Hollywood ne répond plus, d’Olivier Rajchman

Ma passion pour le cinéma est presque aussi grande que celle pour la lecture. J’ai eu la chance de découvrir les films très jeune et d’apprendre à les aimer tous, même et surtout les vieux films. Du coup, je vénère l’âge d’or hollywoodien et toute son histoire, son glamour, ses stars, ses crises, ses anecdotes. Un monde qui appartient au passé et qui a participé de manière très active à l’invention de nouvelles narrations, à l’émergence de nouvelles thématiques… ce qui n’est pas sans rapport avec la littérature. Surtout, le cinéma ne cesse pas d’inspirer les auteurs et les journalistes qui consacrent régulièrement de belles pages au septième art. Avant les vacances, j’ai ainsi eu la chance de découvrir l’ouvrage passionnant d’Olivier Rajchman : Hollywood ne répond plus. Un livre qui se dévore comme un roman policier et nous plonge dans les coulisses tumultueuses de trois films incroyables. Une histoire qui pourrait être une fiction, sauf que tout est vrai.

Dans les années 1960, la vie des grands studios hollywoodiens a tout d’une tragédie grecque. Derrière le strass et les paillettes, les portes claquent, les stars n’en font qu’à leur tête, les producteurs sont plus virulents que jamais et les réalisateurs frôlent régulièrement la crise de nerf ! Un vrai bal de fous et pourtant au milieu de tout ce chaos, on continue de fabriquer des films fabuleux. Et justement, le nouveau pari fou est un film de complète démesure : Cléopâtre va condenser tout le grand spectacle dont Hollywood est capable… mais le risque est grand pour la production. Et si Elizabeth Taylor se prépare à jouer les reines dans des décors de rêve, Marilyn Monroe, elle, voudrait enfin tourner dans un film sérieux et donner une impulsion décisive à sa carrière. Mais pour cela, elle va devoir se battre comme jamais. Le combat, c’est aussi ce qui attend le réalisateur de génie Mankiewicz, lui qui va devoir se confronter au producteur tout-puissant Darryl Zanuck s’il veut arracher le droit de faire son film comme il l’entend. L’histoire des coulisses est bien plus mouvementée que celle du scénario.

Comment les films naissent-ils ? Comme les humains : dans la douleur. C’est la cruelle leçon qu’on peut retenir de l’ouvrage passionnant d’Olivier Rajchman, Hollywood ne répond plus. Le journaliste, spécialisé dans le monde du cinéma, connaît l’histoire du septième art sur le bout des doigts, et il nous convie à un voyage dans le temps unique en son genre. Il aurait pu faire la biographie de telle ou telle personne, mais à la place il a décidé de s’attaquer à une période charnière de l’odyssée hollywoodienne en choisissant un moment pendant lequel tout est sur le point d’exploser. Il fait revivre les légendes d’Hollywood dans leur vérité : pas juste l’image glorieuse du papier glacé, mais bel et bien les souffrances et les combats de chacun pour exister dans un système qui se moque de broyer les individus.

Le livre est un cours magistral sur l’histoire du cinéma. Mais c’est aussi un véritable roman policier dans lequel les péripéties ne manquent pas. Les nombreuses informations sur le tournage de Cléopâtre sont tellement palpitantes qu’en fait ils auraient du faire un film sur la production du film plutôt que sur l’histoire de Cléopâtre ! On rit, on est ému, on se prend au jeu au fil des pages. Car même quand on a vu les films en question, impossible de soupçonner toutes les aventures qui sont survenues pendant les tournages !

J’ai beaucoup aimé le fait que ce livre soit si bien documenté. L’auteur a même eu la permission de recopier certains passages du journal intime de Joseph Mankiewicz, ce qui apporte un éclairage particulièrement intéressant à la production de son film. En revanche, je dois admettre qu’il vaut mieux avoir déjà quelques connaissances sur le monde du cinéma pour comprendre certaines choses ou resituer certaines personnes. Par ailleurs, Olivier Rajchman a parfois tendance à verser inutilement dans le sensationnalisme, comme au début du livre où il se perd dans des digressions inutiles alors même qu’on a envie de rentrer tout de suite dans le cœur du sujet.

Il n’empêche que malgré ces quelques défauts, Hollywood ne répond plus est un ouvrage passionnant qui fera plaisir à tous les fans de cinéma et d’histoire du cinéma. Le portrait croisé de Marilyn et d’Elizabeth Taylor vaut particulièrement le détour.

Publicités
Cet article a été publié dans Essais & Documents. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Hollywood ne répond plus, d’Olivier Rajchman

  1. juneandcie dit :

    Il me le faut. Tout simplement. Merci pour cette chronique.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s