Doctor Thorne : série coup de cœur de la BBC

Comme le disait si bien Britney Spears : Oops, I did it again ! Je sais que les séries tv de la BBC sont mon talon d’Achille, mais que voulez-vous : chaque fois que j’en découvre une nouvelle, je ne peux pas résister, il faut que je la visionne. Alors évidemment, quand j’ai découvert l’adaptation du roman d’Antony Trollope, Doctor Thorne, je n’ai pas eu la force de me débattre contre mon irrépressible envie de découvrir cette mini-série de trois épisodes. C’est donc avec cette petite pépite télévisuelle que j’ai fait ma rentrée, pleine de romance, de campagne anglaise, de costumes d’époque et de bonne humeur !

Le docteur Thorne est un homme raisonnable qui essaye toujours de faire ce qui est juste. Il a la réputation d’être un honnête homme et plusieurs de ses voisins font même appel à lui comme médiateur pour régler des questions délicates. Pourtant, aucun d’entre eux n’imagine un seul instant que le bon docteur garde un secret : sa nièce, la jeune et douce Mary, est le fruit des amours interdits entre le défunt frère du docteur et la sœur de l’homme le plus riche du comté, sir Roger Scatcherd. Ce-dernier ignore tout de la véritable identité de la jeune Mary. Aussi, le jour où il annonce au bon docteur sa volonté de modifier son testament en faveur de l’aîné des enfants de sa sœur, le docteur Thorne se retrouve dans une position compromettante. Doit-il révéler la véritable identité de la jeune fille ? De son côté, Mary se heurte à une hiérarchie sociale rigide : alors qu’elle vit une histoire d’amour avec le jeune Frank Gresham, elle doit lutter contre la mère de ce-dernier, lady Arabella, qui souhaite un meilleur parti pour son fils unique. Il faut dire que la famille, bien que noble, est au bord de la faillite, et que la nièce d’un médecin de campagne ne présente pas une alliance très attrayante. Mais si la véritable identité de Mary était révélé et qu’elle devenait l’héritière de la fortune de son oncle, ses perspectives pourraient changer radicalement…

Vous l’aurez compris, on est dans la plus pure tradition du roman anglais, et je dirais même que les fans de Jane Austen se retrouveront vite en territoire connu avec cette histoire. Le roman Doctor Thorne qui sert de point de départ à cette adaptation possède en effet pas mal de points communs avec Orgueil et Préjugés, ne serait-ce qu’à cause des thèmes abordés (la chasse au mari et les problèmes de classes sociales entre jeunes gens). Entre fresque romantique et histoire à suspens, cette histoire avait vraiment de quoi séduire les producteurs de la BBC pour en faire une belle mini-série. Et c’est exactement ce qu’ils ont fait.

Déjà, il faut souligner qu’on a droit à un très beau casting. C’est l’excellent Tom Hollander qui incarne le docteur Thorne. Et justement, les fans d’Orgueil et Préjugés se souviendront de l’avoir vu jouer l’abominable cousin, le révérend Collins. Pour le reste, même si les noms des comédiens ne vous diront rien, à l’exception peut-être de Ian McShane, les visages seront certainement familiers aux plus observateurs d’entre vous car plusieurs comédiens et comédiennes ont déjà joué dans d’autres séries de la BBC. Ils sont tous excellents dans cette histoire, mais la mention spéciale va vraiment à Tom Hollander qui offre pour une fois un personnage de « gentil » très chaleureux et sympathique.

En prime de ce très beau casting, on a droit à des endroits fabuleux comme décors naturels de cette histoire. Le tournage a été effectué dans des petits villages de la région anglaise des Cottswolds, et les maisons sont adorables, anciennes, et tout à fait dans le genre qu’on imagine pour ce type d’histoire. Par ailleurs, les deux demeures qui ont été choisies pour « incarner » les châteaux des deux grandes familles sont magnifiques. Je ne me lassais pas de les voir à l’image !

L’histoire en elle-même est extrêmement prenante car elle oscille entre deux aspects : une histoire romantique et une intrigue policière. En effet, même si la romance de Mary et de Frank capte une bonne part de l’attention du public, il y a aussi l’aspect policier de la véritable identité de Mary qui est fascinant à suivre. Le fait que le docteur Thorne se retrouve pris au piège de son propre mensonge, alors même qu’il tente par tous les moyens de protéger sa nièce, est une histoire passionnante et très touchante. En cela, l’histoire va plus loin que sa cousine, Orgueil et Préjugés. Elle explore à fond la dynamique sociale de l’époque, en évoquant notamment le problème des familles aristocrates désargentées qui sont obligées de parier sur des mariages avantageux afin de sauver leur style de vie. En creux, l’histoire pose évidemment la question du devenir de ce style de vie : est-il plus important de sauver une vie de luxe ou bien le bonheur des personnes ? Un système qui broie les individus est-il vraiment juste ? La dimension sociale qui vient se greffer à l’histoire d’amour apporte beaucoup de force et de réalisme.

Vous l’aurez compris, Doctor Thorne a été un énorme coup de cœur. En ce qui me concerne, j’y ai trouvé absolument tous les ingrédients que j’aime dans ce genre de romance historique : des acteurs de qualité, des décors et des costumes de rêve, mais surtout une histoire très prenante avec beaucoup de profondeur. Il n’y a malheureusement que trois épisodes dans cette série, et c’est vraiment la seule chose qu’on puisse lui reprocher !

Publicités
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s