Citation Noël sur la 5e avenue

La semaine dernière, je suis partie en pré-vacances à Londres. L’occasion de profiter de l’ambiance unique des fêtes de fin d’année en Angleterre, avec des pulls ridicules à tous les coins de rue, du chocolat chaud en quantité et des illuminations sublimes pour en prendre plein les yeux. Et évidemment, j’ai fait le plein de livres en VO ! Mais surtout, avec deux trajets en train et quatre heures de lecture devant moi, j’en ai profité pour dévorer le joli roman de Sarah Morgan : Noël sur la 5e avenue. Une bien belle lecture dont je vous parlerais en détails dans ma chronique qui arrive bientôt sur le blog. Au détour de ma lecture, je suis tombée sur un passage hyper intéressant : l’un des personnages, qui est auteur de thriller, explique pourquoi les lecteurs aiment ce genre de livres qui font peur. Et j’ai trouvé que la définition était tellement bien trouvée que j’ai eu envie de la partager avec vous !

« La lecture, c’est une bonne façon de se faire peur sans prendre le moindre risque. Je remue dans mes bouquins les angoisses profondes que nous partageons tous et je tisse un suspense autour. La peur est une excitation comme une autre. Certains vont la chercher en faisant du saut à l’élastique, d’autres choisiront d’en ressentir la morsure tout en se sachant à l’abri dans le confort rassurant de leur chambre à coucher, à tourner les pages d’un thriller. »

Publicités

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s