Meurtre et Séduction, de M.C. Beaton

Bonne nouvelle pour les fans de M.C. Beaton : les éditions Albin Michel ont récemment publié les deux premiers tomes des Enquêtes de lady Rose ! Cette quadrilogie, restée inédite en France à ce jour, permet de découvrir une autre facette de la maman d’Agatha Raisin. Une fois encore, il s’agit d’une série de romans policiers. Sauf que cette fois, il s’agit aussi de romans historiques dans lesquels on suit une jeune fille de bonne famille qui s’intéresse aux idées des suffragettes. Un mélange détonnant qui fait aussi la part belle à la romance avec une histoire d’amour naissante entre ladite jeune fille (lady Rose, donc) et un détective privé un peu original. Je vous en dis plus dans cette chronique avec mon avis lecture de Meurtre et Séduction, le premier tome de la série.

Mon résumé du livre

Lady Rose a beau être la fille unique d’un comte richissime, elle ne compte pas participer à la saison londonienne, cette foire au bétail dans laquelle les jeunes filles à marier sont jetées dans les bras des meilleurs partis d’Angleterre. Elle veut être une femme libre, et c’est pourquoi elle participe au mouvement des suffragettes. Hélas ! Quand une photo d’elle est prise lors d’une manifestation et publiée dans la presse, ses parents prennent une décision radicale. Rose doit rentrer dans le rang ! Ce qui passe par une vie sociale exempte de tout scandale. Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand un meurtre a lieu au beau milieu d’une partie de campagne entre gens du beau monde. Le père de Rose tente le tout pour le tout pour étouffer l’histoire. Il décide de faire appel à Harry Cathcart. Ce fils de bonne famille, revenu traumatisé de la guerre des Boers, semble avoir un don particulier pour résoudre en toute discrétion les problèmes de la bonne société. Le voici donc chargé de débusquer le coupable d’un meurtre pour éviter que lady Rose ne soit encore une fois mêlée à un scandale. Ils ont beau être dans le même camp, mais entre la militante en jupons et le détective misanthrope, les relations ne sont pas au beau fixe. Heureusement, leurs domestiques respectifs s’entendent parfaitement bien. Et avec un petit coup de pouce, l’improbable tandem pourrait bien démasquer le coupable…

Mon avis sur Meurtre et Séduction

Quand j’ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit en moi-même que ce serait tout ou rien : soit j’allais détester ce livre, soit j’allais l’adorer. Car l’expérience m’a appris qu’avec M.C. Beaton, il n’y avait pas de demi-mesure en général. Heureusement pour moi, ce livre a tenu toutes ses promesses, et même mieux encore !

J’ai beaucoup aimé les premiers Agatha Raisin. Ensuite, la série s’est un peu essoufflée et a commencé à tourner en rond (à mon goût). J’ai tenté de m’intéresser à la série des Hamish MacBeth et la lecture du premier tome m’a vacciné : j’y retrouvais tout ce qui m’agaçais dans les Agatha Raisin sans aucune des qualités qui m’avait fait aimer la série au départ.

Ici, bonne pioche : non seulement les personnages sont à mon goût, mais l’histoire aussi ! Je retrouve avec plaisir le même humour pince-sans-rire un peu acide qui est la marque de la romancière. Son talent pour dépeindre des personnages immédiatement attachants ou horripilants. L’énergie de son écriture très rythmée. Avec en prime le choix d’une période historique qui fait mouche. La naissance du mouvement féministe en Grande-Bretagne est l’occasion pour M.C. Beaton de jouer avec les codes des personnages féminins et d’aborder le sujet de la lutte des classes d’une façon toute personnelle.

Les personnages sont excellents, surtout parce qu’ils sont loin d’être des héros parfaits. Rose a beau être une féministe dans l’âme, elle idéalise beaucoup la cause. Et elle ne se rend pas compte de la chance qu’elle a de venir d’un milieu privilégié. Malgré ses bonnes intentions, il lui arrive fréquemment d’être à côté de la plaque. On pourrait la prendre pour une petite fille riche, mais M.C. Beaton nous la rend tout de suite attachante grâce à un esprit chaleureux et plein d’entrain. Elle est secondée par une femme de chambre (ancienne artiste de cabaret !) particulièrement vive d’esprit : Daisy. Elle a plus de bon sens que sa maitresse et n’hésite pas, à l’occasion, à la manipuler pour la faire aller dans la bonne direction. La relation entre les deux est fabuleuse et en même temps très subtile.

Face à elles, on découvre Harry. Il a beau être le fils d’un membre de la noblesse, il a dérogé en devenant détective privé. Un problème qui ne le dérange pas plus que ça vu que la vie mondaine ne l’intéresse pas. C’est un personnage masculin charmant sans être charmeur, intelligent sans être un génie de la déduction, qui apporte une dimension rationnelle à l’histoire sans jamais devenir ennuyeux. Et sa relation avec Rose fait des étincelles ! J’ai adoré la dynamique entre ces deux-là, ainsi qu’entre Daisy et Becket, le domestique de Harry. Le quatuor fonctionne très bien, et on les suit avec plaisir dans l’aventure. D’autant que M.C. Beaton ne laisse pas planer le doute sur les chassés-croisés amoureux. Il est clair qu’il y aura de la romance dans l’air dans les prochains tomes !

Et l’histoire policière, me demanderez-vous ? Elle est très bien ficelée. Il y a des secrets, des fausses pistes, des rebondissements, des péripéties amusantes et un final digne de ce nom. En un mot : on en a pour son argent !

Meurtre et séduction : une idée lecture pour qui ?

Un peu roman historique, un peu romance, résolument policier, Meurtre et Séduction est le mix parfait qui mélange tout ce que j’aime lire. Un mélange réussi et parfaitement maitrisé entre Downton Abbey et Sherlock Holmes, avec un soupçon de Jeeves. Du coup, j’ai envie de vous dire que si vous aimez la littérature anglaise, ce livre est forcément fait pour vous !

Pour les personnes qui avaient lu les Agatha Raisin et ont vécu le même chemin que moi (adoration-lassitude-déception), je pense que cette série policière est l’occasion de renouer avec M.C. Beaton. Il n’y a que quatre tomes, donc la lassitude ne devrait pas gagner si rapidement. D’autant que j’ai déjà lu le deuxième tome, et il est top !

Pour les lectrices et lecteurs qui ne connaissent pas encore M.C. Beaton, c’est un excellent point de départ pour découvrir une romancière britannique avec beaucoup de talent. Elle avait le don de faire vivre les comédies policières avec énergie et originalité. Ce livre est un bel hommage à son talent d’écrivain.

Lady-Rose-1

2 réflexions sur “Meurtre et Séduction, de M.C. Beaton

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s