Autobiographie d’une fille gaga, de Diglee

Couverture de la BD de DigleeC’est une amie bien attentionnée qui m’avait fait découvrir le blog de Diglee. La semaine dernière, cette même amie m’a fait lire la première BD de Diglee : Autobiographie d’une fille gaga. Et là, bonne surprise !

Les lectrices fidèles du blog de la jeune illustratrice auront le plaisir de feuilleter des dessins déjà vus, mais c’est un plaisir de les retrouver cette fois sur un format papier que l’on peut garder. De plus, on peut se réjouir car de nouvelles planches font aussi leur entrée, toujours avec le même humour et la même légèreté. Cette BD est donc une sorte de compilation : le meilleur du blog plus de nouveaux dessins. Un très bon équilibre qui justifie l’achat de ce (gros) volume plein de bonne humeur.

Pour ce qui est de la qualité des dessins, je suis très mauvais juge. Je n’y connais rien en BD, je ne sais pas apprécier la forme très graphique de certains travaux en noir et blanc par exemple. En tant que néophyte, j’ai tendance à préférer des dessins plutôt réalistes, avec de la couleur parce que c’est plus joyeux, et si possible une petite touche d’émotion au niveau de la finition. Ce qui me plait dans les dessins de Diglee, c’est que je retrouve tout ça : ses planches sont accessibles aux gens qui n’ont pas trop l’habitude de la BD. Elles sont même plutôt séduisantes puisque je continue d’aller régulièrement consulter son blog pour y lire avec plaisir les divers épisodes de ses « aventures ».

Car si on ne peut pas dire que Diglee soit une vraie héroïne, il faut tout de même souligner le fait que ses posts sont souvent passionnants. Sa plus grande qualité (je trouve) est de raconter avec brio et légèreté des épisodes banals de la vie quotidienne. Par exemple, une simple visite chez le dentiste devient épique, et je ne vous parle même pas du véritable pèlerinage que représente le voyage en voiture d’une bande d’amies parties à Paris pour aller assister au concert de Lady Gaga.

Pourquoi une telle importance de Lady Gaga au fait ? Pour savoir, il faut lire cette charmante BD. Ce qui est sûr, c’est que l’énergie dégagée par l’artiste américaine se retrouve dans les pages de Diglee et que cette dernière réussit à faire partager son euphorie à ses lectrices. Une vraie bulle de bonheur quoi !

Publicités
Cet article a été publié dans B.D. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Autobiographie d’une fille gaga, de Diglee

  1. Hessy dit :

    Super informative wriitng; keep it up.

    J'aime

  2. Ping : La Tectonique des plaques, de Margaux Motin | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s