Gallimard nous fait entrer dans l’intimité de François Mitterrand

francois-mitterrand

A priori, le sujet du jour n’est pas très sexy. Et pourtant il est passionnant et réserve des surprises vraiment incroyables. Surnommé Le Sphinx de son vivant, François Mitterrand reste encore aujourd’hui l’un des présidents les plus fascinants et les plus mystérieux de la Ve République. De quoi enthousiasmer les lecteurs face à la découverte de deux trésors issus de ses archives personnelles : des carnets d’écriture et des lettres de sa correspondance privée. Pour célébrer le centenaire de sa naissance, Gallimard se propose de nous faire pénétrer dans l’intimité d’un homme qui aimait les belles lettres et qui a durablement marqué l’histoire politique de la France.

A-t-on tout dit sur François Mitterrand ? Certainement pas. Mais lui, a-t-il tout dit ? Non plus. De nombreuses zones d’ombre demeurent et, pour les éclairer, Gallimard a publié ce mois-ci deux ouvrages inédits et surprenants : un recueil de lettres écrites par François Mitterrand à Anne Pingeot, et le fac similé des carnets d’écriture du président, également destinés à Anne Pingeot, mais qui s’intéressent plus à l’actualité et permettent de découvrir les commentaires et réflexions de l’homme politique.

mitterrand-1Evidemment, c’est l’ouvrage Lettres à Anne qui risque d’interpeller le plus le public. Et c’est vrai que ce livre de correspondance est une vraie mine d’or. On y découvre pas moins de 1 218 lettres écrites par François Mitterrand entre 1962 (date de sa rencontre avec Anne Pingeot) et sa mort en 1995. Une correspondance amoureuse, tendre, sensuelle même, qui casse l’image austère qu’on pouvait avoir de Mitterrand. Ou plutôt qui apporte une nouvelle strate à l’image déjà difficile à cerner d’un président très secret. Ces lettres sont fascinantes car elles donnent à voir un pan inconnu (bien que soupçonné) de la vie du président, mais ce qui est le plus intéressant à mon sens, c’est qu’elles révèlent le goût de François Mitterrand pour l’écriture. Il se révèle être un correspondant de grand talent, dont certaines phrases peuvent aisément rivaliser avec les plus fines plumes de notre littérature nationale.

mitterrand-2L’autre ouvrage publié par Gallimard, qui fait écho au premier, c’est le Journal pour Anne. François Mitterrand tenait à jour des carnets dans lesquels il dessinait, collait des articles de presse, des itinéraires et toutes autres choses qui l’intéressaient dans la vie quotidienne. Il complétait ces morceaux de vie par des commentaires, des réflexions destinées à être lues par Anne. Une fois chaque carnet terminé, il l’envoyait à Anne Pingeot pour lecture. Si cet ouvrage est moins personnel au sens où le président ne découvre pas ses sentiments profonds, il est tout de même très éclairant sur la vision qu’il pouvait avoir de la société.

mitterrand-3J’ajoute enfin pour compléter ce centaine de Mitterrand que Gallimard édite toujours dans sa collection de poche Folio le recueil des entretiens entre François Mitterrand et Marguerite Duras : Le Bureau de poste de la rue Dupin. Un livre fascinant où les silhouettes des deux disparus apparaissent tout d’un coup pour débattre devant nous. Une curiosité qui mérite d’être découverte, notamment pour les fans et admirateurs de Duras. Il faut dire qu’elle avait le don de mener des entretiens, et celui qu’elle avait fait de Michel Platini reste vraiment mon préféré !

J’espère que cette petite présentation vous aura donné envie de vous rendre en librairie pour découvrir ces livres. Gallimard a eu une excellente idée en les proposant en tir groupé car, même si je ne suis pas particulièrement intéressée par la vie des politiciens, je dois dire que ces livres sont avant tout la célébration de l’écriture.

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Gallimard nous fait entrer dans l’intimité de François Mitterrand

  1. livresque78 dit :

    Mitterrand est un personnage incontournable. Je veux bien croire que ce livre soit passionnat. De plus il aurait cent ans, ça se fête….

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s