Marjorie Hillis

marjorie-hillisMarjorie Hillis est née en 1889 aux États-Unis, à Peoria dans l’Illinois. Issue d’une famille d’écrivains, elle a rapidement baigné dans le monde des livres. Sa mère, Annie Louise Patrick Hillis avait écrit The American Woman and Her Home en 1991, un guide à l’usage de toutes les femmes  au foyer (alors majoritaires) du pays. Son père, le docteur Hillis, avait servi comme pasteur. La famille s’installe à New York, dans le quartier de Brooklyn, alors que les enfants, Marjorie, son frère Richard et sa soeur Nathalie Louise) sont encore petits.

Voulant offrir à leurs enfants la meilleure éducation possible, le couple Hillis envoie sa fille aînée à l’école privée réservée aux filles de Miss Dana dans le New Jersey. A la fin de ses études, Marjorie Hillis a l’occasion de passer une année à l’étranger avant de rentrer aux États-Unis.

La mort de ses deux parents va orienter l’avenir de Marjorie Hillis : n’étant pas mariée, pour vivre, il faudra qu’elle travaille. Elle trouve ainsi un emploi au Vogue américain. Elle restera au magazine pendant près de vingt ans, franchissant les échelons jusqu’à devenir l’une des rédactrices les plus emblématiques du célèbre magazine.

Marjorie Hillis correspond à l’une des premières générations de femmes qui ont connu le monde du travail, et particulièrement celui des bureaux d’affaires. Les femmes en sont au début de l’émancipation ; elles font des études et commencent à trouver des places sans pour autant atteindre un important degré de responsabilité. Mais la révolution est en marche, car en gagnant en autonomie financière, elles vont également s’inventer un nouveau mode de vie : la vie de célibataire.

En 1936, Marjorie Hillis publie son premier livre : Live alone and like it (publié en France par Flammarion sous le titre Les hommes peuvent attendre, l’art de vivre seule). Ce livre est l’un des tout premiers (peut-être même LE premier) à parler de ces femmes indépendantes et modernes. Sans verser dans le féminisme, Marjorie Hillis fait le constat d’un nouveau mode de vie auquel les femmes actives sont confrontées. Elle dresse aussi le portrait de ces fameuses femmes actives. Loin de l’enquête sociale, ce livre plein d’humour va rencontrer un fort écho auprès des femmes de la même génération, ce qui va faire de lui un rapide best-seller. Toutefois, cette célébrité, cette liberté de ton, et surtout ce sujet apportent aussi à l’auteur de nombreuses critiques. Les tenants d’une version traditionnelle de la famille américaine lui reprochent de promouvoir la vie de célibataire, les vertus d’une existence sans mari, et de mettre ainsi à mal l’image de la famille.

Mais l’auteur ne se laisse pas rabrouer. Elle publie ensuite Orchids on your budget. Dans la lignée de son premier livre, ce guide se veut un ensemble de conseils à l’adresse des femmes actives pour apprendre à gérer leur budget tout en ne vivant pas une vie de contrainte et de misère. Au cours de sa carrière, Marjorie Hillis continuera de publier plusieurs ouvrages dans la même veine et influençant grandement la vision de la femme américaine, dans la presse magazine mais aussi au niveau social.

En 1937, elle « trahit » pourtant son camp en se mariant à Thomas H. Roulston à l’âge de 48 ans. Si un seul de ses livres est traduit en France et que sa notoriété chez nous est très anecdotiques, nous sommes davantage proches de son héritage : que l’on songe à Sex and the city, à la chick lit, aux sujets de la presse féminine… Le thème porteur d’une femme active et moderne, qui n’a pas besoin d’attendre un mari pour commencer à profiter de la vie nous vient directement de Marjorie Hillis. Le fait de traiter le sujet par l’humour aussi. Une bonne raison de se plonger dans ses ouvrages. Marjorie Hillis est décédée en 1971.

Publicités

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s