Qui veut la peau d’Anna C ?, la nouvelle comédie policière de Sophie Henrionnet

Sophie Henrionnet, je l’ai découverte il y a déjà plusieurs années. A l’époque, son premier roman venait de sortir (ça ne nous rajeunit pas !) et j’avais eu un énorme coup de cœur pour ce livre au titre évocateur : Drôle de Karma. Depuis, des livres il y en a eu d’autres… et dans presque tous les genres ! Drame familial avec Vous prendrez bien un dessert ou chick lit policière désopilante avec Tout est sous contrôle, Sophie Henrionnet n’a rien perdu de son humour ni de son originalité, au point d’être devenue, en quelques livres, une valeur sûre du roman girly français. Alors évidemment, le petit nouveau, Qui veut la peau d’Anna C ?, me faisait les yeux doux depuis sa sortie en librairie, il y a déjà deux mois. Après avoir réussi l’exploit de faire légèrement baisser ma pile de livres à lire, j’ai enfin pu me saisir de ce roman plein de belles promesses. Et après tant de suspens, l’heure est donc venue de vous faire le compte-rendu détaillé de ma lecture !

Marie est une amoureuse des livres… elle est d’ailleurs bibliothécaire ! Elle adore son métier et l’avenir semble lui tendre les bras lorsque son horrible responsable meurt brutalement étouffée avec un beignet à la confiture. Malheureusement pour elle, le poste revient à une autre. Les mauvaises nouvelles n’arrivant jamais seule, Marie se fait poser un lapin à un blind date. Pour éconduire un jeune homme trop pressant, elle s’invente un nom d’emprunt : Anna Constello. Mais dans la foulée, elle manque de se faire kidnapper ! Sauvée in extremis par un charmant SDF du quartier, elle se rend rapidement compte que son pseudo l’a plongée dans les ennuis. Poursuivie par des personnes particulièrement louches, elle n’a plus d’autre choix que mener elle-même l’enquête : qui est cette Anna Costello ? Et pourquoi des gens la recherchent ? Mais surtout : comment se sortir de ce guêpier ?!

Comme à son habitude, Sophie Henrionnet nous embarque dès les premières lignes dans une histoire complètement improbable où tout peut arriver à chaque instant. L’aventure n’est jamais loin et le quotidien se transforme rapidement en film d’espionnage avec courses poursuites, secrets, complots et rebondissements en pagaille… le tout saupoudré de cet humour girly qui fait du bien ! Bon, inutile de nier : c’est tout ce que j’adore !

Si vous avez déjà lu des romans de Sophie Henrionnet, vous savez qu’il ne faut pas trop s’attendre à croiser la vraisemblance à chaque page. Au contraire, l’auteure n’a pas peur d’aller loin et de chahuter ses lectrices avec des rebondissements à peine croyable. On est dans du divertissement et tout est permis du moment qu’on ne s’ennuie pas. Et là, effectivement, on n’a pas le temps de s’ennuyer puisque l’histoire commence tout de suite avec un flash back. On sent bien qu’on est dans une histoire à suspens, et de fait l’intrigue ménage pas mal de surprises dont je ne vous dévoilerais rien pour ne pas vous spoiler.

Le personnage de Marie, très drôle et un peu aventurière/gaffeuse, est immédiatement agréable à suivre. Très dégourdie, Marie a tendance à se jeter au-devant du danger et le pire arrive facilement avec elle. Dotée d’un humour ravageur, elle est entourée d’une galerie de personnages tous plus loufoques les uns que les autres, mais même les bras cassés s’avèrent parfois utiles pour résoudre une enquête ! Grâce aux personnages hyper sympathiques, l’équilibre entre action et humour est parfait, ce qui rend la lecture d’autant plus agréable.

Bien sûr, pour les grands amateurs de suspens, l’intrigue pourra sembler un peu tirée par les cheveux. Mais c’est justement le côté un peu second degré qui fait de ce roman une excellente comédie policière : Sophie Henrionnet s’amuse à jouer avec les clichés pour rendre son histoire la plus drôle possible. Elle n’hésite pas non plus à apporter une touche très chick lit avec une romance aussi drôle que surprenante (le prince charmant n’est pas forcément présenté à son avantage !). Du début à la fin, il n’y a pas le moindre temps mort, et une fois qu’on commence à lire ce livre on ne peut plus le lâcher.

Si vous cherchez une bonne comédie, ce livre est fait pour vous. Inutile d’être fan d’histoires policières pour apprécier cette histoire bourrée d’humour. Qui veut la peau d’Anna C est un roman facile à lire, sans prise de tête, qui vous donne la pêche et vous fait décoller très loin de votre quotidien. Un vrai bon livre d’évasion qui vous redonnera le moral en attendant les vacances d’été.

Publicités
Cet article a été publié dans Roman policier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s