Vacances tous risques, roman policier de M.C. Beaton

La première saison de la série policière Agatha Raisin vient à peine de s’achever sur France 3, mais fort heureusement il reste les livres pour garder le contact avec la formidable enquêtrice. En France, les romans policier de M.C. Beaton, la créatrice d’Agatha Raisin, sont disponibles depuis l’année dernière et ils sont publiés chez Albin Michel. Une belle initiative qui ne manquera pas de séduire les amateurs de romans policiers et d’humour anglais. En ce qui me concerne, je suis conquise et chaque nouvelle parution est une joie. Le sixième tome de la série est paru récemment. Il s’intitule Vacances tous risques et se déroule juste après les événements du précédent tome, Pour le meilleur et pour le pire, dans lequel Agatha était sur le point de se marier avant que son premier mari refasse surface et se fasse assassiner dans la foulée. De quoi tirer un trait sur les projets matrimoniaux de notre enquêtrice préférée… mais pas de quoi la décourager pour autant ! Cette femme a de la ressource, et c’est précisément ce qui rend la lecture de ses aventures si palpitantes !

Mais que fait Agatha Raisin à Chypre ? Elle qui devait se marier avec son charmant voisin, James Lacey, a finalement vu ses projets tomber à l’eau. James, déçu d’avoir découvert qu’Agatha avait déjà été mariée et lui avait caché ce détail, a décidé de se réfugier au loin, dans la ville chypriote qu’il avait loué pour leur lune de miel. Mais Agatha ne compte pas lui laisser le temps de la réflexion et elle a décidé de le poursuivre pour le reconquérir. Une entreprise d’autant plus ardue qu’une fois sur place, Agatha se trouve mêlée à un petit groupe de touristes louches et l’un d’eux meurt assassiné ! Evidemment, Agatha ne va pas rester sans rien faire, et elle décide aussitôt de se lancer dans une nouvelle enquête. Qui sait : reformer leur ancien tandem d’enquêteurs pourrait relancer la romance entre elle et James ? Mais ce-dernier se montre peu réceptif aux signaux romantiques d’Agatha. Le plan n’est pas près de se dérouler comme prévu !

La fin du dernier tome de la saga était très frustrant pour les lecteurs puisqu’Agatha était bien décidée à poursuivre James à Chypre et évidemment, on se demandait tous ce qui allait se produire pendant leurs retrouvailles. La réponse de M.C. Beaton ne s’est pas fait attendre : un nouveau meurtre bien sûr ! Dans ce nouveau tome très carte postale, on a non seulement droit à une enquête à brides abattues mais aussi à un chassé-croisé amoureux qui ne manque pas de sel entre deux personnages qui ne sont décidément plus sur la même longueur d’ondes.

Du côté de l’intrigue policière en elle-même, je dois dire que j’ai trouvé le début un peu confus car j’avais du mal à discerner les personnages. Agatha fait connaissance avec six personnes : deux couples, et deux hommes. Mais c’est un peu compliqué de bien les différencier au début. Heureusement, une fois le meurtre commis (sic !), l’intrigue se lance et on découvre plus précisément la personnalité de chaque suspect, ce qui aide à y voir plus clair. A partir de là, le jeu des suspects devient palpitant car chaque personnage ressemble à un tueur en puissance. De quoi maintenir le lecteur en haleine !

Là-dessus vient se greffer le côte carte postale puisque toute l’intrigue se déroule à Chypre. C’est le premier tome de la saga dont l’histoire n’intervient pas dans le petit village habituel d’Agatha, Carsely, et je dois dire que ce n’est pas tellement une réussite. M.C. Beaton donne trop dans le côté touristique superflus sans toutefois restituer précisément l’ambiance de l’île. On apprend des choses sur l’histoire et les lieux dignes d’intérêt mais ça ressemble trop au pastiche d’un guide touristique et ça manque un peu de vie. Vers la fin, la romancière manque d’ailleurs cruellement d’inspiration puisqu’on a l’impression de toujours voir les personnages attablés au restaurant, comme si elle n’arrivait pas à les faire évoluer naturellement dans les rues de Chypre.

Mis à part ce bémol dans le déroulement de la narration, je dois dire qu’on découvre ici une Agatha intéressante. Après en avoir appris plus sur son passé dans le dernier tome, on la retrouve ici plus vulnérable. Elle est en plein doute à cause de son histoire avec James, et elle oscille entre l’espoir de le reconquérir et le ras-le-bol de devoir faire tant d’efforts pour une personne qui reste indifférente. C’est agréable car ça permet de casser son caractère hyper sûre d’elle auquel on était habitués dans les premiers romans. Et je trouve que ça montre bien comment M.C. Beaton a envie de faire évoluer son personnage sur le long terme.

Malgré le côté carte postale raté, Vacances tous risques est un vrai plaisir à lire. Particulièrement indiqué pour une lecture de vacances, il propose une intrigue bien construite et met en scène un personnage toujours aussi attachant. Comme toujours, j’ai hâte de lire la suite des aventures de la formidable Agatha Raisin.

Publicités
Cet article a été publié dans Roman policier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s