Recherche Valentin désespérément, nouvelle de Janet Evanovich

Une Plum sous le sapinStéphanie Plum est de retour, et la nouvelle mission de notre chasseuse de prime préférée est de sauver la saint Valentin. Rien que ça ! Et quand on sait que la relation sentimentale la plus équilibrée qu’elle entretienne est avec son hamster, on se dit que les cœurs solitaires ne seront pas à la fête ! Pourtant, dans Recherche Valentin désespérément, la belle brune gaffeuse va encore une fois nous surprendre en embarquant dans une aventure farfelue qui sent bon les boites de chocolats et les roses fraîchement coupées…

En cette mi-février, le froid est glaçant à Trenton, et les affaires tournent au ralenti. Stéphanie n’a qu’un seul dossier sur les bras, et elle s’ennuie ferme. D’autant qu’elle va passer la saint Valentin toute seule vu que Joe Morelli, le flic de son cœur, est en pleine enquête secrète quelque part dans une planque. Heureusement, la routine sort de ses railles lorsque le beau et mystérieux Diesel apparaît dans la cuisine de Stéphanie un matin : il a une affaire sur les bras qui requière l’aide de Stéphanie. Elle devra juste s’occuper des dossiers en souffrance d’une étrange Annie Hart, dont le métier est de jouer les marieuses professionnelles. Armée de sa patience et de son inventivité tout-terrain, Stéphanie tente donc de résoudre les histoires de cœur de ses nouveaux protégés tout en tentant d’arrêter Bernie Bean pour l’empêcher de nuire.

Pour ceux qui ont bien suivi, Recherche Valentin désespérément est une nouvelle qui fait suite à Une Plum sous le sapin. Ces deux courtes histoires se déroulent un peu hors de la continuité normale des histoires, mais on y retrouve les mêmes personnages. Dans la première nouvelle que j’avais chroniquée en décembre, Janet Evanovich inventait une histoire dans l’esprit de Noël (que j’avais trouvée assez moyenne d’ailleurs) ; dans celle-ci, on est plongé (sans surprise) dans la période de la saint Valentin. Y’a de l’amour dans l’air ! Et celle-ci est bien plus réussie que la première.

On a le plaisir de voir la pauvre Stéphanie se débattre avec les problèmes de cœur de toute une armée de bras-cassés de l’amour, des loosers du sentiment qui n’arrivent pas à trouver le bon pot de leur couvercle et se retrouvent confrontés à des problèmes tous plus délirants les uns que les autres (mention spéciale pour le boucher timide que j’ai adoré). Égale à elle-même, Stéphanie doit déployer tout son sang-froid pour tenir la distance et résoudre les problèmes des uns et des autres. Du coup, on rigole pas mal, les situations cocasses se succèdent à un rythme soutenu et on ne s’ennuie pas une seconde ! D’ailleurs, l’histoire est assez courte (150 pages) ce qui fait qu’on peut la lire en une seule soirée et passer un moment très agréable.

Dans cette nouvelle aventure, on retrouve le personnage de Diesel, très sympathique et doté d’un humour assez décalé. Avec lui, l’histoire bascule un peu dans le surnaturel, car comme in l’avait découvert dans Une Plum sous le sapin, il est doté d’aptitudes étranges et doit s’occuper de criminels pas franchement ordinaires (et peut-être même pas franchement humains). Cet aspect surnaturel était beaucoup plus présent dans Une Plum sous le sapin, et je n’y avais pas vraiment adhéré. Le fait que ce soit beaucoup plus léger dans cette histoire m’a plut, et j’ai pu profiter de ce personnage sans lever les yeux au ciel chaque fois que quelque chose ne me semblait pas réaliste.

Les afficionados de Stéphanie Plum auront certainement beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire. Pour les autres, ce n’est pas franchement une bonne entrée en matière car vous risquez de ne pas comprendre grand-chose, à commencer par qui sont tous les personnages secondaires. Parce que oui, bien que je ne l’ai pas précisé, on retrouve avec une immense joie Lula, Connie, l’affreux cousin Vinnie, la grand-mère et tous les autres personnages bien barrés de la saga Stéphanie Plum. Bref, tous les ingrédients pour passer une chouette saint Valentin… même si on n’en a rien à faire de la saint Valentin !

Publicités
Cet article a été publié dans Chick lit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s