lucy : Agnès a été retrouvée morte dans sa boutique ! D’abord sous le choc, Lucy ne tarde pas à se poser des questions. Comment sa grand-mère, en parfaite santé, a-t-elle pu mourir si subitement ? Et pourquoi la boutique est-elle dans un tel désordre ? Convaincue qu’il y a eu une effraction et que sa grand-mère a certainement été assassinée, Lucy commence à poser des questions… Mais aucune hypothèse ne pourrait la préparer à la vérité : voilà qu’un jour, Lucy se retrouve nez à nez avec sa grand-mère. Agnès a bel et bien été assassinée, avant d’être ramenée à la vie par sa meilleure amie vampire. Car Agnès cachait un formidable secret : le sous-sol de sa mercerie sert en fait de cachette aux vampires d’Oxford !

Mon avis sur The Vampire Knitting Club

J’imagine que ça vous est déjà arrivé de lire un livre en vous disant « J’ai déjà lu quelque chose dans le même genre ». Et bien, c’est une chose que vous ne risquez pas de penser en lisant ce roman ! Nancy Warren a eu la brillante idée de mélanger des éléments qui, a priori, n’ont rien à faire ensemble. Et le résultat fait des étincelles ! Loin d’être un gloubi-boulga littéraire indigeste, The Vampire Knitting Club est une trouvaille merveilleuse !

Certes, Lucy n’est pas du tout une enquêtrice chevronnée. Et au début, l’histoire est assez longue à se mettre en place. J’ai trouvé que Nancy Warren perdait du temps à nous planter le décor en racontant des détails historiques sur Oxford. On ne lit pas un roman historique mais un roman policier. Donc ce n’est pas forcément pertinent de ralentir l’histoire au début, quand le lecteur trépigne d’impatience.

Mais une fois que Lucy découvre le pot aux roses, alors là tout s’accélère. Et l’histoire entre vraiment dans une autre dimension. La découverte de la gentille grand-mère changée en vampire est excellente ! Et que dire de tous les autres vampires ? Ils sont à des années lumières des stéréotypes du genre. Des personnes gentilles, qui ont le coeur sur la main, et tricotent des pulls pour Lucy. Par rapport aux humains « vivants » du roman, les vampires sont de très loin les personnages les plus sympathiques !

Grâce aux vampires, Lucy va pouvoir mener son enquête et découvrir le fin mot de l’histoire. Entre temps, elle fait la connaissance d’un charmant inspecteur de police… auquel elle est bien évidemment obligée de mentir. Lui révéler que sa grand-mère vampire veut dénoncer son assassin ne serait pas du meilleur effet ! On voit aussi qu’un triangle amoureux se met en place entre Lucy, l’inspecteur de police, et le ténébreux Rafe, vampire en chef de tout le petit groupe. De quoi donner envie de lire les tomes suivants !

En ce qui concerne l’intrigue à proprement parler, elle est desservie par un début de roman laborieux. Mais je pense que c’est dû au fait qu’il s’agit du premier livre de la série. Du coup, Nancy Warren veut caser pas mal de choses. Et ça ralentit le rythme de lecture, ce qui est dommage mais compréhensible. Pour le reste, le mélange entre intrigue policière classique et éléments surnaturels fonctionne à merveille. Et je trouve même que ça entretient le mystère. Le meurtre a-t-il un lien avec les vampires ou pas ? Pour le savoir, il vous faudra lire le roman !

The Vampire Knitting Club : une idée lecture pour qui ?

Je tiens tout de suite à vous rassurer : il n’y a rien d’effrayant dans ce livre ! Nancy Warren n’a pas écrit un roman d’horreur. Il n’y a pas de sang, pas de scènes glauques, rien de subversif ou de dérangeant. Vous ne risquez pas de faire des cauchemars avec ce livre. Moi qui suis une âme sensible, j’ai très bien dormi après l’avoir lu !

Malgré la présence de vampires, Nancy Warren reste vraiment respectueuse du genre du cosy mystery. L’histoire se déroule au sein d’une petite communauté : les boutiques du quartier touristique d’Oxford. Tout le monde se connaît, on boit le thé ensemble… Les éléments surnaturels sont étonnamment à leur place. Ils sont bien amenés, et ça ne semble même pas (trop) délirant. Au fil du livre, Lucy découvre un important secret de famille, qui ouvre des perspectives pour la suite de la saga. Et on comprend bien que les éléments surnaturels risquent de se multiplier dans les prochaines histoires. Personnellement, je dois dire que la magie a opéré. J’ai passé un moment très agréable avec cette histoire. Parce que même malgré ses imperfections, elle offre vraiment quelque chose d’original et on se prend facilement au jeu de ces vampires fans de tricot qui mènent des enquêtes.

The Vampire Knitting Club

2 réflexions sur “The Vampire Knitting Club, de Nancy Warren

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s