Book of Love : mon avis sur le film

Cette année, il y a eu plusieurs films sortis très discrètement en France. Notamment parce que certains, comme Book of Love, sont sortis directement sur des plateforme de streaming en ligne. Dommage pour ce joli film, une comédie romantique qui met en scène un romancier un peu raté et sa traductrice, une jeune femme qui n’a pas froid aux yeux. J’ai vu le film et je l’ai énormément aimé. Au point de ne pas comprendre pourquoi personne d’autre ne l’avait vu ?! Mais vu les délais raccourcis pour les sorties en DVD, il y a des chances que vous croisiez bientôt ce film sur votre route. Et il vaut mieux vous préparer dès maintenant au coup de coeur qui vous attend !

Mon résumé du film

Henry Cooper (Sma Claflin ) est un romancier britannique dont les ventes ne décollent pas. Son dernier roman, jugé beaucoup trop intello, a littéralement fait fuir les lecteurs. Et il n’a pas la moindre idée de ce qu’il va faire ensuite. Quand son éditrice lui demande de venir à son bureau, il est certain que c’est pour lui annoncer la fin de son contrat. Pas du tout ! Aussi fou que ça puisse paraître, son roman est devenu un best-seller au Mexique. Là-bas, les gens se l’arrachent et il occupe la première place des ventes. Pour surfer sur l’enthousiasme, l’éditrice décide d’expédier Henry en tournée promotionnelle au Mexique. Une idée qui ne réjouit pas franchement l’écrivain casanier, peu porté sur l’aventure et pas du tout doué pour être aimable avec les gens. Mais le pire l’attend sur place. Une fois au Mexique, il finit par comprendre la raison du succès inespéré de son livre. Maria, la pétillante traductrice qui s’est occupé de son roman, l’a en fait presque entièrement récrit. Pire : elle l’a transformé en romance très sexy, à des années lumière de ce que Henry avait écrit ! Désormais, les lectrices mexicaines sont en admiration devant Henry. Elles sont fans de l’histoire de Maria et des scènes torrides entre les protagonistes. Comment jouer la comédie durant les interviews ? Comment accepter qu’une traductrice se soit permis de saccager son travail ? Mais tout de même, c’est bien agréable de rencontrer enfin le succès… La tournée promotionnelle, entre mensonges et prises de bec auteur/traductrice, devient un road-trip exténuant à travers tout le Mexique !

Mon avis sur Book of Love

Book-of-LoveQuel plaisir de découvrir une nouvelle comédie romantique dont le personnage principal est un auteur ! Et l’idée d’imaginer une histoire d’amour basée sur l’antagonisme entre auteur et traductrice est absolument géniale. Sans compter le côté très dépaysant du voyage au Mexique. Vraiment : Book of Love coche beaucoup de cases !

Au départ, j’ai découvert ce film totalement par hasard. Je n’en avais pas entendu parler, et quand j’ai vu l’affiche, je me suis arrêtée à cause des belles couleurs. Ensuite j’ai reconnu le nom de Sam Claflin (un acteur que j’aime bien). Et c’est en lisant le résumé du film que j’ai décidé de lui laisser une chance.

Pour être honnête, ce film n’est pas parfait. Je pense que le scénario aurait pu pousser encore plus sur la dimension comique. Et la bande originale manque malheureusement de peps. Mais l’essentiel, c’est que l’histoire et les deux personnages soient irrésistibles. Et j’ai été séduite.

Henry est le cliché d’un écrivain trop centré sur lui-même, un intello qui, dans le fond, ne connaît pas grand chose aux sentiments et à la vraie vie. Au contraire, Maria se coltine la vraie depuis des années. Cette mère célibataire élève son fils toute seule. Elle s’occupe aussi de son grand-père. Et elle jongle avec plusieurs boulots pour faire vivre cette petite famille. Son ex est un ado attardé qui ne l’aide jamais. Et le fait de devoir assumer la charge de son fils et de son grand-père âgé l’empêche de s’adonner à la vraie passion de sa vie : écrire.

Assez rapidement dans le film, on comprend pourquoi elle a décidé de complètement récrire le livre de Henry. Elle a compris ce qui manquait au livre : de l’authenticité et des sentiments forts. Et elle a vu là l’opportunité de renouer avec son goût de l’écriture. Toute l’ironie hélas, c’est qu’elle ne peut pas récolter les lauriers de son travail vu que tout le monde pense que c’est Henry qui a écrit le roman.

Et Henry de son côté est frustré de voir que les gens apprécient le travail d’une autre, alors que sa propre histoire n’intéressait personne. C’est la remise en question d’une chose fondamentale : doit-on écrire pour faire plaisir aux autres, ou pour exprimer ce qu’on ressent le besoin de dire ?

Il y a des sujets très intéressants abordés dans ce film. A commencer par le rôle crucial de ces travailleurs de l’ombre que sont les traducteurs. Parce que même si normalement ils font la traduction sans récrire les livres à leur façon, ils ont effectivement une part importante dans la vie d’un livre. C’est grâce aux traducteurs qu’un livre peut vraiment voyager et avoir la chance de rencontrer un lectorat plus large. Les traducteurs nous rendent les livres plus facilement accessibles. Et dans l’ensemble, nous ne leur témoignons jamais la reconnaissance qu’ils méritent.

Côté fun, Book of Love est aussi une jolie comédie romantique. Tout oppose Henry, citadin trop sérieux et tristounet, avec Maria, habitée par une formidable joie de vivre malgré les difficultés de sa vie. Ils ne s’accordent pas, se disputent, sont en totale contradiction. Mais une curiosité mutuelle les rapproche. Et c’est une belle relation qu’on observe se nouer à l’écran.

En plus j’ai adoré la partie « road trip » de l’histoire. Henry se retrouve coincée avec Maria dans une vieille voiture pourrie, avec le fils et le grand-père sur la banquette arrière, et une horde de femmes hystériques à chaque halte pour les dédicaces !

Book of Love : une idée cinéma pour qui ?

si vous aimez les comédies romantiques, et en particulier celles qui mettent à l’honneur des écrivains, alors vous allez adorer Book of Love. Le film aurait mérité plus de peps dans la réalisation et le choix des musiques. Mais son idée de départ est vraiment très bonne. Et le tandem entre Sam Claflin et Veronica Echegi fait des étincelles. Ils sont épatant tous les deux, et on a beaucoup de plaisir à suivre leurs péripéties sur les petites routes mexicaines. Une bien belle découverte !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s