Les Crimes de Grindelwald, le texte du film

Pour accompagner la sortie du film Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, les éditions Gallimard ont eu la bonne idée de publier le texte du film. La couverture est absolument divine, et je ne me lasse pas de la contempler quand je passe devant ma bibliothèque (judicieusement située dans l’entrée de mon appartement !). Comme j’ai vu le film au cinéma, la lecture de ce livre n’a pas représenté un grand suspens, et pourtant j’ai trouvé que c’était une bonne idée de proposer le texte du film, et ce pour plusieurs raisons qui risquent de vous surprendre !

Ce nouvel opus de la saga des Animaux Fantastiques se déroule plusieurs mois après le premier film. On retrouve donc avec bonheur les personnages du premier film. Norbert est bien rentré en Angleterre, où ses actes à New-York lui valent d’être suivi de près par le Ministère de la Magie, dont les responsables sont particulièrement suspicieux des activités de Norbert. Ce dernier ne compte pas jouer les héros et provoquer les autorités, mais lorsque Dumbledore lui demande son aide, il ne peut pas refuser. Le voilà donc embarqué dans un nouveau voyage. Cette fois, sa destination est Paris, où les forces de Grindelwald se rassemblent et tentent de trouver de nouveaux partisans. Norbert a une mission bien précise : trouver la trace de Croyance, un obscurus très puissant dont les pouvoirs intéressent Grindelwald. Heureusement pour lui, Norbert va pouvoir compter sur de vieilles connaissances pour l’aider : Jacob, le gentil boulanger moldu rencontré à New-York, ainsi que Queenie et surtout Tina, une aurore qui ne laisse pas Norbert insensible.

Comme le titre l’indique bien, Les Crimes de Grindelwald n’est pas un roman. Il s’agit du texte du film, autrement dit la publication du script. Concrètement, le texte se présente comme une série de dialogues, enrichie avec des indications scéniques pour se représenter le déroulement des scènes. Certains lecteurs pourraient être rebutés par ce genre de texte, mais en ce qui me concerne, je trouve ça génial qu’une grande maison d’édition ose publier ce type de textes. Si vous avez vu le film ou que vous êtes un peu familier avec l’univers d’Harry Potter, vous n’aurez aucun mal à vous représenter les choses. Votre imagination se chargera de planter le décor !

En début de livre, un glossaire est là pour expliquer les différents termes qu’on trouve au fil des pages. C’est une bonne idée, parce que tout le monde n’est pas forcément familier avec ces expressions. Si vous avez déjà lu des pièces de théâtre, vous vous sentirez rapidement à l’aise. Pour les autres, il faudra peut-être quelque page pour se faire à se style très direct d’écriture. L’avantage, c’est que si les longues descriptions ne sont pas votre tasse de thé, alors vous êtes certains de ne pas être gênés par les indications du livre !

Ce texte a une vertu ultra ludique : sa lecture s’approche de celle d’une pièce de théâtre. Je ne pense pas que beaucoup de jeunes lecteurs soient habitués à l’exercice, et du coup c’est l’occasion de découvrir une nouvelle facette de la lecture. Comme ils sont pris dans l’histoire, je ne pense pas qu’ils seront tant freinés que ça par cette nouvelle présentation de la narration. En cela, l’idée de publier le script du film est brillante : c’est un support pédagogique idéal pour faire découvrir autre chose aux jeunes lecteurs. En plus, la mise en page est vraiment très belle, avec beaucoup quelques illustrations en noir et blanc pour rythmer la lecture.

Ce livre est très bel objet, c’est indéniable. Et en plus, il présente un aspect pédagogique/ludique très original. Mais alors, me direz-vous : que donne l’histoire ? Il y a beaucoup de choses que j’ai aimé dans cette histoire, notamment le personnage de Norbert et le traitement du personnage de Dumbledore. Norbert est une sorte de sorcier humaniste/écologiste. Il œuvre pour la préservation de la vie, sous toutes ces formes. Il croit au respect de tous les êtres vivants, humains et animaux, et c’est un pacifiste dans l’âme. Il est à des années lumières de la lutte pour le pouvoir ; il n’a aucune ambition et en cela il se pose aux antipodes de l’arrogance de Grindelwald qui pense que les sangs purs doivent diriger le monde. Norbert est vraiment un personnage positif et inspirant, et ça fait du bien.

De son côté, Dumbledore se révèle sous un nouvel angle. On le connaissait, plus vieux, comme un sage qui sait tout et possède toutes les réponses. Un être intègre et courageux qui n’hésite pas à se battre pour défendre la bonne cause. Cette nouvelle saga révèle la complexité d’un être hanté par les erreurs de son passé, conscient qu’il est dépassé par les événements et qu’il ne peut pas faire grand chose pour sauver les choses. Cette vulnérabilité, inédite pour le personnage, jette un nouvel éclairage sur ce que sera, dans la saga Harry Potter, sa relation avec Harry. Les aspects mystérieux d’un vieil homme qui tient absolument à garder le secret sur certaines choses s’expliquent mieux quand on sait quels ont vraiment été ses liens avec Grindelwald.

L’autre grande révélation de ce nouvel opus, c’est le développement du personnage de Queenie. Dans le premier film, elle était une gentille fofolle, et franchement je ne pensais pas que son personnage jouerait un rôle crucial par la suite. Dans Les Crimes de Grindelwald, le personnage connaît une métamorphose drastique (et franchement, on ne voit pas le coup venir !) qui apporte beaucoup de surprises, et qui insiste bien sur la gravité de la situation.

En fait, cette nouvelle saga est vraiment portée par ses personnages. Les deux premiers opus ont servi à planter l’histoire, et les choses sérieuses devraient vraisemblablement commencer dans le troisième film. Certains spectateurs seront peut-être restés sur leur faim avec le film car l’intrigue est moins prenante que le premier. Mais en lisant le livre, on plonge au plus près des personnages, et la perception est légèrement différente. Il y a du potentiel pour cette histoire, et je suis très curieuse de savoir ce que J.K. Rowling nous réserve pour la suite.

 

Une réflexion sur “Les Crimes de Grindelwald, le texte du film

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s