Les sorties poche de la rentrée littéraire 2021

La rentrée littéraire, ce n’est pas seulement l’occasion de découvrir des nouveautés. C’est aussi le moment d’aller à la rencontre de livres qui ont déjà un peu de vécu. En cette période d’enthousiasme autour des livres grands formats, n’oublions pas nos chers amis du format poche ! Eh oui : un an après la sortie en format broché, les livres font l’objet d’une parution poche. Ce qui veut dire que c’est le moment de découvrir les romans de la rentrée littéraire 2020 à petit prix. Et ça tombe bien car l’année dernière, plusieurs livres avaient été de gros coups de cœur personnels. Je suis donc ravie d’en reparler rapidement. Il y a aussi les « oubliés » : ceux que je n’ai pas encore eu le temps de lire. pour ceux-là, la parution poche est un peu une session de rattrapage pour moi. Et je pense que ça peut intéresser d’autres lectrices et lecteurs qui, comme moi, avaient un peu perdu de vue certains livres.

  • Mon père, ma mère, mes tremblements de terre, de Julien Dufresne-Lamy

Mon père, ma mère pocheCe roman a été LE livre que j’ai préféré lors de la rentrée littéraire de 2020. Certes, le sujet est délicat et il peut ne pas plaire à tout le monde. Mais l’auteur propose une histoire tendre et sincère, une célébration de l’amour familial qui évoque aussi avec pertinence le parcours de transition. Julien Dufresne-Lamy ne cherche ni à choquer les bonnes gens ni à verser dans le sensationnalisme. Il raconte une belle histoire qui sonne vraie du début à la fin.

« Dans une salle d’attente d’hôpital, Charlie, 15 ans, patiente avec sa mère. Bientôt, Alice sortira du bloc : son père. Durant ce temps suspendu, Charlie se remémore ses deux dernières années d’une vie de famille terrassée. Deux années de transition, de métamorphose, d’émoi et de rejet, de grands doutes et de petites euphories. Deux années sismiques que Charlie cherche à comprendre à jamais. Tandis que les longues minutes s’écoulent, nerveuses, avant l’arrivée d’Alice, Charlie raconte le parcours de son père, sans rien cacher, sans rien oublier, depuis ce jour de Pâques où, pour lui, la terre s’est mise à trembler. »

Retrouvez ici ma chronique détaillée de Mon père, ma mère, mes tremblements de terre.

  • Les Filles mortes ne sont pas si jolies, d’Elizabeth Little

Les filles mortes ne sont pas si jolies« Au départ, elle n’a rien d’une enquêtrice. Timide, un brin asociale, elle s’efforce d’éviter les ennuis. Marissa Dahl est surtout une étonnante monteuse de films. Engagée sur un long métrage dont le tournage a lieu sur Kickout Island, elle fait la connaissance du metteur en scène Tony Rees, réputé pour son comportement tyrannique. Très vite, elle comprend que quelque chose ne tourne pas rond : une atmosphère de secrets et de paranoïa, des acteurs persécutés… Le film reconstitue une histoire vraie, celle du meurtre non élucidé, vingt ans plus tôt, de Caitlyn Kelly. Pourquoi un tel projet ? Marissa n’en sait pas assez. Elle veut en savoir plus, bientôt elle en saura trop. Alors, il sera trop tard pour revenir en arrière. »

C’est un des livres que je n’avais pas eu le temps de lire. Il s’agit déjà du second roman d’Elizabeth Little, et les critiques ont vraiment été très élogieuses.

  • La race des orphelins, d’Oscar Lalo

La race des orphelins poche« De beaux bébés blonds. Conçus par les maternités du Reich pour régner sur le monde. Mais la race des maîtres est devenue la race des orphelins. Qui est Hildegard Müller ? Elle-même ne le sait pas. Comment savoir quand on lit si mal, qu’on écrit plus mal encore ? Alors cette petite fille de bientôt 77 ans engage un scribe pour partir sur les traces de sa mémoire dérobée… »

Mention spéciale aux éditions Pocket qui ont réussi à trouver une couverture aussi tendre que dérangeante, qui rend parfaitement justice à ce livre étonnant. Je l’ai lu l’année dernière, et ce fut un gros coup de cœur. Et pour cause : il raconte une histoire vraiment méconnue de la Seconde Guerre mondiale en évoquant le sort des bébés nazis et ce qu’il advint d’eux après la guerre.

Ce livre a reçu deux prix littéraires à sa sortie, et c’est vraiment mérité. N’ayez pas peur : malgré le sujet un peu dur, ce roman est vraiment très accessible, avec une écriture simple et claire. On ne se lance pas dans un pavé de 500 pages indigestes. C’est un livre court et passionnant, qu’on lit d’une traite tant on est pris par l’histoire.

Retrouvez ici ma chronique détaillée de La Race des orphelins.

  • Alabama 1963 (octobre)

Alabama 1963 poche« Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent… Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime. Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge :  » Les petites filles, ça disparaît pas comme ça…  » Deux êtres que tout oppose. A priori. Sous des airs de polar américain, Alabama 1963 est avant tout une plongée captivante dans les États-Unis des années 1960, sur fond de ségrégation, de Ku Klux Klan et d’assassinat de Kennedy. »

Encore un livre que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire. Mais si vous lisez d’autres blogs littéraires, vous l’avez certainement vu passer l’année dernière. Beaucoup de mes consœurs et confrères de la blogosphère ont été très enthousiastes au sujet de ce livre et l’ont défendu avec une conviction qui m’a donné envie de le lire.

Et voilà pour cette « session balais » ! Alors, quels sont les livres qui vous tentent ? Et d’ailleurs, vous souvenez-vous des livres qui vous avaient intéressé pendant la rentrée littéraire 2020 ? Aviez-vous eu l’occasion de lire tous ceux qui vous plaisaient ?

2 réflexions sur “Les sorties poche de la rentrée littéraire 2021

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s