Brasier, héritage et coup du sort, roman policier d’Ann Granger

L’inspecteur Jess Campbell et le commissaire Carter sont de retour pour enquêter sur les morts suspectes dans les Cotswolds. Une bonne nouvelle pour tous les fans de cosy mysteries ! J’ai découvert cette série de romans policiers avec la parution chez 10/18 du premier tome, Cottage, fantômes et guet-apens. J’avais eu un coup de coeur pour cette belle découverte. On y faisait la connaissance d’un tandem d’enquêteurs en formation. Et surtout, c’était pour moi l’occasion de découvrir Ann Granger, une romancière dont j’ai entendu le plus grand bien, sans jamais avoir pris le temps de lire un de ses romans policiers. Brasier, héritage et coup du sort est déjà le troisième tome de la série. Et je l’ai adoré !

Mon résumé du livre

Lorsqu’une grande propriété de la région, vide depuis dix ans, part en fumée, normalement ça ne relève pas de la responsabilité de la police. Mais une fois le brasier éteint, voilà que les pompiers découvrent un corps calciné dans les ruines de la demeure. De qui s’agit-il ? Est-ce un accident ? Où la maison a-t-elle brûlé pour maquiller un meurtre ? Rapidement, Jess Campbell et Ian Carter découvrent que les habitants du coin étaient loin d’apprécier la vieille demeure en ruines. Son propriétaire, Gervase, a même dû s’expatrier plusieurs années auparavant après avoir causé un accident de voiture qui a laissé une jeune fille des environs en fauteuil roulant. Y a-t-il un lien avec l’incendie ? Curieusement, le corps retrouvé est un jeune homme qui ressemble de façon troublante à Gervase. Quand ce dernier revient finalement au pays pour suivre les avancées de l’enquête, il devient évident pour Campbell et Carter que la clé de l’énigme est dans le passé de ce jeune homme et dans les secrets abrités par la vieille demeure.

Mon avis sur Brasier, héritage et coup du sort

L’avez-vous remarqué : chaque tome de cette série policière tourne autour d’une vieille demeure ? Ann Granger raffole des secrets enfouis, et des liens entre le passé et le présent. A ce titre, Brasier, héritage et coup du sort ne fait pas exception. Et il explore avec brio les enchevêtrements qui tissent les drames du quotidien.

Dès le début, l’histoire démarre sur des charbons ardents. Pardon pour le mauvais de jeu de mots, mais c’est vrai ! J’ai trouvé que cette intrigue était prenante dès le début, contrairement aux deux tomes précédents où il fallait compter quelques pages d’entrée en matière avant qu’on se lance pour de bon. Ici, on est happé par l’atmosphère de ce lieu abandonné et rempli de mystères. Tout autour de la maison, les personnages évoluent avec leurs propres motivations et secrets. Le résultat : une intrigue riche en rebondissements et fausses pistes qui vous tient en haleine jusqu’à la fin.

Par rapport aux deux précédents tomes, je trouve aussi qu’on en apprend un peu plus sur les personnages de Campbell et de Carter. Ce qui permet de les rendre plus « humains ». Ce ne sont plus seulement des enquêteurs, ce sont des êtres vivants avec leurs propres histoires. En prime, leur relation professionnelle s’installe sur le plan privé. Y aura-t-il de la romance dans l’air ? Dur à dire à ce stade. Pour le moment, on observe surtout un rapprochement amical, ce qui donne encore plus de chaleur à l’histoire. Et j’aime bien cette connivence qui s’installe entre les personnages. D’autant qu’ils sont assez différents l’un de l’autre, et donc très complémentaire.

Cette dimension « plus humaine » se retrouve aussi dans l’intrigue elle-même. Je crois qu’une des raisons pour laquelle j’ai plus aimé cette histoire que les deux précédentes, c’est justement à cause des relations entre les personnages. J’ai particulièrement aimé l’histoire entre Gervase et Kit. Deux personnages qui se connaissent depuis tout petits, mais qui ne se sont pas vus depuis des années et qui sont désormais séparés par un drame. Leur relation est subtile. Et comme elle est un peu au centre de l’intrigue, ça donne beaucoup de piquant et de tendresse à l’histoire. J’ai beaucoup aimé leurs scènes à tous les deux. Et je trouve qu’Ann Granger fait un bel effort pour tisser des relations complexes, réalistes et émouvantes entre ces personnages. Tout ça participe à rendre l’histoire encore plus authentique et prenante.

Brasier, héritage et coup du sort : une idée lecture pour qui ?

Tous les fans de romans policiers vont se régaler avec ce roman ! Ann Granger respecte parfaitement les canons du genre. Elle tisse une intrigue solide, bien construite, capable de berner tous les lecteurs. Les rebondissements font qu’on a des surprises jusqu’à la toute fin du livre. En prime, les personnages sont particulièrement soignés, et leurs histoires personnelles ont un vrai intérêt.

La capacité d’Ann Granger à émouvoir son lecteur est certainement un autre point fort à souligner. Ce n’est pas seulement un roman policier. Brasier, héritage et coup du sort est aussi un livre qui explore les liens entre passé et présent. Le poids du passé sur nos vies présentes. Comment les drames du passé remontent parfois à la surface de manière inopinée. Et pourquoi il est important d’être en paix avec ce passé. Autant de choses que j’ai trouvé pertinentes et racontées avec beaucoup de subtilité par la romancière.

Brasier, héritage et coup du sort

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s