La Souricière au théâtre de la Pépinière

C’est LA bonne nouvelle de cette rentrée théâtrale 2019. Le théâtre de la Pépinière, à Paris, accueille une adaptation française de La Souricière, la pièce de théâtre policière écrite par Agatha Christie. J’avais eu la chance de voir la pièce l’année dernière, lors de mon voyage à Londres en décembre. Et j’avais adoré ! Un vrai coup de coeur ! Du coup, si vous êtes à Paris et que vous ne l’avez jamais vu, c’est vraiment une occasion à ne pas manquer.

« Londres. Un meurtre vient d’être commis… Pendant ce temps, l’émotive Mollie et l’ordinaire Giles Ralston ouvrent une penson de famille dans la campagne londonienne… Alors qu’une tempête de neige les immobilise avec leurs cinq pensionnaires, la détestable madame Boyle, l’espiègle Christopher Wren, le rigoureux major Metcalf, l’étrange mademoiselle Casewell et le fantasque monsieur Paravicini, le méticuleux inspecteur Trotter vient leur annoncer que le meurtrier est l’un d’eux. »

Cette pièce est ultra célèbre, et en plus l’histoire derrière sa création est assez drôle. Tout a commencé avec la reine Mary (la grand-mère de l’actuelle reine d’Angleterre) qui était fan d’histoires policières en général, et d’Agatha Christie en particulier. A l’occasion de l’anniversaire de ses 80 ans, Agatha Christie écrit cette pièce de théâtre, comme un cadeau à la vieille reine. Et le succès est immédiat. La Souricière est devenue un succès instantané, largement porté par le succès de son auteure, la « reine du crime » ! Et le succès ne s’est jamais démenti. A Londres, un théâtre ne joue que cette pièce, tout au long de l’année. Et ils en sont à plus de 27 000 représentations ! Quand on y va, il y a un compteur du nombre de représentations dans le hall d’entrée, et on peut se faire prendre en photo à côté.

Seul hic avec pièce : quand on a lu pas mal de romans policiers d’Agatha Christie, on se doute de certaines choses, on voit venir certains « trucs » déjà utilisés dans d’autres histoires. Par contre, quand j’avais vu la pièce, c’était très drôle : à la fin de la représentation, les comédiens s’étaient adressés au public pour leur dire qu’ils étaient désormais des « complices » qui ne devaient surtout pas avouer le nom du coupable. Un moyen original de s’assurer que le secret ne soit pas éventé et que les spectateurs potentiels ne se fassent pas spoiler !

En ce qui me concerne, je ne livrerai aucun indice. Donc vous pouvez y aller les yeux fermés… enfin, grands ouverts plutôt ! Cette pièce est terriblement efficace, en plus il y a beaucoup d’humour et toute la galerie des personnages est géniale. Courez-y : vous passerez un très bon moment de théâtre !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s