Lectures en VO : mes coups de cœur du printemps

Il y a quelques semaines encore, je me baladais sous le soleil londonien (oui !) et j’en ai profité pour aller faire le tour des librairies sur Charing Cross Road. Parce qu’en tant que lectrice qui adore lire des livres en version originale, autant en profiter d’être en Angleterre pour acheter mes livres directement là-bas ! Et il a fallu que je me montre raisonnable tellement il y avait de livres qui me faisaient envie. J’ai passé pas mal de temps dans les rayons de la librairie Waterstones de Trafalgar Square où j’ai même pu discuter avec une charmante libraire qui est venue à mon secours quand je cherchais un livre sympa pour en apprendre plus sur les suffragettes. Au final, je suis repartie avec seulement trois livres achetés, la carte de fidélité du magasin… et j’ai pris plein de photos des autres livres qui me faisaient envie, pour ma prochaine séance de shopping livresque à Londres !

  • My own story, d’Emmeline Pankhurst

Je place ce livre en premier dans ma sélection car c’est justement celui-là que la libraire m’a recommandé. J’avais très envie d’en apprendre plus sur la création du mouvement suffragette en Angleterre, et je dois dire qu’il y avait pas mal de choix en rayon. La gentille libraire de Waterstones m’a conseillé l’autobiographie d’Emmeline Pankhurst, l’une des figures incontournables du mouvement, car elle m’a dit que c’était une très bonne entrée en matière, un portrait de femme fascinant et qu’en plus c’était très bien écrit. Autant de qualités qui donnent forcément envie de tourner les pages d’un livre ! Pour avoir commencé à le feuilleter en magasin (il y a de gros fauteuils à disposition des clients/lecteurs), j’ai effectivement trouvé que l’écriture était très fluide, et que le style était très facile d’accès, même pour une lectrice française. J’ai évidemment hâte de me lancer dans ce livre, d’autant qu’il ne me semble pas que l’ouvrage ait été traduit en français.

  • The Durrells of Corfu, de Michael Haag

En entrant dans la librairie Waterstones de Trafalgar Square, je savais que je voulais deux choses : un ouvrage sur les suffragettes, et un autre sur la famille Durrell. J’ai de la chance : j’ai trouvé les deux ! J’ai découvert l’histoire de cette anglaise peu commune et hautement farfelue l’année dernière, lorsque France Télévision a diffusé une mini-série qui racontait leur vie pendant leur séjour à Corfou : La Folle Aventure des Durrells. J’ai aussitôt été conquise par cette histoire palpitante, pleine de soleil et d’humour… et surtout basée sur des faits réels. Le fils aîné de la famille Durrell s’est illustré en devenant auteur, et le petit dernier de la famille a grandi pour devenir un éminent zoologiste, à l’origine de la création de plusieurs parcs pour la préservation de la faune et de la flore, dont un parc sur l’île de Jersey. L’imaginaire de l’aîné et l’amour des animaux dangereux du petit dernier ont trouvé leur source dans une enfance pour le moins chahutée, qui est relatée dans la série. Mais j’avais envie d’en apprendre plus sur cette famille farfelue, et j’ai trouvé cet ouvrage très drôle qui raconte la vie de la famille Durrell quand elle a dû s’exiler en Grèce. Une période qui aura eu un impact considérable sur tous les membres de la famille. Je pense garder cette lecture solaire et légère pour les vacances d’été !

  • The Mitford Murders, de Jessica Fellowes

Celui-ci, je n’avais pas prévu de l’acheter, mais franchement, je ne me voyais pas repartir de la librairie sans lui ! Depuis de très longues années, je suis une grande fan des sœurs Mitford, une sororité anglaise qui a largement fait parler d’elle pendant la seconde moitié du XXe siècle : l’une des sœurs est devenue une romancière à succès, une autre était la groupie de Hitler, une autre est partie faire la guerre d’Espagne aux côtés d’une troupe de communistes, une autre a épousé le fondateur du parti fasciste anglais, une autre élève des poules dans son château… Une vraie famille anglaise ! Jessica Fellowes a eu l’idée d’utiliser cette famille passionnante pour imaginer une nouvelle série policière dont Nancy, la sœur ainée romancière, est l’un des personnages principaux. Aux côtés de sa nouvelle nurse, la jeune fille se retrouve à mener l’enquête pour résoudre un crime : le meurtre de Florence Nightingale Shore, la filleule de la célèbre infirmière. Autant dire qu’il y a dans cette histoire tous les ingrédients pour me séduire ! Et en plus, la couverture est absolument sublime !

Et vous, Est-ce que vous lisez des livres en VO ? Quels livres étrangers ont été vos derniers coups de cœur ?

Publicités
Cet article a été publié dans Listes d'idées de lecture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Lectures en VO : mes coups de cœur du printemps

  1. Xavier Lechard dit :

    Je lis en VO par nécessité (les livres qui m’intéressent ne sont souvent pas/plus disponibles en français) et par plaisir (j’aime beaucoup la langue anglaise) mais j’avoue être plus à l’aise avec l’anglais américain que britannique. Ce qui est embêtant quand on est anglophile… Mais je digresse.

    Ma dernière lecture en date dans la langue du Barde est « The House of the Arrow » de A.E.W. Mason, l’auteur des « Quatre plumes blanches ». Il s’agit d’un roman policier qui a la particularité de se dérouler en France et d’avoir pour héros un détective français, l’Inspecteur Hanaud. Ce livre est excellent, à la hauteur de la réputation dont il jouit dans les pays anglophones, et Hanaud fut sans doute l’une des inspirations d’Agatha Christie pour la création de son petit détective belge. Pas facile à dénicher en version papier (il en existe une numérique pour ceux qui sont équipés) mais pas impossible non plus et on est largement récompensé à la lecture.

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Merci beaucoup pour ce commentaire et pour cette idée lecture. Je n’avais jamais entendu parler de ce livre, mais ça me donne très envie de découvrir comment un romancier américain a pu traiter un détective français. Merci pour cette recommandation. Moi qui adore lire en anglais pour découvrir des raretés, je pense que ce livre va rapidement se retrouver dans ma PAL !

      J'aime

  2. Imagimarion dit :

    Je suis vraiment mauvaise en anglais pourtant, j’ai Harry Potter and the philosopher’s stone dans ma PAL et il me tarde de m’y mettre, avec l’espoir de me « débloquer » un peu. Aurais-tu des livres à me conseiller, accessibles, pour commencer à lire un peu en anglais ? ☺

    J'aime

    • Xavier Lechard dit :

      Je sais que la question ne s’adresse pas à moi, mais j’adore me mêler de ce qui ne me regarde pas. 🙂
      Si vous aimez les romans policiers vous pouvez essayer les livres d’Agatha Christie, son anglais est très « basique » et se prête donc bien à une lecture débutante. Si vous calez essayez une lecture croisée avec la version française; c’est l’équivalent pour les livres du sous-titrage pour les films et cela m’a bien réussi.

      Aimé par 2 personnes

    • Alivreouvert dit :

      Oui ! Je te conseille les romans de Sophie Kinsella, comme Twenties’ girl, qui sont très accessibles en version originale. Pour les Harry Potter en VO, le problème, ce sont les mots inventés ; ça m’avait un peu bloqué et finalement j’ai lu les romans en anglais.

      J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s