Petits Meurtres en héritage, roman policier de Hannah Dennison

Depuis déjà quelques mois, j’avais envie de lire un roman policier de Hannah Dennison. J’entends parler d’elle comme d’une bonne romancière, et sa saga policière inaugurée avec Petits Meurtres en héritage semble se rapprocher des Agatha Raisin de sa consœur M.C. Beaton. Autant de bonnes raisons pour m’y mettre, vu que j’adore les romans policiers en général, et les cozy mysteries en particulier. La semaine dernière, j’ai donc enfin trouver le temps, entre deux autres lectures, de découvrir Petits Meurtres en héritage. J’avais préparer le terrain en août dernier : la version Kindle du roman est en promo, donc je l’avais acheté d’avance. Eh oui : ma pile de livres à lire virtuelle devient aussi importante que celle des livres papier. Le seul avantage, c’est que ça prend moins de place chez moi !

Kat a beau être une présentatrice à succès : sa vie ressemble désormais à un véritable chaos. Elle a dû quitter son travail à la tv suite à une humiliation publique ; la future ex-épouse de son amant lui voue une haine féroce ; son projet d’ouvrir un magasin d’antiquités prend l’eau ; et pour couronner le tout, sa mère a fui Londres sans la prévenir pour aller s’installer au beau milieu de la campagne anglaise ! A la mort de son père, Kat s’était promis de prendre soin de sa mère. La voilà donc embarquer sur les routes du Dartmoore pour trouver le petit village de Honeychurch, où sa mère a élu domicile dans une maison pleine de charme, mais à moitié en ruines. Non seulement les voisins sont hostiles aux nouvelles venues, mais ils tentent en plus de les faire fuir par n’importe quel moyen. Les choses prennent une toute autre tournure quand un meurtre est commis et que l’ancienne nurse disparait mystérieusement. Kat n’a qu’une envie : forcer sa mère à quitter ce village de fous. Face à l’obstination maternelle, Kat commence à suspecter que sa mère lui cache peut-être les vraies raisons de sa venue à Honeychurch.

Je m’attendais à un coup de cœur… et en fait, j’ai été très déstabilisée par cette lecture qui me laisse un sentiment mitigé. Je comprends qu’on puisse faire un parallèle entre le style de Hannah Dennison et celui de M.C. Beaton. Il y a beaucoup de points communs, à commencer par le fait que les intrigues se situent dans la belle campagne anglaise, pleine de charme mais aussi d’affaires de crime. Autre point commun : les héroïnes sont loin d’être parfaites, et c’est en grande partie grâce à leurs bévues qu’elles parviennent à épingler les coupables. Enfin, dernier élément important : on retrouve beaucoup d’humour british, ce qui contribue au plaisir de la lecture.

Malheureusement, il y a pour moi deux gros points noirs avec ce roman policier. Petits Meurtres en héritage est un livre mal ficelé. On a l’impression que l’auteure a travaillé sans éditeur pour effectuer un travail de relecture et de recadrage avec elle. Le début de l’histoire est particulièrement incompréhensible. J’ai eu beaucoup de mal à cerner le personnage de Kat : qui elle est, ce qu’elle fait, qui sont les gens dont elle parle… C’est frustrant car ça a ralenti mon début de lecture. Une fois qu’elle retrouve sa mère, là l’histoire décolle mais comme la narration est souvent un peu brouillon, l’intrigue perd souvent en efficacité.

Cette confusion est entretenue par la volonté de l’auteure d’ajouter beaucoup d’éléments dans son histoire. Mais ce pari s’avère un mauvais choix. L’histoire de la mère de Kat est intéressante, mais son passé n’aurait pas dû être abordé dans ce premier tome de la série. On s’y perd ! Même avec beaucoup de bonne volonté, on a du mal à s’intéresser aux fantômes du passé, tout simplement parce qu’il y a déjà une histoire au présent et qu’on a envie que cette chasse au meurtrier avance un peu. C’est d’autant plus dommage que la mère de Kat est vraiment le personnage que j’ai le plus aimé dans ce livre. Elle est vive, très drôle, elle a du caractère et on ne peut que l’aimer.

Du coup, je suis assez déçue par Petits Meurtres en héritage. Je m’attendais à mieux. Je n’ai pas trouvé ce que j’attendais avec ce livre. Les points négatifs ont tendance à plomber le roman et à sérieusement entamer le plaisir de la lecture. Du coup, les éléments positifs (à commencer par l’intrigue policière qui tient très bien la route) ont tendance à passer au second plan. Comme je suis tenace quand il s’agit de livres, je pense tout de même lire le second tome de la série. Je voudrais en avoir le cœur net. Et qui sait ? A présent que l’histoire est général est lancée et que le décor est planté, peut-être que j’aurais une bonne surprise et que la suite sera mieux ficelée. Je croise les doigts !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s