Sans Forme-Gail Carriger - Alivreouvert.net

Sans Forme, roman de Gail Carriger

Voici venu le temps de vous parler du second tome de la série Le Protectorat de l’ombrelle. Cette excellente série écrite par Gail Carriger compte au total 5 tomes. Je ne suis donc pas encore à mi-parcours, mais je peux déjà dire que je suis conquise par cet univers. Une histoire qui jongle habilement avec plusieurs genres : la romance historique, le fantastique, le steampunk et le suspens. Un véritable concentré de tout ce que j’aime. Sans oublier une bonne dose d’humour, et des personnages particulièrement attachants. Après avoir lu le premier roman, Sans Âme, j’avais hâte de poursuivre ma découverte. Et la lecture de Sans Forme a vraiment tenu toutes ses promesses.

Mon résumé du livre

Alexia Tarabotti est désormais une respectable femme mariée. Encore mieux : la voilà devenue conseillère spéciale de la reine Victoria. Evidemment, Alexia n’a toujours pas d’âme, ce qui complique parfois ses interactions avec son entourage. Mais son plus gros problème, c’est la disparition soudaine de son loup-garou de mari. Le voilà parti à l’aventure dans les confins de l’Ecosse ! Et pourquoi ? Pour résoudre les problèmes de son ancienne meute. De quoi soulever la suspicion d’Alexia, qui n’aime rien tant que résoudre un bon mystère. Et justement, un autre mystère lui tombe sur les bras : à Londres, c’est l’affolement chez les vampires et les loups-garous car leurs pouvoirs ne répondent plus normalement. De quoi mettre les ruches et les meutes sur le sentier de la guerre. Pour apaiser les esprits, Alexia décide de mener l’enquête. A moins que son plus gros défi ne soit d’ordre personnel, comme empêcher sa meilleure amie de commettre une mésalliance, et garder un œil sur sa peste de jeune demi-sœur.

Mon avis sur Sans Forme

Dès les premières pages, ce roman commence sur les chapeaux de roue ! Gail Carriger donne rendez-vous à son lectorat à l’endroit exact où le précédent tome s’était arrêté. La fin de Sans Âme intervenait au moment du mariage d’Alexia avec lord Maccon. Et cette seconde histoire commence quelques jours après leur nuit de noces. Alexia en est encore à trouver ses marques au sein de la meute de Woolsey. Et à travers ses yeux, c’est nous autres, lecteurs, qui poursuivons notre découverte de cet univers fascinant.

L’intrigue en elle-même se lance aussi très rapidement. Avec l’arrivée de l’ancien régiment de lord Maccon à Londres, des événements étranges commencent à se produire. Mais quel est le lien entre ces deux éléments ? Gail Carriger maintient le suspens, et c’est l’occasion pour elle de nous faire pénétrer plus loin dans les secrets des meutes de loups-garous. Les événements extraordinaires qui se produisent sont l’occasion pour elle de démontrer à quel point elle a pensé à tout. Elle a imaginé un univers extrêmement riche, où chaque groupe de créatures vit avec ses propres règles. En tant que lectrice, je me suis un peu sentie comme une aventurière en terre étrangère. J’observe les coutumes pour essayer de les comprendre. Et la moindre nouvelle chose est une surprise enthousiasmante !

Plus en détail, ce nouvel opus s’articule autour de trois choses. D’abord, c’est l’occasion d’en apprendre enfin plus sur le passé de lord Maccon. Avant qu’il n’arrive à Londres, il était le chef d’une meute écossaises. Pourquoi est-il parti ? Quel est son secret ? Pourquoi doit-il y retourner maintenant ? Toutes ces questions sont passionnantes, d’autant que dès le premier tome, on se les posait forcément en découvrant le personnage. Ici, on en apprend plus sur lui et aussi sur les loups-garous.

Ensuite, Gail Carriger poursuit le fil de l’intrigue de son premier roman en continuant d’explorer le fonctionnement des pouvoirs des vampires et des loups-garous. D’où ils viennent ? Pourquoi tout le monde ne peut pas y prétendre ? Et quels sont vraiment les pouvoirs des sans âmes tels qu’Alexia ? Toute cette partie est forcément intéressante puisqu’elle explique en quoi Alexia est unique en son genre… Et donc pourquoi elle est une cible de choix ! A mesure qu’Alexia en apprend plus sur elle-même, on commence à prendre la mesure de l’ampleur de l’intrigue. Et je me doutes que ce sont des éléments qui vont rapidement refaire surface dans les précédents tomes.

Et enfin, la romancière nous fait faire le tour de son petit imaginaire en nous faisant découvrir de nouvelles inventions. J’ai adoré cette partie, plus orientée steampunk, de l’histoire. En plein Londres victorien, les personnages se déplacent en dirigeables pour voyager dans le ciel. Ils utilisent des appareils de communication étranges pour s’envoyer des messages instantanés à distance. Et tout n tas d’autres trouvailles que je ne vais pas vous dévoiler. Gail Carriger a une formidable imagination ! Et je trouve qu’elle introduit tous ces éléments anachroniques avec beaucoup d’ingéniosité. Ils renforcent encore l’aspect fantastique et merveilleux de l’histoire.

Côté bestiaire, une nouvelle créature fait son apparition : le fantôme ! Et j’ai adoré la manière dont Gail Carriger les dépeint, explique leur non-existence. Elle invente même une manière très intéressante de les nommer. Je ne vous en dit pas plus, mais cette trouvaille à elle seule m’a totalement ravie !

Sans Forme : une idée lecture pour qui ?

J’imagine que si vous avez lu le tome précédent du Protectorat de l’ombrelle, alors vous avez forcément envie de lire ce livre. Dans ce cas, je n’ai qu’une chose à vous dire : foncez ! Vous aller adorer ce second tome.

Si vous avez lu le précédent roman, il est aussi possible que vous ayez des doutes. La suite est-elle aussi bien ? Est-ce à la hauteur de vos attentes ? Ou bien la qualité de Sans Âme n’était-elle due qu’à la chance du débutant ? Et bien non, ce n’était pas un coup de chance. La construction de ce roman me fait penser que tout le projet de l’histoire a été murement pensé par Gail Carriger. Et si elle s’est lancée dans cette histoire, c’est certainement parce qu’elle savait qu’elle était capable de nous tenir en haleine jusqu’à la fin. Le par est totalement réussi.

Par contre, si vous n’avez pas lu le premier tome… lisez-le avant d’entamer celui-ci ! Sinon, honnêtement, vous ne comprendrez pas grand chose à l’histoire. C’est un peu comme Le Seigneur des Anneaux et d’autres grands univers narratifs du même ordre. Toute l’histoire est tellement riche qu’il faut prendre le temps de la découvrir dans le bon ordre, sinon on se sent perdu.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette histoire. J’ai adoré l’intrigue, les personnages et l’écriture, toujours aussi marquée par l’humour décalé et acide de la romancière. C’est une pure réussite !

Sans Forme-Gail Carriger - Alivreouvert.net

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s