L’Accro du shopping à la rescousse : Sophie Kinsella signe un retour en force

Accro-shopping-rescousseOn avait retrouvé Sophie Kinsella il y a deux mois, avec la parution en France de son premier roman Young Adult intitulé Audrey Retrouvée. Un petit bijou qui m’avait enthousiasmé et qui mérite bien que je vous en parle à nouveau tellement l’histoire était excellente et d’actualité. Mais, comme beaucoup de lectrices, ce que j’attendais, c’était une nouvelle aventure de notre accro du shopping préférée. C’est chose faite : aujourd’hui sort le nouveau tome L’Accro du shopping à la rescousse. Et on peut même dire que le mois de mai est un peu un feu d’artifice façon Becky Bloomwood puisque non seulement ce nouveau roman sort en grand format chez Belfond, mais le précédent tome, L’Accro du shopping à Hollywood sort en format poche chez Pocket. La magie des ponts de mai a opéré, et vous allez avoir de quoi lire pendant vos heures de transat dans le jardin !

Rien ne va plus ! Le père de Becky a disparu au milieu du désert du Nevada, à la recherche d’un vieil ami qui a besoin d’aide ; mais personne ne sait où il se trouve exactement. Tarquin, le mari de Suze, est parti avec lui sur un coup de tête, accompagné par un gourou new-age qui veut lui extorquer de l’argent ; et personne ne sait où il se trouve non plus ! Du coup, Becky embarque tout son petit monde dans une mission de sauvetage sur les routes américaines. A bord d’un camping car, les voyageurs ne sont pas franchement des recrues de choc : Becky, sa fille Minnie, sa meilleure amie Suze, sa meilleure ennemie Alicia, sa mère et la voisine de sa mère… sans compter son mari parfait qui met de côté sa carrière le temps de mener à bien cette mission rocambolesque. Les kilomètres défilent et, pour suivre la piste des deux fugueurs, il va falloir toute l’astuce et tout l’optimisme d’une accro du shopping chevronnée pour venir à bout de la traque !

Ce nouveau roman se déroule exactement dans la continuité du précédent tome… ce qui a un peu été un souci pour moi vu que le seul tome de la saga que je n’ai pas lu, c’est précisément L’Accro du shopping à Hollywood. Moi et ma chance ! Du coup, j’ai été un peu déstabilisée au début de trouver tout ce petit monde à bord d’un camping-car au beau milieu des Etats-Unis vu que je ne comprenais pas pourquoi le père de Becky et Tarquin avaient pris la poudre d’escampette. En fait, en l’espace de quelques pages, tout ce met en place car Sophie Kinsella a la très bonne idée de remettre un peu les choses dans le contexte. Le rappel des faits étant passé, on se lance dans cette histoire trépidante. Car dès les premières pages, l’aventure est au rendez-vous ! Il suffit de quelques lignes pour comprendre que Sophie Kinsella a placé la barre très haut pour ce nouveau roman (le 8e tome des aventures de Becky, si j’ai bien compté) et je peux tout de suite vous spoiler en disant qu’elle a largement réussi son pari.

Ce nouveau roman relance la saga de façon assez inattendue, avec une Becky à la fois fidèle à elle-même mais aussi beaucoup plus mûre. Je dois avouer que j’avais un peu décroché des livres de l’accro du shopping parce que je m’étais un peu lassée et je trouvais que ça tournait en rond. Il faut dire que je les ai presque tous lus à la suite, ce qui n’était peut-être pas la meilleure stratégie. Dans ce livre, on retrouve une fraîcheur qui avait déserté les derniers livres. Becky reprend des couleurs et, sans rien perdre de sa personnalité, elle développe une nouvelle dimension plus posée et très agréable. Ceci dit, c’est quand même de l’accro du shopping dont on parle ! Donc attendez-vous à des plans incroyables et des improvisations fabuleuses.

Cette nouvelle histoire m’a énormément séduite, et je l’ai dévoré en seulement deux soirées de lecture. Ca a été comme une bouffée d’oxygène et ça fait longtemps que je n’avais pas lu de l’aussi bonne chick lit. En lisant ce roman, on se souvient subitement que Sophie Kinsella est la meilleure dans le genre. Elle est capable d’accrocher ses lectrices, de les surprendre, de les émouvoir, de les faire rire et tout ça sans jamais se départir de son sens de l’humour. Le livre est tellement bien rythmé que c’est presque impossible de le lâcher. Et quand ça finit, on le quitte avec beaucoup de regret en se demandant quand le prochain tome paraîtra. Complètement accro vous dis-je !

Le déroulement du roman est original par rapport au reste de la série car il est basé sur le concept d’un road-trip, ce qui en soi est vraiment jubilatoire. La mission de sauvetage est très mal organisée, personne n’a de compétences pour traquer des fugitifs, personne ne sait exactement ce qu’ils sont partis faire… Du coup, il y a beaucoup de suspens dans ce roman, et c’est très agréable. A côté de ça, Becky est en plein questionnement par rapport à sa dépendance au shopping, et ce cheminement intérieur est très prenant pour les lectrices : on a envie qu’elle soit heureuse (bien sûr !), mais en même temps on adore la voir péter les plombs et claquer tout son argent dans des vêtements ou des accessoires. Là encore, il y a donc du suspens parce qu’on ne sait pas à quel moment Becky va se transformer en Hulk et se remettre à tout acheter dans les boutiques.

Les personnages choisis pour accompagner Becky dans cette nouvelle aventure sont tous à mourir de rire. Sa mère et la voisine sont épatantes car pas du tout taillées pour l’aventure. Luke est égal à lui-même dans le rôle du mari parfait. La petite Minnie est adorable et elle a même droit à son moment lors d’un rodéo impromptu. Alicia signe son retour dans le rôle de la garce-aux-longues-jambes et forcément on adore la détester. Suze est en pleine crise existentielle et son personnage est moins drôle mais tout aussi intéressant. Bref, c’est l’équipée sauvage au far west ! On rit des aventures de cette bande perdue dans le désert et ça fait un bien fou.

J’ai vraiment adoré ce roman. L’Accro du shopping à la rescousse m’a rappelé pourquoi j’avais tant aimé les premiers tomes de l’accro du shopping. Sophie Kinsella se permet même de jouer un peu la carte de la nostalgie avec un personnage qui intervient par mail et que les lectrices auront beaucoup de plaisir à retrouver. Visiblement, Sophie Kinsella a encore beaucoup de matériel pour faire évoluer sa Becky… qui est aussi un peu la nôtre depuis le temps qu’on la suit. On l’aime, parfois elle nous agace, elle nous inspire, on voudrait avoir son audace, son grain de folie qui rend la vie plus belle, et évidemment des amis en or comme les siens. La bande à Becky va vraiment vous donner le sourire dans ce livre qui sonne un peu comme la bande-annonce des vacances d’été. Irrésistible !

Publicités
Cet article a été publié dans Chick lit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’Accro du shopping à la rescousse : Sophie Kinsella signe un retour en force

  1. Ping : Les livres à retenir en 2016 : mon best-of | A livre ouvert

  2. Ping : Ma vie pas si parfaite, roman de Sophie Kinsella | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s