Les contes de fées prennent leurs quartiers d’hiver à Paris

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais un étrange phénomène s’est récemment produit à Paris. Non, je ne parle pas des gilets jaunes mais d’autre chose. Paris est devenue la capitale mondiale des contes de fées ! Les affiches des théâtres le confirment : princesses, monstres, pirates et lutins ont débarqué en masse dans les rues de la capitale. Les scènes sont prises d’assaut par des souris, des sirènes et autres méchantes belles-mères. Le Prince Charmant a été vu devant la Tour Eiffel en train de faire un selfie. Des touristes ont croisé le capitaine Crochet (pas très rassuré) en train de voguer à bord d’un bateau mouche. Et Cendrillon aurait été aperçue rue de Rennes dans un magasin de chaussures !

Non, je ne délire pas : je constate ! En cette saison de douces festivités, plusieurs théâtres et opéras parisiens ont mis des contes de fées à l’affiche. Bonne idée ! Depuis que les marionnettes de Salzbourg ne viennent plus au théâtre Déjazet, le mois de décembre me semble un peu moins joyeux. Et les contes de fées sont un bon moyen de rassembler toute la famille devant un joli spectacle. Du coup, voici ma sélection des spectacles les plus attendus.

  • La Petite Sirène à la Comédie Française

« « Demain enfin… » Curieuse et rêveuse, la Petite Sirène attend depuis longtemps le jour de son quinzième anniversaire. Comme ses sœurs avant elle, elle pourra selon la tradition s’éloigner de son palais du fond des mers et aller découvrir les beautés du monde terrestre qu’on lui a tant contées. Parce que le lendemain une tempête éclate, elle se retrouve témoin de la noyade d’un jeune homme. Elle le reconduit jusqu’au rivage, son chant le ramène à la vie. Et elle disparaît aussitôt… C’est ainsi que débutent les aventures du « petit plancton » – comme la surnomme sa grand-mère – tombée amoureuse de l’inconnu, assez intrépide pour accepter le pacte que lui propose la Sorcière des mers : de magnifiques jambes agiles en échange de sa voix, ne plus jamais revoir les siens et, si le Prince devait en épouser une autre, elle se transformerait en écume. »

La Comédie Française a pris l’habitude d’utiliser le Studio Théâtre, sa salle secondaire située dans la galerie du Carrousel du Louvre, comme lieu d’expérimentation. On y trouve de super spectacles, souvent hors des sentiers battus. Cette année, Géraldine Martineau profite de la saison des fêtes de fin d’année pour se pencher sur le conte d’Andersen et donner vie à la Petite Sirène. Un enchantement qui s’adresse aussi bien aux petits qu’aux grands.

La pièce a commencé le 15 novembre dernier, et elle est présentée jusqu’au 6 janvier 2019.

  • Cendrillon à l’Opéra Bastille

« Le célèbre conte de Charles Perrault, mis en musique par Sergueï Prokofiev, est transposé dans un décor de cinéma où se succèdent les références aux héros du 7e art américain. Rudolf Noureev propulse sa Cendrillon sous les sunlights hollywoodiens. Avec un producteur pour fée marraine et un acteur vedette comme prince charmant, elle échappe à son destin misérable et voit ses rêves s’accomplir. Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle du chorégraphe, jeune Tatar devenu star internationale. Avec ce « ballet‑métaphore », la Compagnie rend hommage à Rudolf Noureev qui fut son directeur. Un grand spectacle qui fête l’entrée dans l’année anniversaire de l’Opéra de Paris. »

L’Opéra Bastille nous fait un vrai cadeau ! Moi qui n’ai jamais vu de baller de ma vie, j’ai hâte de voir ça ! Même si vous ne connaissez pas grand chose à la musique classique, vous devez vous souvenir que Prokofiev est le compositeur russe auquel on doit Pierre et le loup. Et puisque Rudolf Noureev est quand même un des plus grands chorégraphes de tous les temps, on peut dire que ce Cendrillon est l’invitation idéale pour découvrir le ballet et aller faire un tour à l’Opéra Bastille !

Les représentations ont commencé le 26 novembre, et elles durent jusqu’au 2 janvier 2019.

  • Peau d’âne au théâtre Marigny

Le film de 1970 réalisé par Jacques Demy a droit à un petit coup de jeune ! Pour les fêtes de fin d’année, il se transforme en pièce de théâtre musicale et prend ses quartiers d’hiver au théâtre Marigny. Costumes de contes de fée et décors enchanteurs sont au rendez-vous. On y retrouve les codes esthétiques du film. Et surtout la musique de Michel Legrand ! Gros avantage : le prix des billets est largement plus abordable que ceux de l’Opéra Bastille, et vous trouverez plus facilement des places que pour La Petite Sirène de la Comédie Française.

La pièce est jouée depuis le 14 novembre dernier, et elle ne s’arrêtera que le 17 février 2019.

  • Casse-Noisette au théâtre des Champs-Elysées

« Le soir de Noël, une petite fille fait un rêve… Eveil des sentiments, premiers gestes tendres, le monde de l’enfance qui se fond peu à peu dans celui des adultes… derrière ce qui semble être un conte pour enfants se dévoile un vrai roman d’initiation dansé. Et, tandis que les enfants s’exclament devant les tours de magie de Drosselmeyer et prennent plaisir à se faire peur avec la danse des rats, les adultes, eux, perçoivent la finesse du récit et la virtuosité inouïe de la chorégraphie. »

Hasard du calendrier, le ballet de l’Opéra de Kiev présente son casse-Noisette alors que le film de Disney est récemment sorti sur les écrans. Il faut dire que dans beaucoup de pays, Casse-Noisette est un conte vraiment très célèbre, et il est étroitement lié aux fêtes de fin d’année. En France, ce n’est pas le cas. Du coup, cette fin d’année 2018 est l’occasion de se familiariser avec le conte d’Hauffmann et de découvrir tout le folklore qui y est lié.

Les représentations commencent le 23 décembre et finissent le 6 janvier.

  • Peter Pan à Bobino

Le garçon qui ne veut pas grandir revient à Bobino. Le spectacle était déjà venu l’année dernière, et ça a été un triomphe. Du coup, Bobino présente une nouvelle fois ce Peter Pan en comédie musicale pensée pour toute la famille. Le prix des place est raisonnable, il y a beaucoup de dates disponibles, et surtout les horaires sont vraiment pensés pour les familles. Le spectacle propose beaucoup de matinées, avec des horaires à 14h ou 15h selon les jours. Pratique pour les plus jeunes spectateurs.

Du côté du spectacle en lui-même, c’est un peu comme un film Dsney mais sur scène ! De la musique, des effets scéniques, de beaux costumes et évidemment les décors emblématiques de cette belle histoire. Les parents aussi risquent de retomber en enfance !

Les représentations commencent tout juste, et le spectacle sera à l’affiche jusqu’au 19 janvier. Mais un conseil : réservez rapidement vos places.

Alors, quel spectacle vous tente ?

Publicités

7 réflexions sur “Les contes de fées prennent leurs quartiers d’hiver à Paris

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s