Readlist de romans historiques en VO

Pour continuer ce mois consacré au roman historique, j’ai eu envie de partager avec vous mon petit jardin secret : ma liste de livres à lire. Ce sont des livres qui me font très envie, que j’aimerais énormément lire… mais je n’ai pas le temps ! Comme la plupart des lecteurs, je fais une liste, et finalement l’envie du moment fait que j’achète tout autre chose comme livre. Au final, malgré le nombre faramineux d’heures passées à bouquiner, je n’arrive jamais vraiment à faire diminuer le nombre de titres sur cette liste. Afin de vous épargner (et de rester dans le thème du mois), j’ai décidé de ne mettre que les romans historiques de la liste. Et pour réduire encore un peu les choses, j’ai ajouté un autre critère : seulement des livres en anglais. Pourquoi un tel choix ? Facile : parce qu’il n’y a que deux livres de cette liste qui ont  été traduits en français. Et aussi parce que j’aime beaucoup lire en anglais. Beaucoup de lecteurs n’ont pas forcément le réflexe de lire en VO, parfois parce qu’ils n’y pensent pas, d’autre fois parce qu’ils croient qu’ils n’auront pas un assez bon niveau pour tout comprendre. Je pense que beaucoup de livres sont tout à fait accessibles avec un niveau moyen… et après tout vous ne risquez rien à vous lancer ! Voici donc une readlist de romans historiques in english please !

NightingaleThe nightingale, de Kristin Hannah

Dans la France de 1939, le monde est en train de s’écrouler. Vianne veut croire que le meilleur est encore possible, mais elle doit bien se rendre à l’évidence quand son mari est envoyé au front. Les jours passent et finalement l’armée allemande envahit la France. Vianne, désormais seule avec son enfant, doit apprendre à vivre dans cette atmosphère de danger. Un danger d’autant plus présent qu’elle est forcée de loger chez elle un soldat allemand. Chacun de ses gestes est observé. Dans le même temps, sa jeune sœur Isabelle tombe amoureuse avec un jeune résistant. Elle s’embarque dans la résistance entame une guerre de l’ombre où le danger rôde à chaque instant. Ce livre a été unanimement salué par la critique lors de sa parution aux Etats-Unis l’année dernière. J’ai d’ailleurs bon espoir  qu’une maison d’édition française le propose bientôt en version traduite. Et franchement, la couverture est somptueuse !

Bell-JarThe Bell Jar, de Sylvia Plath

C’est le seul roman que Sylvia Plat a écrit de sa carrière, ce qui rend déjà l’œuvre un peu unique. Ensuite, quand on considère que ce roman est partiellement autobiographique, forcément ça intrigue. Sylvia Plath a été l’une des plumes américaines les plus importantes de sa génération… même si elle n’a pas forcément rencontré le succès qu’elle méritait de son vivant. Ce roman nous embarque dans le New-York des années 1950 pour suivre l’histoire d’Esther, une jeune fille fraîchement débarquée dans cette grosse ville. La suite fait un peu penser au Diable s’habille en Prada… mais sans l’humour. Car la jeune journaliste brillante qui se fait engager dans un magazine de mode va vite perdre pied entre cette vie sociale palpitante et la dépression qui s’installe peu à peu quand elle réalise qu’elle ne mène pas la vie qu’elle voulait. Un livre intime qui parle de la difficulté pour les femmes de l’époque de faire une vraie carrière et de trouver leur place dans un monde d’hommes. Ce roman est paru en français sous le titre (peu avenant, il faut bien le dire) de La Cloche de détresse.

Only-to-deceiveAnd only to deceive, de Tasha Alexander

Attention : roman historique avec un soupçon d’aventure, le tout dans le Londres de l’époque victorienne ! Pour faire plaisir à sa famille (et surtout à sa pauvre mère prête à tout pour la caser avec un bon parti), Emily accepte d’épouser Philip, le vicomte d’Ashton… Un mariage qui ne va pas durer longtemps puisque leu jeune marié meurt brutalement dans des circonstances énigmatiques. Ais-je précisé que la jeune marié était vive, intelligente et pas franchement du genre à passer ses après-midi à broder des napperons ? Notre héroïne découvre peu à peu la « vraie vie » de son mari en fouillant dans ses papiers. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ce collectionneur d’antiquités avaient bien des secrets. Des secrets qui amènent Emily jusque dans les allées sombres du British Museum où des artefacts cachés sont au cœur d’un mystère dangereux. Et ce n’est pas le seul danger auquel Emily devra se confronter : cette jeune veuve fortunée est désormais poursuivie par deux soupirants. Mais que cachent réellement leurs intentions ?

Flying CircusThe Flying Circus, de Susan Crandall

Rien ne prédestinait ces trios personnes à se rencontrer. Cora Rose Haviland est une jeune fille issue d’une famille désargentée, élevée depuis le berceau pour faire partie de la meilleure société. Charles Gilchrist était pilot dans l’armée pendant la Première Guerre mondiale, et son expérience du front l’a laissé très fragile. Henry Jefferson, fils d’immigrés allemands, ne connait pas grand-chose d’autre dans la vie que la campagne du midwest. Chacun des trois cache un lourd secret. Chacun des trois a besoin de se reposer sur l’amitié pour avancer dans la vie. Et dans l’Amérique des années 1920, la vie est très dure.

Angelas-AshesAngela’s Ashes, de Franck McCourt

C’est le second roman qui a été traduit en français, et vous le trouverez sous le titre Les Cendres d’Angela. Ce roman autobiographique est une plongée dans l’enfance de l’auteur. Une enfance entre l’Amérique de la grande dépression et l’Irlande natale de sa famille. Balloté entre un père alcoolique, hanté par le souvenir de son île d’origine, et une mère courage qui doit trouver le moyen de faire survivre sa famille, le jeune Franck apprend très tôt la rudesse du monde. Dans ses yeux, c’est la souffrance des exilés irlandais, venus chercher fortune en Amérique, qui se reflète. Des espoirs perdus, brisés par la pauvreté, la violence et un sentiment profond de déracinement. Le seul rempart pour survivre, ce sont les histoires que son père raconte sur l’Irlande, ses légendes et ses héros. Des histoires qui donnent le sentiment d’appartenir à quelque chose, d’avoir une place dans le monde.

J’espère que cette petite liste vous plait et qu’elle vous donne des idées de lectures. Il y a beaucoup de merveilleux romans qui ne sont pas forcément disponibles en traduction mais qui méritent le détour. N’hésitez donc pas à franchir le seuil d’une librairie anglo-saxonne et à vous faire orienter par un libraire pour trouver un bon livre, accessible pour un lecteur français. Et qui sait ? Si j’arrive à avancer assez bien dans mon calendrier de lecture, vous aurez peut-être bientôt droit à la chronique d’un de ces livres ?!

Je vous souhaite à tous de très belles lectures.

Advertisements
Cet article a été publié dans Listes d'idées de lecture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Readlist de romans historiques en VO

  1. juneandcie dit :

    Ohlalala ! Encore plein de nouvelles idées de lectures ! J’avais beaucoup aimé Les Cendres d’Angela !

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s