P.G. Wodehouse

Portrait de WodehousePelham Grenville Wodehouse est un auteur anglais, né en 1881 dans le Surrey. En plus de soixante-dix ans d’écriture, son succès auprès du public ne s’est jamais démenti, jusqu’à en faire aujourd’hui l’un des auteurs anglais les plus lus dans le monde. Sa connaissance de la langue anglaise et sa virtuosité d’écriture lui ont valu de nombreux fans parmi lesquels Rudyard Kipling, George Orwell, Evelyn Waugh et Salman Rushdie.

Il passe les premières années de sa vie à Hong Kong, où son père travaille. A trois ans, il est envoyé en Angleterre avec ses deux frères aînés. Il passera toute son enfance avec eux, entre les cours dans des écoles pour garçons de bonnes familles et les visites obligatoires aux différents membres de la famille : des oncles et tantes qui serviront plus tard de modèles pour ses nombreuses nouvelles. Au Dulwich College où il fait ses études, il se fait remarquer autant pour ses qualités sportives (il fait partie des équipes de rugby, de cricket, et représente son école à des compétitions de boxe) que pour ses études. Il devient même l’éditeur du magazine du collège, et participe aux productions musicales et théâtrales de l’école. La bibliothèque du collège porte aujourd’hui son nom.

Les ennuis financiers de son père l’empêchent de poursuivre des études  universitaires. Son père lui trouve alors un travail dans une banque : le poste ne l’intéresse pas mais lui permet de commencer à écrire. En 1902, le journal The Globe lui propose de prendre en charge la colonne humoristique, un style dans lequel il s’épanouit. Il peut alors se consacrer au métier de journaliste. Il écrit aussi des articles pour d’autres journaux et magazines, comme Vanity Fair ou le Daily Express.

Il déménage à New York et continue d’écrire pour de nombreuses publications comme Cosmopolitain. En 1915, il écrit sa première nouvelle « Something new », qui est publiée en épisodes et lui apporte un meilleur salaire. A la même époque, il commence à écrire les paroles de chansons pour des comédies musicales de Broadway. Il se marrie en 1914 avec Ethel Wayman. Pendant les années 30, il participe même à l’écriture de scénarios pour Hollywood. Le succès de ses nouvelles ne fait qu’augmenter à chaque publication, et le public suit avec plaisir les aventures de ses personnages, tous plus originaux et fantasques les uns que les autres. La série des aventures « Jeeves » reste son plus grand succès, et son œuvre la plus connue. Dans l’ensemble de ces nouvelles, Wodehouse se joue des codes de la bonne société anglaise et montre comment les excentricités de ses membres conduisent aux pires désastres.

En 1934, il s’installe en France. Peu intéressé par les affaires politiques, il ne rentre pas en Angleterre en 1939 lorsque l’armée allemande envahit la France. L’année d’après, il est arrêté par les allemands et envoyé en prison en Pologne. Là-bas, il divertit les autres prisonniers avec ses bons mots. Agé de soixante ans, il continue pourtant d’écrire, et la radio allemande produit même une série écrite par lui. En Angleterre, la nouvelle est très mal accueillie et l’opinion publique l’accuse de trahison, les libraires enlevant même ses livres de leurs vitrines. Certains auteurs le soutiennent pourtant, comme George Orwell, et une enquête des services publiques anglais conclue bientôt que l’auteur est innocent des accusations de trahison. A la fin de la guerre, il décide pourtant d’éviter l’Angleterre, et part s’installer définitivement à New York. Il prend la nationalité américaine en 1955 et ne reviendra jamais dans son pays. Il est fait Chevalier de l’Ordre Britannique en 1975 par la reine Elizabeth, mais sa santé ne lui permet pas de se déplacer à Londres.

Il décède six mois plus tard, laissant derrière lui une œuvre monumentale à la gloire de l’humour anglais : 70 romans, 200 nouvelles, 19 pièces de théâtre, 250 chansons pour 33 comédies musicales, 400 articles, et plus d’une centaine de récits pour différentes publications. Un prix porte également son nom, et récompense désormais le meilleur auteur comique anglais de l’année.

Publicités

3 réflexions sur “P.G. Wodehouse

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s