Petits Meurtres à Endgame, roman d’Alexandra Benedict

Les bons sentiments dans les romans de Noël, c’est bien. Mais que se passerait-il si on laissait parler nos plus bas instincts ? Parce que comme l’a si bien écrit Sartre, il est vrai que l’enfer c’est les autres. Et c’est particulièrement vrai au moment des réunions de famille, notamment à Noël. Je suis convaincue que c’est la réflexion qui a servi de point de départ à Alexandra Benedict pour l’écriture de son roman Petits Meurtres à Endgame. Un crime de Noël comme je les aime : très original, et avec beaucoup de mystères à percer. Avec en plus un petit côté « jeu de massacre » purement jubilatoire !

Mon résumé du livre

EndgamePour la première fois depuis près de vingt ans, Lily revient dans la maison de famille. A priori, il s’agit de passer les fêtes de fin d’année en famille, alors que sa tante adorée vient tout juste de mourir. En fait, la réunion n’a rien de festif. Dans son testament, Liliana a prévu de rassembler une dernière fois ses enfants, neveux et nièces. L’objectif : les lancer dans un jeu de piste géant où ils devront résoudre une énigme par jour pendant douze jours. Et à la fin, le gagnant héritera de la demeure familiale.

Le problème, c’est que c’est justement dans le jardin de cette maison que la mère de Lily a été retrouvée morte après s’être suicidée. Lily est persuadée que tout n’a pas encore été révélé sur la mort de sa mère. Et ce jeu macabre est peut-être enfin l’occasion de faire toute la vérité sur les mystères de son passé.

Malheureusement, la compétition commence mal à cause de l’esprit de compétition trop acéré de certains membres de la famille. Pire encore : on ne tarde pas à trouver un cadavre, et Lily est victimes de plusieurs agressions mystérieuses !

Mon avis sur Petits Meurtres à Endgame

Si vous aimiez jouer au Cluedo quand vous étiez petits, alors ce roman est fait pour vous ! Alexandra Benedict nous convie à découvrir un roman policier aussi brillant que haletant, dans lequel les mystères et les fausses pistes s’enchainent sans temps mort. C’est sans conteste un des trois livres les plus originaux que j’ai eu l’occasion de lire cette année.

Petits Meurtres à Endgame est un roman policier en huis clos. Et c’est aussi un whodunit, un polar à l’ancienne dirons-nous, puisque forcément le coupable est un des personnages présents dans l’histoire. Mais qui ? Et comment ? Cet aspect très classique de l’histoire est un bonheur pour n’importe quel fan de roman policier, ce qui est mon cas. Et je l’ai vraiment lu comme un hommage rendu à toutes les formidables histoires déjà écrites dans lesquelles une bande de personnages doivent faire face à un tueur implacable, tout en s’accommodant d’une proximité forcée qui les met forcément en danger.

Le petit truc en plus qui fait la différence, c’est le jeu de piste. Chaque jour, les personnages découvrent un nouveau poème mystère, qui contient les indices pour trouver une clé. Les poèmes contiennent des jeux de mots, des anagrammes, et des anomalies placées là pour nous aider à résoudre le mystère… ou pas ! Car certains indices sont volontairement placés pour nous mettre sur une mauvaise voie. Ce qui est brillant, c’est qu’en tant que lectrice, je me suis sentie impliquée dans le jeu de piste. C’était comme si j’étais moi aussi une participante. Et c’est totalement voulue par Alexandra Benedict. Elle place son lectorat en position de joueur… donc de victime potentielle !

Côté personnages, il faut bien dire que les membres de la famille de Lily sont tous plus bizarres les uns que les autres. Ils nous offrent une galerie de personnages dans la droite lignée des romans d’Agatha Christie. Des personnages qui posent beaucoup de questions. A tel point qu’on finit par soupçonner tout le monde, en dépit du bon sens. D’ailleurs, soyez prévenus : ce livre ne donne pas une image très reluisante de la famille !

Petits Meurtres à Endgame : une idée lecture pour qui ?

Au fil des chapitres, on va de péripétie en coup de théâtre, et il se passe toujours quelque chose qu’on n’a pas vu venir. J’ai adoré cette sensation d’urgence et de surprise permanente. Petits Meurtres à Endgame s’avère tenir toutes les promesses d’un excellent crime de Noël. Et vous ne serez pas déçus par votre lecture. En tout cas moi j’ai adoré, et j’ai hâte de lire d’autres romans écrits par Alexandra Benedict.

P.S : Avez-vous consulté la liste des autres nouvelles parutions de fin d’année des éditions Charleston ? Il y a quelques pépites qui risquent aussi de vous intéresser 🙂

Une réflexion sur “Petits Meurtres à Endgame, roman d’Alexandra Benedict

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s