Le Mystère Henri Pick - roman de David Foenkinos

Le Mystère Henri Pick, roman de David Foenkinos

Il était dans ma pile de livres à lire de puis longtemps… presque depuis sa parution. Il m’aura donc fallu pas mal de temps avant d’ouvrir enfin les pages du roman de David Foenkinos, Le Mystère Henri Pick. Peut-être que l’engouement autour du livre m’avait fait peur ? Parfois je me méfie du succès d’un livre. J’ai vécu quelques déconvenues qui m’ont vacciné par le passé. Quatre ans après sa parution, voilà enfin que ce mystère prend vie pour moi au gré d’une lecture encore une fois traversée par la grâce de l’écriture de David Foenkinos.

Henri Pick ne le sait pas encore, mais il est sur le point de sortir à tout jamais de l’anonymat. Mort depuis deux ans déjà, le pizzaiolo breton n’en a peut-être rien à faire. Pourtant, quand une éditrice en vacances découvre par hasard le manuscrit d’un roman écrit par Henri Pick, le cours des événements dévie. Et cette découverte va entraîner tout un jeu de conséquences plus ou moins inattendues. Un génie littéraire, caché à Crozon, au cœur du Finistère ? L’histoire est trop belle, et le roman génial va rapidement devenir un phénomène éditorial dont le succès dépasse les frontières françaises. Pour la famille de l’auteur mystère, c’est le choc… et le début d’une célébrité posthume bien encombrante. Pour un ancien critique littéraire en pleine traversée du désert, c’est le début d’une curiosité obsessionnelle : il faut que quelqu’un perce le mystère autour de Henri Pick.

Le premier livre que j’ai lu de David Foenkinos, c’était Charlotte. Une biographie romancée sublime que j’avais adoré. Un livre assez étrange, rempli d’une grande poésie, d’une immense tendresse pour son sujet. Il m’avait fait forte impression. Mais je pensais que peut-être le miracle de ce coup de cœur était plus dû au sujet du livre qu’à son auteur. Un peu angoissée à l’idée que le miracle ne puisse pas se reproduire avec un autre livre, j’avais décidé (plus ou moins de façon consciente) de ne rien lire d’autre de David Foenkinos. Enfermée dans mes soupçons, j’avais pensé que l’engouement autour de la parution du Mystère Henri Pick venait valider toutes mes inquiétudes. Comme si le succès était un gage de médiocrité. Vive la paranoïa de la lectrice !!

J’ai lu Le Mystère Henri Pick en deux temps. D’abord, le début du livre m’a séduite, mais l’écriture m’a un peu agacée. Je retrouvais le même style que dans Charlotte. Et je ne savais pas si cette comparaison était agréable ou pas. Finalement, l’histoire m’a embarqué et j’ai arrêté de me poser trop de questions. Cette histoire est d’ailleurs tellement rocambolesque que je ne pense pas qu’un lecteur puisse abandonner sa lecture en cours de route. On a envie d’avoir le fin mot de l’histoire.

Le roman se construit comme un jeu de dominos. Ce qui ressemble au départ à une histoire anecdotique (un pizzaiolo breton aurait écrit un chef d’œuvre sans que personne ne le découvre de son vivant), devient un événement qui change tout. Ses proches, mais aussi de parfaits inconnus, se retrouvent tous liés plus ou moins directement à l’existence de ce livre. Et ce roman va finir par les faire dévier du cours de leur vie… pour le meilleur et pour le pire.

J’ai tout aimé dans cette histoire parce que justement elle est très généreuse. Elle prend le temps de s’égarer dans les histoires de ses personnages secondaires. Aucun des personnages n’est une ombre anonyme. Chacun a sa propre histoire, et on le suit pour un petit bout de chemin avec plaisir. Les liens ne sont pas toujours évidents au premier abord. Certains se révèlent plus tardivement. Et de fait, David Foenkinos écrit une histoire hyper rythmée grâce à toutes ces digressions qui finissent par avoir un sens.

Le Mystère Henri Pick - roman de David FoenkinosOn joue d’autant plus le jeu que la question de la véritable histoire de Henri Pick est passionnante. A-t-il écrit ce livre ? Comment a-t-il fait ? Pourquoi ne pas avoir essayé de le publier ? Jusqu’aux dernières pages, on a droit à une cascade de rebondissements. Et d’ailleurs, les personnages eux-mêmes ne découvrent pas tous la vérité. La fin en est donc d’autant plus jubilatoire pour le lecteur.

Au passage, David Foenkinos livre un regard acide sur le monde de l’édition et sur les engouements des lecteurs, aussi violents qu’éphémères. Il nous pose une question : qu’est-ce qui fait vraiment la valeur d’un livre pour nous, lecteurs ? Et la réponse est plus nuancée que ce qu’on pourrait croire. Car la valeur d’un livre toute seule ne compte pas. Encore faut-il qu’il nous fasse rêver, qu’il nous ébranle d’une façon ou d’une autre.

Le Mystère Henri Pick est un petit livre qui porte en lui une histoire bouleversante. Son intrigue particulièrement bien ficelée évoque une chasse à l’homme en plein cœur du territoire de l’intime. C’est un livre à lé croisée des genres, dans lequel tout devient possible. Il fait rêver, il émeut, il fait rire… Il résume à lui seul tout ce qui fait que la littérature est belle.

8 réflexions sur “Le Mystère Henri Pick, roman de David Foenkinos

Répondre à WordsAndPeace Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s