Des saumons dans le désert : un super film pour booster le moral

Saumons-dans-le-desertLe film dont je vais vous parler aujourd’hui est assez récent puisqu’il me semble qu’il est sorti sur les écrans il y a trois ans. Des saumons dans le désert m’avait interpellé à sa sortie à cause de sa belle affiche mettant en scène Ewan McGregor et Emily Blunt. Comme j’adore particulièrement cette dernière et que je croyais qu’il s’agissait d’une comédie romantique, je me suis intéressée un peu à ce film et j’ai découvert deux choses : ce n’était pas vraiment une comédie romantique, et surtout le film était en fait tiré d’un roman britannique qui avait eu un joli succès outre-Manche. A la faveur d’une sortie dans la librairie anglaise de la Concorde, à Paris, j’ai fait l’achat du livre (que j’ai dévoré et adoré) puis j’ai vu le film (que j’ai aussi adoré).

Le sheikh Muhammed n’est pas seulement l’un des hommes les plus riches et les plus influents du Yémen : c’est aussi un passionné de pêche au saumon qui adore passer du temps dans sa demeure d’Ecosse pour s’adonner à son passe-temps favori. Et quand il décide de faire construire un gigantesque plan d’eau pour importer des saumons et initier son peuple à la pêche, le gouvernement britannique est d’abord sceptique sur son projet. Mais Bridget Maxwell (Kristin Scott Thomas), la responsable des relations publiques du gouvernement, entrevoit la possibilité de séduire l’opinion publique avec , pour une fois, une belle histoire à raconter sur le Moyen-Orient. Le Premier Ministre décide donc de demander au ministère de la pêche de s’impliquer en envoyant leur meilleur spécialiste travailler à la réalisation de cette idée. Le choix se porte sur le docteur Jones (Ewan McGreggor), un passionné qui trouve l’idée tout à fait farfelue. Pour le convaincre, Harriett (Emily Blunt), l’une des employés du sheikh en Angleterre, va devoir faire preuve de détermination. Mais au fil des mois, le docteur Jones va commencer à entrevoir la magie et la beauté de ce projet incroyable qui veut amener la vie en plein désert du Yémen…

Lorsque Des saumons dans le désert est sorti en France, il a été présenté comme « la comédie anglaise de l’année ». Je ne me rappelle pas les comédies anglaises sorties cette année-là, mais je trouve que cette mention est complètement à côté de la plaque comme toujours les mentions marketing sur les affiches de film ! Soyons clairs : ce film n’est pas à proprement parler une comédie, c’est plutôt un feel-good-movie. Bien sûr on rit à plusieurs moments, mais ce n’est pas le propos de fond de ce film qui se veut avant tout inspirant.

Le film est l’adaptation du roman Partie de pêche au Yémen de l’auteur Paul Torday. Et si vous ne l’avez pas lu, vous avez vraiment raté quelque chose de bien. Avec son histoire très fantaisiste de prime abord, l’auteur abordait en fait plusieurs questions : notre méconnaissance profonde de la culture arabe, le manque de liens tissés entre les cultures d’Europe et du Moyen-Orient, le cynisme des dirigeants, mais aussi des valeurs plus positives comme l’importance de la passion dans la vie, le rôle inspirant que certaines choses peuvent avoir dans nos vies, et bien sûr la capacité des êtres humains à se connecter les uns aux autres et à influer de façon bénéfique les uns sur les autres. Quand je dis que ce film/livre parle d’inspiration, ce ne sont pas des paroles en l’air : l’histoire nous démontre l’importance d’avoir au quotidien une petite étincelle d’inspiration et de passion car c’est ça qui nous permet fondamentalement d’être heureux. En cela, ce film est une formidable leçon de vie.

Après évidemment, ce qui fait tout le charme de ce film, c’est son excellent casting. Ewan McGreggor est à son meilleur dans cette histoire, incarnant un docteur en pisciculture qui cherche à reconstruire sa vie et va trouver la force d’aller de l’avant grâce à une idée en laquelle, au départ, il ne droit pas.  Emily Blunt incarne une femme en deuil qui se raccroche désespérément à ce projet pour ne pas sombrer. Elle veut croire que le meilleur est possible. Mais la mention spéciale du film revient à Kristin Scott Thomas qui incarne une responsable de communication politique cynique et opportuniste de la pire espèce. Elle est à mourir de rire dans ce costume de « méchante » qui n’en a absolument rien à faire des saumons et ne s’intéresse qu’aux sondages d’opinion !

Des saumons dans le désert n’avait pas vocation à être le film de l’année, mais c’est simplement un très bon film. On passe un excellent moment en compagnie de ces personnages, à découvrir une histoire qui réserve plusieurs bonnes surprises. En prime, on goûte au plaisir d’admirer les paysages d’Ecosse et du Yémen, de quoi vous dépayser un peu. Des saumons dans le désert a vraiment été un gros coup de cœur pour moi, et c’est tout-à-fait le genre de film qui vous remonte le moral et vous fait aimer la vie un peu plus.

Publicités
Cet article a été publié dans Films. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Des saumons dans le désert : un super film pour booster le moral

  1. Je l’ai vu un après midi de déprime et il remonte sacrément le morale. Je trouve également la mention  »comédie » complètement à côté du film ! C’est une jolie histoire, pleine de beauté =)

    J'aime

  2. Je ne le connais pas du tout, mais je le note ! Merci de la découverte =)

    J'aime

  3. Sev dit :

    Krsitin + Emily + Ewan… faut-il vraiment en dire plus pour me convaincre?
    Merci beaucoup pour cette découverte, je ne connaissais pas du tout, et j’ajoute ce titre à ma liste de films à voir.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s