Le Mystère du Hareng Saur, roman de Jasper Fforde

mystere-bisAprès avoir patienté longtemps, les lecteurs français ont enfin pu découvrir le nouveau tome des aventures de Thursday Next en fin d’année 2013 avec la parution du Mystère du Hareng Saur (le titre français est drôle, mais pas très heureux) aux éditions Fleuve Noir. N’ayant pas eu le temps de le lire à ce moment-là, j’ai finalement profité de ma période de pré-vacances pour me plonger dans cette palpitante histoire.

Je vous ai souvent parlé des romans de Jasper Fforde, l’auteur gallois gentiment délirant dont je suis une fan absolue. Je crois que sa notoriété en France me doit beaucoup tant je l’ai fait connaître autour de moi. Au fil des différents tomes, le bonheur de la lecture et l’originalité des intrigues ont sans cesse été renouvelés. Je continue donc de suivre avec beaucoup d’enthousiasme les aventures de Thursday Next, officier de la police littéraire qui sillonne le vrai monde et le monde de fiction pour protéger nos livres chéris de toute agression.

Dans ce nouveau tome pourtant, ce n’est pas Thursday qui est aux commandes de la narration, mais son alter ego de fiction, la Thursday Next qui a été écrite dans une série de livres (difficile de suivre ? c’est normal). Et elle est un peu inquiète car ça fait quelques temps qu’elle n’a pas eu de nouvelles de la vraie Thursday Next. Or, le monde des livres aurait bien besoin d’elle. Une guerre des genres menace à cause des récriminations du roman grivois. Pour calmer les esprits et résoudre le crash mystérieux d’un livre non-identifié, il faudrait le talent de la formidable détective littéraire. En son absence, son double de fiction décide de prendre les choses en main. Aidée par un majordome robotique qui a réchappé d’un lynchage dans le complotisme (toujours perdu ?), elle va se lancer sur les traces de Thursday, tenter de dénoncer un complot et stopper une guerre. Beau programme !

D’emblée, on est surprit de ne pas retrouver Thursday à la narration. Mais très vite, on prend plaisir à suivre cette « autre Thursday ». La pauvre se retrouve dans des situations difficiles, et son manque d’expérience en tant qu’héroïne la rend assez touchante. Jasper Fforde a eu une excellente idée en changeant temporairement de personnage. Ce choix permet d’injecter un peu de nouveauté, de fraîcheur, dans une série qui sinon pourrait commencer à lasser. Le lecteur se prend facilement au jeu de l’intrigue et on se demande avec angoisse si Thursday a simplement disparu ou si elle est carrément morte (hypothèse effrayante). L’auteur nous ménage des rebondissements jusqu’à la dernière page, ce qui en fait selon moi l’un des meilleurs romans de la série.

Autre élément de nouveauté qui apporte un peu de fraîcheur à l’ensemble : les personnages secondaires des premiers livres reviennent sur la scène grâce à leurs doubles de fiction. Et comme les personnages n’ont pas grand-chose à voir avec leurs interprètes, les lecteurs de L’Affaire Jane Eyre découvrent avec surprise que Pikwik est un dodo horripilant dans la vraie vie, qu’au contraire Acheron Hadès est un chic type, que le père de Thursday complote dans son dos… Bref, la vie dans la fiction n’est pas rose tous les jours !

Par ailleurs, j’ai replongé avec délectation dans l’univers inventé par Jasper Fforde. Cet univers s’est d’ailleurs encore étoffé dans ce nouveau tome, et on sent au fil des années que l’auteur est de plus en plus à l’aise avec ce monde qu’il a créé. Nous naviguons facilement, visitant les différents genres littéraires avec curiosité. De nombreuses trouvailles font rire et permettent de donner du relief (pour ne pas dire du réalisme) à l’histoire. On se sent rapidement chez soi tant cet univers nous devient familier dès les premières pages.

Si ce nouvel opus est légèrement moins rythmé à cause du changement de narratrice, il dévoile rapidement un rythme de croisière très plaisant qui fait qu’on a qu’une seule envie : tourner la page pour lire la suite. En refermant le livre, j’ai tout de suite voulu savoir quand Le Fleuve Noir allait sortir le prochain roman (qui est déjà paru depuis l’année dernière en Grande-Bretagne), mais je n’ai pour l’instant trouvé aucune information.

Il nous faudra donc encore patienter pour connaître la suite de l’histoire. Une chose est sûre : Thursday reviendra comme narratrice. Oui, mais la quelle ? La vraie ou le personnage de fiction ? Vous le saurez en lisant le prochain livre de la saga !

Une réflexion sur “Le Mystère du Hareng Saur, roman de Jasper Fforde

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s