Interview de Sophie Henrionnet

sophie.henrionnetJe vous en ai parlé à la fin de l’année dernière, Drôle de Karma est un roman de chick lit qui m’avait vraiment beaucoup, mais alors beaucoup, emballé ! Dans cette histoire romantique où on trouve aussi une intrigue policière complètement déjantée et où on rit à chaque page, Joséphine, l’héroïne, nous embarquait pour un périple en Angleterre, avec la mafia à ses trousses, tout en essayant de mettre le cap sur un prince charmant. Une histoire pleine de rebondissement que j’avais littéralement dévorée ! Pour faire suite à ce gros coup de cœur, je vous propose aujourd’hui d’en savoir plus sur la plume qui se cache derrière cet excellent roman : Sophie Henrionnet. En quelques questions/réponses, elle revient sur son travail d’écriture et ses futurs projets.

Pour commencer, pouvez-vous vous présenter, nous parler un peu de votre parcours personnel ?

J’ai 36 ans, quatre enfants et je suis dentiste de formation. Passionnée de lecture et d’écriture, j’ai décidé de tenter l’aventure, envoyé sur un coup de tête des manuscrits… et reçu des réponses enthousiastes !

Quand avez-vous commencé à vous intéresser à l’écriture ?

Depuis toujours. J’ai du mal à dissocier tout à fait l’écriture de la lecture, j’aime décortiquer les livres que je lis, tout comme les films d’ailleurs. Comprendre comment ils ont été élaborés, comment les trames se mêlent les unes aux autres. J’ai toujours été fascinée par la musique des mots, l’idée qu’avec la même quantité de matière on puisse créer autant d’histoires différentes.

Comment avez-vous eu l’idée et l’envie d’écrire ce livre ?

A la naissance de ma petite dernière, j’étais en congé maternité, j’ai voulu occuper mon temps libre à une nouvelle aventure : c’était le moment où jamais !

En combien de temps l’avez-vous écrit ? Aviez-vous une méthode de travail particulière ?

En six mois environ. Tout d’abord le premier jet, puis beaucoup de retravail pour la forme.

‘Drôle de karma’ est un roman de Chick lit avec une dose de comédie policière. Était-ce votre idée dès le départ de mélanger les deux, ou bien est-ce en écrivant que l’histoire policière s’est mêlée à l’histoire « romantique » ?

L’inverse ! Je partais sur un roman chick lit / comédie, et puis naturellement j’ai eu envie de pimenter avec une trame policière.

Comment est né le personnage de Joséphine ? Y a-t-il des éléments autobiographiques ?

Aucun ! Joséphine est un peu l’archétype des héroïnes de chick lit, attachante mais tête à claques ! J’avais cependant l’envie que le lecteur ressente sa détermination et son coté débrouille. Elle traverse un tas de situations incroyables mais se relève à chaque épreuve.

Maintenant il existe pas mal de personnages de Chick lit emblématiques (comme Bridget Jones ou Becky de l’accro du shopping). Diriez-vous que c’est compliqué d’inventer un personnage original, de s’écarter de ces modèles célèbres ?

C’est en partie pour cela que j’ai voulu mêler ce genre que j’affectionne avec du policier. Drôle de Karma est donc devenu une « comédie d’aventures » !

J’ai trouvé que les personnages secondaires étaient très attachants, en particulier Mona qui est une vraie réussite. Qu’est-ce qui vient en premier quand vous écrivez : les personnages ou l’histoire ?

Assez difficile à dire… C’est vraiment interdépendant, peut être que l’histoire prime tout de même.

Moi qui suis fan de littérature anglaise, j’ai trouvé plusieurs clins d’œil dans votre roman : la grand-mère excentrique, une grande demeure à la campagne, la partie à bord du train… Était-ce voulu de votre part ou juste un heureux hasard ?

C’est voulu !! J’adore ces ambiances feutrées, élégantes et teintées d’humour so british, alors quitte à écrire un roman, autant se faire plaisir !

Peut-on espérer un second roman ? La suite des aventures de Joséphine ?

Pas de suite pour l’instant mais d’autres romans ! Un second en juin dans un style un peu différent (un huis clos familial sous forme de roman choral), puis en octobre, un roman dans le style de Drôle de Karma, burlesque et policier.

Et enfin, quel a été le dernier livre pour lequel vous avez eu un coup de cœur ?

« La vérité sur l’affaire Harry Québert » de Joël Dicker !

Un grand merci à Sophie pour avoir répondu à mes questions. Si vous souhaitez en savoir plus sur elle, ses romans et ses dates de dédicaces, je vous conseille de faire un tour sur son site.

Publicités
Cet article, publié dans Interviews, Interviews d'auteurs, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Interview de Sophie Henrionnet

  1. Ping : Vous prendrez bien un dessert ? nouveau roman de Sophie Henrionnet | A livre ouvert

  2. Ping : Qui veut la peau d’Anna C ?, la nouvelle comédie policière de Sophie Henrionnet | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s