Petites confidences et grandes confessions à Martha’s Vineyard, roman

Le dernier roman de Sarah Morgan paru en France a malheureusement un titre à rallonge : Petites confidences et grandes confessions à Martha’s Vineyard. Le point positif, c’est que le titre explique assez bien qu’on va être confronté à une histoire de mensonges et de secrets. Autre point positif : la couverture est superbe et elle promet du dépaysement. Ce qui tombe bien car Sarah Morgan nous invite à embarquer pour une destinations idyllique. Et ce ne sont pas quelques secrets de famille surgis du passé qui vont nous gâcher la lecture : au contraire, ils dévoilent une intrigue prenante, construite autour de jolis portraits de femmes.

Le monde de Lauren est en train de s’effondrer. Elle qui croyait avoir une vie parfaite passe du rêve au cauchemar le soir où elle apprend la mort subite de son mari. Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, elle découvre qu’Ed lui a caché ses problèmes d’argent. Lauren est contrainte de tout vendre : les meubles, les bibelots et la maison de Londres. Pour rebâtir sa vie et celle de sa fille adolescente en pleine phase de rébellion, elle décide de retourner là où elle a grandi : dans la maison familiale de Martha’s Vineyard. Mais rien n’est simple. Si Lauren est heureuse de retrouver sa sœur Jenna (qui cherche désespérément à tomber enceinte), elle a plus de mal à renouer les liens avec sa mère, la célèbre artiste-peintre Nancy Stewart, qui semble cacher de lourds secrets à ses deux filles. Pour se libérer du passé, il faudra pourtant prendre le risque de laisser éclater toutes les vérités restées cachés pendant si longtemps.

La famille, le deuil, la résilience, les changements de vie… Autant de sujets qui sont devenus récurrents dans les livres de Sarah Morgan. Depuis que j’ai commencé à lire ses romans, je me suis rendue compte que ces thématiques revenaient souvent, et qu’elle cherchait toujours à les aborder de différentes manières. Pour elle, il s’agit des choses de la vie, des éléments qui constituent notre identité, qui décident de notre bonheur, et qui méritent donc d’être au cœur de toutes les histoires. Et il faut bien reconnaître que la romancière est passée maître dans l’art de les aborder avec pertinence et subtilité.

Petites confidences et grandes confessions à Martha’s Vineyard est certainement son livre le moins drôle à ce jour. Il y a assez peu d’éléments d’humour car le roman est teinté d’une certaine gravité. Je ne veux pas dire que c’est un roman déprimant ! Au contraire, il transmet une vision très optimiste de la vie, mais sans naïveté.

Le roman est construit comme une série de portraits. Chaque chapitre est raconté par l’un des personnages féminins : Lauren, Jenna, Nancy et même la jeune Mack, une ado mal dans sa peau qui voit sa vie chamboulée par un deuil et par la découverte d’un lourd secret de famille. Chacune porte sa propre histoire, avec ses enjeux, ses souffrances et ses espoirs, ce qui permet de pénétrer dans l’intimité de ces personnages hyper attachants. En même temps, ça nous permet d’avoir des clés d’entrée différentes pour comprendre la dynamique de la famille Stewart.

Le roman repose sur plusieurs secrets qui sont révélés au fil de l’histoire. Il ménage donc pas mal de rebondissements. Il dévoile surtout une histoire d’une grande tendresse, avec encore une fois une écriture remplie d’une énorme chaleur humaine. On sent que Sarah Morgan aime profondément ses personnages. A travers eux, elle semble tendre un miroir à ses lecteurs pour leur rappeler que l’important, ce n’est pas seulement d’aimer ses proches, mais aussi de bien les aimer. Ce qui est certainement plus dur. Mais c’est aussi ça l’amour véritable : un amour capable de résister à toutes les vicissitudes de la vie.

Au final, ce nouveau roman de Sarah Morgan est vraiment une célébration de la famille, des liens qui nous unissent tous ensemble, et du bonheur qui en découle. Si l’histoire est teintée de gravité, ça ne l’empêche pas de transmettre une vision optimiste de la vie. Encore une fois, Sarah Morgan livre un roman très agréable à lire, très prenant, et avec des personnages soignés. Elle s’éloigne légèrement de ce qu’elle a pu écrire par le passé, mais je trouve que c’est aussi son roman le plus abouti. Si vous n’avez jamais lu aucun roman de Sarah Morgan, c’est peut-être une bonne idée de commencer par celui-ci.

Bonne lecture.

Une réflexion sur “Petites confidences et grandes confessions à Martha’s Vineyard, roman

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s