Son espionne royale et la fiancée de Transylvanie

Son Espionne royale et la fiancée de Transylvanie, roman policier de Rhys Bowen

Ah la Transylvanie ! Ses forêts enneigées, ses princes, ses châteaux, ses vampires ! Vous l’aurez compris, cette quatrième enquête de Son Espionne royale nous offre un cadre pour le moins dépaysant. Enfin, si on apprécie les endroits froids, austères, humides et sanglants ! Mais ça tombe bien puisque nous sommes dans une série policière qui aime sortir des sentiers battus. Et puisque notre héroïne est aussi drôle que dégourdie, gageons que ce ne sont pas quelques mythes de vampires qui vont la faire fuir. En ce qui me concerne, je trépignais d’impatience à l’idée de connaître la nouvelle aventure de Georgie. Eh bien ce livre tient toutes ses promesses !

L’hiver à Londres n’est déjà pas drôle pour la pauvre Georgie. Mais cette année, les choses sont encore pire. L’héritière, 35e dans l’ordre de succession au trône, est fauchée comme les blés. Elle n’a plus les moyens de chauffer la maison de famille où elle réside. Et les choses deviennent carrément sordides quand son frère et sa belle-sœur débarquent à l’improviste pour lui mener la vie dure. Heureusement, la reine lui offre un voyage tous frais payés. La destination : la Transylvanie. La princesse de Roumanie doit épouser le prince du Danemark, et la reine souhaite que Georgie représente la famille royale. L’intrépide Georgie prend donc la route de la Roumanie avec deux chaperons un peu encombrants, une pile de bagages et une nouvelle bonne pas très douée. Arrivée au château de Bran, les festivités sont rapidement assombries par la mort brutale d’un convive. Et le pire, c’est que le prince Siegfried de Roumanie est là aussi, toujours bien décidé à épouser la pauvre Georgie. Comment échapper à la fois à un tueur et au prince à « face de poisson » ?!

J’ai adoré les trois premiers tomes de Son Espionne Royale. Dès le premier roman de la série, Son Espionne royale mène l’enquête, je suis tombée sous le charme de Rhys Bowen, de son écriture, de son humour, de son sens du suspens, et de ses personnages. J’avais peur que l’originalité ne décroisse au fil des tomes, mais non. Son Espionne royale et la fiancée de Transylvanie apporte un nouveau souffle à la série. Le changement de lieu fait des merveilles et offre un nouveau terrain de jeu à la mesure de la formidable Georgie.

Dans cette histoire, Rhys Bowen revisite avec brio le mythe du vampire, joue avec les légendes locales, le folklore paysan, et finalement elle tisse une intrigue solide et bluffante. Surtout, je me suis beaucoup amusée car le danger rôde dans le château, mais le suspens est toujours contre-balancé par l’humour, ce qui donne un mélange détonnant.

Et de l’humour, il y en a à revendre dans ce nouvel opus ! D’abord, on découvre un nouveau personnage en la personne de la nouvelle femme de chambre de Georgie. Je ne vous en dévoile pas plus pour ne pas gâcher la surprise, mais disons qu’elle n’est pas très douée et que ses bourdes sont à mourir de rires ! A ses côtés, les deux chaperons trouvés par la reine ne manquent pas de sel non plus. Entre une amazone donneuse d’ordres et une vieille dame apeurée, on tient là un tandem digne de Laurel et Hardy !

Son espionne royale et la fiancée de TransylvanieDu côté des personnages masculins, j’avoue que mon cœur balance entre le beau et mystérieux Darcy O’Mara (l’intérêt amoureux de Georgie même si nos deux tourtereaux ont un très mauvais timing) et le prince Siegfried de Roumanie, le fâcheux de service. Je trouve le prince de plus en plus irrésistible… dans son registre crapaud ! Il est malgré tout très touchant, et on ne peut que s’attacher à cette figure totalement à côté de la plaque.

Un suspens solide, beaucoup d’humour, des personnages dans une forme olympique : que demande de plus ? Son Espionne royale et la fiancée de Transylvanie est une vraie réussite. Un roman policier qui trouve le parfait équilibre entre suspens et comédie. Nul doute que si elle l’avait lu, Agatha Christie elle-même aurait adoré !

Une réflexion sur “Son Espionne royale et la fiancée de Transylvanie, roman policier de Rhys Bowen

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s