The Girls, roman choc d’Emma Cline

the-girlsIl y a des livres qui vous divertissent, vous font passer un bon moment avec des personnages sympas. Et il y a des livres qui vous ramènent au monde avec une puissance insoupçonnée, qui vous donnent à voir l’invisible et à rencontrer des gens/personnages que vous n’auriez jamais croisé dans la réalité. The Girls est définitivement un roman appartenant à la seconde catégorie. Ce n’est pas un gentil petit livre pour accompagner votre thé vert de l’après-midi : c’est un livre coup de poing qui ne vous laissera pas indifférent. En ce qui me concerne, ce roman est une réelle surprise, et jamais je ne me serais attendue à aimer autant un livre au sujet aussi sombre. Car Emma Cline, avec ce premier roman, nous transporte dans le temps, de retour en 1969 au moment d’une tuerie restée célèbre dans l’histoire américaine…

Quand Evie se souvient de l’année de ses quatorze ans, en 1969, les souvenirs qui refont surface n’ont rien d’agréable. Et l’adulte qu’elle est devenue à présent a encore du mal à expliquer comment tout est arrivé. Comment elle a pu devenir membre de ce petit groupe, se laisser entraîner dans leurs histoires et manquer de participer à une tuerie sauvage. Les autres sont en prison ou morts ; elle est en liberté mais emprisonnée par sa mémoire. A la faveur d’une rencontre avec une jeune adolescente un peu paumée, elle refait le chemin vers sa propre adolescence et se souvient alors de la jeune fille qu’elle était. Comment sa fascination pour une autre fille, Suzanne, l’a mené à vouloir couper les liens avec sa famille, avec sa vie, pour se sentir enfin appartenir à quelque chose…

C’est très dur de vous résumer ce roman sans trop en dire, surtout que The Girls est plus un roman basé sur la psychologie que sur l’action. Pour dire les choses clairement, Emma Cline est une jeune auteure américaine (une trentaine d’années à peine) originaire de Californie. Et depuis sa plus tendre enfance, elle a entendu parler de la tuerie organisée par les adeptes de Charles Manson à la fin des années 1960. Pour des lecteurs français, ce fait divers sanglant semble un peu lointain et pas forcément évident à comprendre. Mais pour la romancière, c’est un morceau de la mythologie moderne des Etats-Unis auquel elle a voulu s’attaquer pour aborder un thème qui lui tient à coeur : l’adolescence et sa fragilité.

J’ai pu rencontrer Emma Cline lors de son passage à Paris, et ce qu’elle dit de son roman est particulièrement éclairant. Mais en fait, tout est déjà dans son livre. Evie, le personnage principal, était une adolescente délaissée, mal dans sa peau, sans parents vraiment présents pour la guider et l’encourager. Elle tombe sur une bande de filles sympas, cool, qui la prennent sous leur aile et lui font découvrir la joie grisante de la liberté. L’embrigadement est un processus bien huilé qui procède par différents paliers jusqu’à ce que la proie soit bien ferrée et accepte de faire tout ce qu’on lui demande. Je vais le récrire pour bien vous faire comprendre l’enjeu de ce roman : « tout ce qu’on lui demande. »

Ce livre pourrait ressembler à une plongée dans l’enfer d’un groupe qui fonctionne comme une secte, dont les membres sont complètement fascinés par le leader Russell. Mais en fait, Emma Cline s’attaque à son sujet avec intelligence et subtilité. Déjà, l’écriture n’est pas du tout glauque, même dans les moments les plus durs. Ensuite, elle prend le thème de la tuerie de Manson (les noms sont changés afin de bien montré qu’on est dans la fiction, que le contexte est une toile de fond et que le vrai sujet de l’histoire reste Evie) comme un prétexte pour aborder l’embrigadement des adolescents.

Plus largement, elle parle de l’adolescence, et elle en parle très bien. The Girls peut être lu comme une étude très fouillée de la psyché féminine au moment de l’adolescence : le manque de confiance en soi, l’envie de plaire, l’envie de trouver sa place, la vulnérabilité, la découverte de la sensualité, l’éveil à de nouveaux appétits… Emma Cline parle de la violence qu’on fait aux filles en cassant leur confiance en elle, en leur faisant bien comprendre les critères par lesquelles elles seront jugés. Et elle n’a pas peur de parler de la violence faite par les filles. Cette violence dont on parle rarement parce qu’on parle plus volontiers de celle commise par des hommes. La violence commise par les filles est d’abord une souffrance qu’elle s’infligent à elles-mêmes, en n’ayant aucun instinct d’auto-préservation, en devenant invisibles, en se plaçant à la merci de certaines personnes… Autant de sujets qui sont toujours d’actualité, même si le contexte a changé.

The Girls est vraiment un roman fort dans lequel Emma Cline signe une histoire d’autant plus émouvante qu’elle nous présente un personnage très crédible, très réel. Un personnage qu’on voudrait aider, qu’on aimerait sauver. Son cheminement m’a beaucoup touché et j’ai vraiment été émue par cette histoire. J’ai également été très impressionnée par la maîtrise narrative d’Emma Cline qui, pour un premier roman, signe un coup de maître. Je suis très curieuse de savoir quels genres de romans elle écrira à l’avenir. C’est en tout cas une romancière à suivre de très près.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour The Girls, roman choc d’Emma Cline

  1. C’est un livre qui me tente énormément !

    J'aime

  2. J’en ai beaucoup entendu parler mais tu es la première à me donner envie de noter ce livre dans ma wishlist =D

    J'aime

  3. Folavril dit :

    Un roman qu’il faut absolument que je lise… Tu en parles très bien!!

    J'aime

  4. Christelle dit :

    Je vais le lire bientôt, mais ta critique me fait trépigner d’impatience …

    J'aime

  5. Ibidouu dit :

    Le roman était déjà dans ma wishlist, mais tu en parles vraiment très bien et tu me donnes encore plus envie de l’acheter 🙂

    J'aime

  6. Ping : Les livres à retenir en 2016 : mon best-of | A livre ouvert

  7. Ping : Rentrée littéraire : le best of des sorties poche | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s