Frappe-toi le cœur, roman d’Amélie Nothomb

La rentrée littéraire ne serait pas vraiment la rentrée littéraire sans la parution d’un nouveau roman d’Amélie Nothomb. Pour la cuvée 2017, la romancière belge préférée des français a quitté l’univers des contes qui lui a servi d’inspiration pour ses deux derniers romans, Le Crime du comte Neville et Riquet à la houppe. Fini de rire, pour cette cuvée 2017, la romancière revient à ce qu’elle préfère : les portraits psychologiques au scalpel, les rapports ambigus entre les personnages et les histoires où aucune fin heureuse ne vient sauver le lecteur. Avec Frappe-toi le cœur, Amélie Nothomb effectue en quelque sorte un retour aux sources, et les lecteurs ne s’en plaindront pas ! En ce qui me concerne, avec un titre emprunté à Alfred de Musset, la romantique que je suis ne pouvais que tomber en extase devant ce nouveau livre !

La petite Diane vient au monde sous les meilleurs auspices : fille aînée d’une famille aimante et heureuse, elle est née avec une grande beauté qui ne manque pas de stupéfier tout son entourage… sauf sa mère. Car malgré tous les efforts de la petite Diane, sa mère ne l’aime pas. Pas dépitée pour un sou, la petite fille décide de s’armer de patience et de cultiver son intelligence en attendant que l’amour maternel se manifeste enfin. Hélas, le temps passe mais l’amour de la mère n’arrive jamais. Qu’à cela ne tienne, Diane abandonne tout espoir et consume toute son énergie en se lançant dans des études de médecines. Sur son chemin, elle rencontre enfin la connivence et l’affection sous les traits d’un professeur d’université. Olivia devient plus qu’un professeur, un mentor, une véritable bouée de sauvetage dans la vie morcelée de son élève. Mais l’affection sincère et désintéressée existe-t-elle pour de vrai ? Diane risque de tomber de haut en plaçant tous ses espoirs en une même personne…

« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » En cas de doute, il faut toujours relire Musset ! C’est ma règle personnelle, et je suis ravie de découvrir une communauté d’esprit avec la fabuleuse Amélie Nothomb au fil des pages de son nouveau roman, Frappe-toi le cœur, qui emprunte donc quelques mots à Musset le temps d’une leçon de vie aussi efficace qu’émouvante.

Avec ce nouveau livre, la romancière renoue avec ce qu’elle fait le mieux : raconter des histoires loin des historiettes charmantes et pleines de bons sentiments qu’on peut trouver chez ses contemporains. Rien de cynique pour autant : Amélie Nothomb se contente de passer au cribles les travers de ses semblables en s’attaquant à chaque fois à des thématiques précises. Ici, c’est l’amour filiale et la nécessité de se construire avec l’amour qui est évoqué. Elle aborde les relations parents-enfants avec beaucoup de lucidité, démontrant bien comment l’affection des parents joue un rôle essentiel dans la vie des futurs adultes que sont leurs enfants. La confiance en soi, le bonheur et l’esprit de découverte d’un individu se jouent en fait dès les premières années de l’enfance, et Amélie Nothomb s’en sert pour bâtir une intrigue fascinante, qui repose entièrement sur ces mécanismes psychologiques.

Comme souvent dans les livres d’Amélie Nothomb, c’est difficile de s’attacher vraiment aux personnages car ils ne sont pas toujours sympathiques. Mais il faut reconnaître qu’à défaut d’être chaleureux, ils sont toujours intéressants et nous embarquent pour des voyages émotionnels palpitants. Diane, le personnage centrale de Frappe-toi le cœur, ne fait pas exception à la règle. On suit son développement, de la naissance à l’âge adulte, presque comme on regarderait un documentaire. L’écriture quasi naturaliste d’Amélie Nothomb n’empêche d’ailleurs pas les vrais sentiments ; on comprend bien la détresse émotionnelle de Diane et la motivation profonde qui se cache derrière son ambition académique. Elle veut enfin exister aux yeux de quelqu’un.

Ce livre s’est avéré être une lecture trépidante, même si évidemment ce n’est pas un roman d’action. C’est un portrait passionnante, très bien mené, servi par une écriture ciselée et Amélie Nothomb, comme toujours, parvient à étonner ses lecteurs en les menant à la découverte de l’âme humaine. Frappe-toi le coeur est très court, il se lit très vite : j’ai passé deux heures en compagnie de Diane et ça a donc représente une seule soirée de lecture. Certains lecteurs pourront trouver ce format court un peu frustrant, mais à vrai dire tout est là et l’histoire n’a pas besoin d’un mot de plus. Par ailleurs, c’est une expérience de lecture assez troublante de lire tout un livre d’un seul trait. On est pris dans l’histoire, sans aucun recul, et on plonge complètement sans jamais ressortir la tête de l’eau. en un mot comme en cent : je vous conseille vraiment ce nouveau roman d’Amélie Nothomb.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Frappe-toi le cœur, roman d’Amélie Nothomb

  1. Je suis une inconditionnelle d’Amélie Nothomb, j’ai lui tous ses livres, mais celui-ci je ne l’avais pas encore acheté, votre article me décide à le faire. Merci !

    J'aime

  2. Je viens de lire « Frappe-toi le coeur » et encore une fois je suis ravie et époustouflée devant tant de talent. Dès les premières pages, Amélie Nothomb nous entraîne dans une histoire qui n’a l’air de rien mais qui nous captive jusqu’au bout. Son écriture est simple, sans chichis, efficace, j’adore !

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      ça fait plaisir de voir quelqu’un d’autre aimer un livre qu’on a soi-même beaucoup aimé ! Effectivement on retrouve tout le talent d’Amélie Nothomb dans ce livre et dès les premières pages c’est vite impossible de le lâcher tant on est pris dans l’histoire et le développement des personnages. Merci pour ce commentaire passionné !

      J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s