Drôle de karma, de Sophie Henrionnet

drôle-de-karmaNormalement, je ne commence pas une chronique comme ça, mais alors là : j’ai A-DO-RÉ ce livre ! Je mets cinq étoiles sans la moindre hésitation, même si je n’ai pas de système de notation par étoiles sur ce blog ! Ce fut une lecture fabuleuse, hilarante, avec tout ce que j’aime dans un roman : de l’humour, des rebondissements improbables, une vielle dame excentrique, l’Angleterre, une histoire policière, une histoire d’amour et un train ! Que demander de plus ? Ah oui : vous voulez quand même une chronique ? Ben… du coup je ne sais pas trop quoi dire en plus !

C’est City Éditions qui m’a fait parvenir Drôle de karma de Sophie Henrionnet, récemment paru chez eux. Je ne connaissais pas l’auteure, mais je commence un peu à connaître City Éditions, et comme leur catalogue de chick lit française est plutôt très bien fait, je me suis lancée dans la lecture du livre avec beaucoup d’enthousiasme. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Joséphine. Cette trentenaire parisienne se décrit elle-même comme une fille « moyenne ». Elle envie les « ballerines de la vie » (cette expression bien fait rire), ces filles qui arrivent à tout faire avec beaucoup de facilité, quoi réussissent et obtiennent toujours ce qu’elles veulent… Alors qu’elle a plutôt du mal à gérer les choses : son boulot de vendeuse dans un institut de beauté ne la passionne pas vraiment, son copain profite de son repas d’anniversaire avec les parents pour la larguer, elle se fait cambrioler, sa voisine est une égoïste qui la prend pour sa bonniche, et ses deux meilleures amies se retrouvent embarquer dans de fabuleux projets (un boulot à Miami pour la première et un bébé pour la seconde) tandis qu’elle se retrouve seule pour affronter ses problèmes.

Heureusement, sa voisine va mourir ! Et dans la foulée, un concours de circonstances va mener notre Joséphine à usurper l’identité de sa sœur, emprunter l’ordinateur portable de sa voisine morte, prendre l’eurostar et débarquer en Angleterre dans une gentille famille aristo pour donner des cours de français aux deux enfants pendant un mois. Vous pensez qu’à partir de là l’histoire va se caler tranquillement sur ses rails ? Pas du tout, il y en a encore après ! Une vieille lettre arrive avec cinquante ans de retard, un tabloïd menace de publier un article à sensation, la mafia russe traîne dans les parages, une actrice célèbre fait une crise nerfs, la police française essaye de suivre l’affaire tandis qu’un salon de thé à Paris essaye tant bien que mal d’attirer plus de clientèle… et pour finir, tout le monde embarque à bord d’un train écossais ! Comme dit l’inspecteur Brut à Joséphine : « Il vous en arrive de choses, en ce moment. » Et ça résume parfaitement l’esprit de cet excellent roman !

Je ne vais pas le récrire, mais j’ai vraiment adoré ce livre. C’était formidable du début à la fin. Je n’avais pas envie que ça finisse tellement j’ai passé un très bon moment en compagnie de Joséphine. Elle est dynamique, drôle, pétillante, légère, gentiment à côté de la plaque… Et elle se retrouve dans une histoire où ne s’ennuie pas un seul instant. Bien sûr, l’histoire n’est pas crédible un seule instant. Mais c’est justement ce qui est reposant et passionnant ! On embarque pour un voyage rempli de surprises et de coups de théâtre, sans savoir à l’avance ce qui va arriver ! Et la galerie de personnages secondaires est sensationnelle. J’ai d’ailleurs eu un énorme coup de cœur pour Mona, la grand-mère d’humeur aventureuse.

J’ajouterais que l’écriture de Sophie Henrionnet est pleine de vivacité. Elle jongle à merveille avec ses personnages, ses dialogues et les multiples rebondissements de son histoire. J’aurais juste préféré un épilogue un peu plus long… bon en fait, j’aimerais un second tome !

Le seul bémol que je vais formuler concerne la couverture du livre qui n’est clairement pas à la hauteur du roman. Si je l’avais vu dans une librairie, je ne me serais pas arrêtée dessus (quelle perte !) car elle n’est vraiment pas fun. Il aurait mieux valu mettre un dessin un peu drôle avec des couleurs qui claquent pour retranscrire l’humour et l’énergie du roman.

Ce très bon roman est incontestablement à mettre entre les mains de toutes les amoureuses de chick lit ! C’est l’un des livres les plus drôles que j’ai lu en 2014 et je vais suivre de très près cette auteure car j’aimerais beaucoup lire autre chose d’elle bientôt.

Publicités
Cet article, publié dans Chick lit, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Drôle de karma, de Sophie Henrionnet

  1. Sissi dit :

    Oui, j’ai adoré aussi ! Super drôle 🙂

    J'aime

  2. Patrick dit :

    Génial !

    J'aime

  3. Ping : Interview de Sophie Henrionnet | A livre ouvert

  4. Ping : Vous prendrez bien un dessert ? nouveau roman de Sophie Henrionnet | A livre ouvert

  5. Ping : Qui veut la peau d’Anna C ?, la nouvelle comédie policière de Sophie Henrionnet | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s