Bal fatal : comédie policière de M.C Beaton

Et de 15 ! Eh oui, presque sans m’en rendre compte, Bal Fatal est déjà le quinzième tome des enquêtes d’Agatha Raisin que je lis. Une fidélité qui s’explique facilement : à chaque tome, le plaisir de la lecture se renouvelle. Depuis ma lecture du premier tome des romans policiers de M.C Beaton, tous parus en France chez Albin Michel, je n’ai été déçue qu’une seule fois (avec Vacances tous risques, qui était vraiment en-dessous des autres romans). Bal Fatal fait honneur à la série. J’ai passé un très bon moment. Et ce nouvel opus dévoile même pas mal de nouveautés par rapport aux précédents livres.

Fonder sa propre agence de détective privé : l’idée séduit Agatha Raisin. Après avoir déjà résolu plusieurs affaires délicates dans sa charmante petite campagne, la jeune retraitée, toujours aussi curieuse mais peu diplomate, décide de se lancer pour de bon. Elle trouve des locaux et s’attache même les services de sa nouvelle voisine : une autre retraitée solitaire, parfaite pour jouer les assistantes, même si le choc des tempéraments risque de faire des étincelles. Une belle affaire se présente rapidement : une famille de notables engage la détective pour assurer la sécurité lors d’une fête de fiançailles. La future mariée est en effet visée par une menace de mort. Lorsqu’un coup de feu retentit, Agatha agit promptement, mais le tueur parvient à s’enfuir. Dès lors, une véritable chasse à l’homme s’engage. Mais le danger pourrait venir de plus près qu’Agatha ne le pense…

Bal Fatal marque un tournant très intéressant dans la série des enquêtes d’Agatha Raisin. Ce quinzième tome se nourrit de beaucoup de nouveautés, et de pas mal d’originalité du point de vue de la narration. Un nouveau personnage fait son entrée : Emma Comfrey. La nouvelle voisine d’Agatha est aussi différente d’elle qu’on peut l’imaginer. Très bon chic-bon genre, elle est douce, serviable et discrète. Pour la première fois de la série, l’histoire est racontée de deux points de vue, en alternance : celui d’Agatha et celui d’Emma.

Cette nouveauté fait souffler un vent de renouveau sur la série. Si, comme moi, vous en aviez un peu assez des tergiversations de l’histoire Agatha et James (il est parti : bon débarras !), alors vous aimerez beaucoup Bal Fatal. Son intrigue et la façon dont l’histoire est racontée redonnent du peps à la série. On sort des sentiers battus, et ça apporte de la fraîcheur à la série.

Autour d’Agatha, on retrouve le petit monde de Carsely, avec l’indéboulonnable épouse du pasteur, la gentille madame Bloxby, Doris la bonne, Roy l’ancien assistant, mais aussi et surtout Charles, le vicomte qui aura encore une fois un rôle crucial dans l’affaire. Autant d’éléments qui confèrent un charme ravageur à l’histoire. On se sent chez soi en compagnie de ces personnages hauts en couleur. Et l’humour offre toujours un décalage bienvenu avec l’histoire policière.

Ce quinzième tome est donc un condensé de tout ce qui fait le sel des enquêtes d’Agatha Raisin : une bonne intrigue, de l’humour, des péripéties, des personnages adorables (ou détestables !), et une Agatha toujours au top. Ce nouvel opus relance bien la saga, et j’ai hâte de me plonger dans les prochains tomes, déjà disponibles en librairie.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s