Stratford-upon-Avon : musée shakespearien à ciel ouvert

Tout comme Molière est devenu le symbole de notre langue nationale et de notre littérature, outre-Manche c’est Shakespeare qui s’est affirmé comme la figure tutélaire de la langue anglaise. Auteur de génie, inventif et parfois irrévérencieux, il a traversé les âges sans prendre une ride. Et même, il fait carrière au théâtre, à la télévision ainsi qu’au cinéma. Source d’inspiration intarissable, il est LA référence littéraire sur laquelle tout le monde tombe d’accord. Un tour de force dans le monde vaste et dangereux de la littérature ! L’ironie du sort veut qu’on ne sache pas grand chose de l’illustre grand homme. Sa biographie demeure largement un mystère et elle pose presque plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. Pourtant, pour les curieux qui souhaitent mettre leurs pas dans ceux de Shakespeare, il existe un endroit par lequel on peut remonter la piste : la ville de Stratford-upon-Avon.

Stratford-upon-Avon n’est pas un nom facile à prononcer pour un francophone. En revanche, cette vieille ville située en plein cœur de la campagne anglaise verdoyante est un joyau du patrimoine culturel de nos voisins. Et pour cause, c’est là qu’est né William Shakespeare en avril 1564. La date de naissance exacte n’est pas connue, mais on sait dans quelle maison le petit William a vu le jour. Même si Shakespeare a plus tard déménagé à Londres pour suivre sa carrière théâtrale, il revient s’installer dans sa ville de naissance à la fin de sa vie. Et il y meurt le 23 avril 1616. Je ne reviendrais pas sur le mystère de la date de mort de Shakespeare car j’y avais déjà consacré un article que je vous invite à lire pour découvrir comment un problème de calendrier a complètement faussé une information capitale pour l’histoire de la littérature mondiale.

Aujourd’hui, Stratford-upon-Avon est considéré comme le berceau de la littérature anglaise. Et le lien que la ville entretient avec Shakespeare n’est pas seulement celui d’un mausolée à ciel ouvert : la ville est pour ainsi dire la capitale théâtrale historique de la Grande-Bretagne. Car outre les différents musées liés à Shakespeare (cinq demeures historiques liées à la vie de Shakespeare et de sa famille ainsi que le musée Tudor), la ville abrite aussi plusieurs théâtres dont le plus important et le plus renommé est le Royal Shakespeare Theatre, lieu de résidence de la Royal Shakespeare Company, l’équivalent de notre Comédie Française. Chaque année, ce superbe écrin accueille la troupe pour des représentations extraordinaires, et de nombreux grands acteurs anglais ont d’ailleurs foulé la scène de ce lieu mythique.

Si vous souhaitez visiter Stratford-upon-Avon, évitez de vous y rendre au mois d’avril car c’est là que se tient chaque année le festival des célébrations en l’honneur de Shakespeare. Pendant un week-end entier, de nombreuses animations ont lieu partout dans la ville et l’événement est très couru par les britanniques. D’une manière générale, toute la ville a été très bien préservée au fil des siècles pour sauvegarder un maximum de vestiges du passé shakespearien de la ville. Le centre-ville, très typique des villages des Cotswolds, évoque le charme des petites bourgades de Normandie où le temps semble s’être arrêté. C’est vraiment une visite à faire si on en a l’occasion.

J’espère que vous avez aimé la balade !

Publicités
Cet article a été publié dans Lieux célèbres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Stratford-upon-Avon : musée shakespearien à ciel ouvert

  1. Bénédicte dit :

    Jolies photos ! Tu donnes très envie d’aller visiter ce musée. Il y a quelques années, j’avais pu visiter le théâtre du Globe à Londres (Shakespeare y avait fait quelques représentations). C’était plutôt instructif !

    J'aime

  2. fjva dit :

    J’y suis passée justement un mois d’avril il y a une dizaine d’années en plein pendant le week-end d’une course à pied annuelle qui fait partie des festivités ^^ Comme c’était pour moi juste un détour entre 2 autres villes pour une tournée que je suivais, je n’ai compris que sur place pourquoi je n’avais pas trouvé de chambre d’hôtel libre en centre ville…
    Tant pis, mon bed n breakfast était bien même si un peu éloigné.

    Je n’avais pas eu le temps de visiter trop de choses liées à Shakespeare, préférant faire le tour de la localité, qui est restée dans ma mémoire comme un « Disneyland de Shakespeare »… très propre, très bien entretenu (grâce aux revenus du tourisme j’imagine), avec nombre de rappels du barde, mais limite artificiel à force.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s