Pour le meilleur et pour le pire, roman policier de M.C. Beaton

Depuis que j’ai découvert les enquêtes d’Agatha Raisin l’année dernière, c’est bien simple je suis devenue fan ! Comment résister au charme de cette quinquagénaire au tempérament rude mais dotée d’un cœur d’or. Cette gaffeuse ultra dynamique peu douée pour les relations sociales mais toujours première quand il s’agit de se retrouver mêlée à des crimes est devenue presque aussi célèbre en Grande-Bretagne que notre chère et tendre miss Marple… c’est dire ! Non vraiment, les éditions Albin Michel ont eu une bonne idée de publier les enquêtes d’Agatha Raisin en France car les amateurs de comédies policières ne pouvaient pas rêver mieux. Le talent de la formidable M.C. Beaton se déploie encore dans cette cinquième enquête intitulée Pour le meilleur et pour le pire. Comme son nom l’indique, il y a du mariage dans l’air. Mais comme toujours, un meurtre va venir mouvementer la vie tranquille de Carsely, ce petit village anglais perdu dans la campagne où le taux de mortalité est décidément très élevé !

Agatha Raisin ne pourrait pas être plus heureuse : elle est sur le point de se marier avec l’homme qu’elle aimé, James Lacey, son séduisant voisin. Après une relation faite des hauts et de bas, les deux enquêteurs amateurs ont décidé de se dire oui. Tous les proches sont réunis, prêts à célébrer les noces, quand soudain un invité surprise que personne n’attendais débarque : Jimmy Raisin, le mari d’Agatha qu’elle croyait mort depuis longtemps. Le retournement de situation met immédiatement fin au beau rêve de mariage d’Agatha. Mais à peine quelques heures plus tard, celle qui s’apprêtait à devenir bigame se retrouve veuve : Jimmy est retrouvé mort dans un fossé. Agatha semble la coupable toute désignée, et pourtant elle est innocente. Pour prouver son innocence, elle va à nouveau devoir mener l’enquête tout en tendant de se faire pardonner auprès de James qui ne digère pas de s’être fait ridiculiser le jour de son mariage !

Si vous avez déjà lu les précédents romans de M.C. Beaton, alors vous savez que l’une des caractéristiques des enquêtes d’Agatha Raisin, c’est que les livres se suivent de très près. Ce nouveau toman commence donc pile à l’endroit où le précédent nous avait laissé. Nous avions laisser les personnages en plein projet de mariage et nous les retrouvons donc le jour de leurs noces. Seulement quelques semaines se sont passées et on a l’impression, en lisant ce nouveau roman, de ne pas avoir quitté Carsely !

Mais pas de panique, même si les livres se suivent, chaque intrigue est séparée de la précédente et on peut quand même comprendre l’histoire assez facilement si on n’a pas lu les précédents volumes. Comme dans les précédents livres, l’auteure privilégie l’efficacité et elle lance tout de suite le lecteur dans le feu de l’action. Dès les premières lignes, on se retrouve au cœur de la vie d’un petit village de la région des Cotswolds, en pleine campagne anglaise, où tous les habitants se connaissent. Une ambiance aussi chaleureuse qu’agréable, mais le calme apparent ne doit pas vous tromper : il se passe beaucoup de choses dans ce livre !

Ce livre est une comédie policière : en plus d’une enquête bien ficelée, on a droit à beaucoup d’humour ce qui rend la lecture d’autant plus divertissante. Les personnages sont particulièrement attachants, même avec leurs travers, et leurs différentes bizarreries ne font que renforcer notre attachement pour eux. Agatha en particulier est un personnage formidable qu’on a beaucoup de plaisir à suivre dans ses enquêtes rocambolesques. Ce nouvel opus est d’ailleurs plus « intime » que les précédents car il révèle beaucoup de choses sur le personnage, notamment sur son passé. On comprend mieux comment elle est devenue cette forme forte, un peu mégère sur les bords, et elle devient d’autant plus attachantes que ces révélations nous la rendent plus humaine.

Si vous cherchez une bonne comédie policière, la série des Agatha Raisin est faite pour vous. Personnellement j’y trouve absolument tout ce que j’aime dans la littérature anglaise : des crimes et de l’humour ! Ce sont des livres qui se lisent vite et qui sont donc parfaits pour se détendre sans pour autant s’engager dans une lecture à rallonge. Du pur divertissement comme on les aime !

Publicités
Cet article a été publié dans Roman policier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pour le meilleur et pour le pire, roman policier de M.C. Beaton

  1. Bénédicte dit :

    Je suis en train de lire le tome 2, et comme toi je suis conquise. Je n’ai qu’une hâte : rattraper mon « retard ». J’ai aussi envie de découvrir la série, j’ai vu qu’elle passait sur la 3 dimanche soir.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s