Six of Crows : La cité corrompue

Je me suis mise à lire la saga Grisha de Leigh Bardugo cet été, après avoir vu et adoré la première saison de son adaptation, Shadow and Bone, sur Netflix. Mais comme toujours, je suis incapable de lire une saga littéraire dans le bon ordre ! J’ai donc entamé ma découverte par la duologie Six of Crows. Cette histoire intervient quelques années après l’histoire de la trilogie, et elle ne met pas les mêmes personnages en scène. En fait, même si elle se déroule dans le même univers, Six of Crows est une histoire vraiment originale qui prend place dans un autre royaume de l’univers fantastique imaginé par la romancière. Evidemment, il vaut mieux avoir lu la trilogie pour tout comprendre sur l’univers et les pouvoirs magiques des grishas. Mais franchement, je me suis lancée sans filet et j’ai tout compris. Et surtout j’ai passé un excellent moment en dévorant ce second opus complètement fou.

Mon résumé du livre

Dans le premier tome de la duologie, on découvrait Kaz Brekker et sa bande de voleurs à Ketterdam. Ils sont engagés pour une mission apparemment impossible : se rendre dans la capitale (imprenable) d’un royaume ennemi (habité par des guerriers ultra violents), pour kidnapper un scientifique enfermé dans la prison la plus sécurisée au monde. Contre toute attente, la petite bande de sympathiques malfrats a réussi sa mission à la fin du premier tome. Mais une fois revenus à Ketterdam, les ennuis ne font que commencer. Non seulement Kaz et les autres se sont faits doubler par leur client, mais en plus il a kidnapper Inej, la voleuse funambule qui a sauvé toute l’équipe lors de leur mission risquée. Avec un membre en moins et toute la police de Ketterdam à leurs trousses, Kaz, Jesper, Mathias, Nina et Wylan vont devoir être plus futés que jamais. Et justement, Kaz a un plan particulièrement audacieux. Il veut contre-attaquer en s’en prenant à son client et à la guilde des marchants. Le roi des voleurs lance un défi à la ville de Ketterdam qui lui a tout pris, et l’échec n’est même pas une option.

Mon avis sur Six of Crows : La Cité corrompue

Honnêtement, vu la manière dont le précédent tome s’était terminé, je n’avais pas la moindre idée de ce que à quoi je pouvais m’attendre dans ce nouvel opus. Bien sûr, je m’attendais à être surprise vu que le premier tome de la duologie ressemblait déjà à un film de Mission Impossible. Mais avec cette fin intenable, c’était clair que Leigh Bardugo avait encore de sacrées aventures en réserve pour ces personnage. Un sacré pari vue le niveau de qualité du premier roman. Et bien le pari est relevé haut la main !

J’ai dévoré ce roman à une vitesse rare. Il m’a fait retrouver cette fébrilité que j’ai parfois éprouvé dans ma vie de lectrice, en découvrant des livres vraiment passionnants, capable de me garder en haleine jusqu’à 2 heures du matin. La Cité corrompue offre une seconde partie encore plus palpitante que la première, si c’est possible. Cela pour deux raisons : déjà on a eu le temps de bien se familiariser avec les personnages dans le premier opus. Donc ici on s’attarde moins sur le passé et les motivations de chacun des six personnages principaux. On peut pleinement suivre leurs aventures et approfondir les dynamiques au sein du groupe. Les relations entre les personnages sont excellentes. Et maintenant que le danger est encore plus grand, ils se reposent beaucoup les uns sur les autres, ce qui donne lieu à plusieurs belles scènes d’intimité entre eux pour en apprendre plus sur eux.

Ensuite, l’autre gros point fort de ce livre, c’est qu’il se déroule vraiment à Ketterdam. Ce petit royaume installé sur une île est le repère des marchants. C’est un état riche, sans monarchie, dirigé par la guilde des marchants. Mais cette société n’a rien de démocratique ni d’égalitaire. Elle est au contraire fondée sur une division de catégories sociales où les plus vulnérables n’ont aucune chance de s’en sortir. Derrière l’illusion de l’état le plus riche de l’univers Grisha, on découvre vite une réalité sordide où la richesse et le pouvoir reposent d’abord sur le trafic d’esclaves. Il y a là des thèmes vraiment très intéressants, qui sortent un peu des sentiers battus de la fantasy et qui donnent de la profondeur au roman. J’ai adoré en apprendre plus sur Ketterdam, ses casinos et ses allées obscures.

Comme dans le précédent tome, on éprouve un formidable sentiment d’urgence à la lecture de ce livre. Six of Crows nous lance dans une course contre la montre. C’était vrai avec l’opération de kidnapping du prisonnier dans le premier tome ; et c’est encore vrai cette fois car la bande doit sauver une des leurs. Et ils doivent en plus se venger du commanditaire qui a essayé de les faire tuer. A lui seul, cet enjeu narratif est déjà important. Mais s’ajoute à cela une histoire de drogue qui menace les grishas. Du coup, le royaume de Ravka, qui les protège, intervient dans l’histoire pour essayer de donner un coup de main à Kaz et sa bande. Si vous avez lu la trilogie Grisha, vous verrez trois visages familiers intervenir dans le roman. Et cette manière de lier les deux histoires est tout bonnement géniale !

Six of Crows, La Cité corrompue : une idée lecture pour qui ?

Quand j’avais chroniqué le premier tome, j’avais dit qu’à mon avis, c’est typiquement le genre de livres qui peut plaire à un lectorat très large. Et maintenant que j’ai lu la seconde partie de l’histoire, je suis convaincue. Loin des clichés véhiculés autour de la littérature fantasy qui parle toujours de la même chose, on a ici une histoire beaucoup plus riche et originale. Il n’est pas du tout question d’élu destiné à renverser un pouvoir en place pour faire naître une société utopique. Ici, on est dans une sorte de réalisme beaucoup plus intéressant. Leigh Bardugo a imaginé un univers qui est un vrai miroir du nôtre. Il n’y a pas de fin heureuse où tout rentre dans l’ordre à la fin. Et oui, parfois les méchants s’en tirent. Mais l’essentiel est ailleurs : trouver la force d’avancer quoiqu’il arrive pour protéger ceux qu’on aime.

Six of Crows dévoile une galerie de personnages très charismatiques, avec une histoire haletante du début à la fin, une écriture ciselée et parfaitement rythmée. Surtout, les répliques font souvent mouche. Si vous aimez tous ces éléments quand vous lisez un roman, alors vous allez adorer cette duologie… même si d’habitude la fantasy, ce n’est pas trop votre truc !

Crows-2

2 réflexions sur “Six of Crows : La cité corrompue

  1. cloedominatibouchevreau dit :

    Ohh, c’est super cool qu’à la fin tu précises à qui ce livre pourrait plaire ! Je m’y suis pas mal retrouvée ; j’ai besoin de livres qui se démarquent un petit peu de l’ordinaire ^^ Je te remercie pour ton partage, c’est trop cool !!

    Je voulais te demander du coup, tu as vu la série ou non ?
    A très bientôt,
    Cloé.

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Oui j’ai même commencé par la série avant de lire les livres. Et vraiment ça vaut le détour ! D’autant que le scénariste a travaillé avec Leigh Bardugo. Du coup, certes c’est l’adaptation de la trilogie, mais ils incorporent aussi les personnages de Six of Crows pour ajouter une partie totalement inédite à l’histoire. Le résultat est bluffant (même mieux que la trilogie du coup). Je te la conseille !

      J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s