Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, à la Comédie Française

Ma passion pour Alfred de Musset date du lycée, et un peu comme une groupie, je suis forcée d’avouer que je ne me suis jamais guérie de cette tendresse particulière. Au fil des années, j’ai vu peu de pièces de Musset sur scène, mais j’ai lu beaucoup de choses de lui, ce qui a encore renforcé ma passion. Bizarrement, je n’ai jamais lu Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée. Du coup, voir la pièce jouée sur scène était enfin l’occasion de faire connaissance avec ce texte. Jeudi dernier, j’ai eu la grande chance d’assister à la première de la pièce à la Comédie Française dans le cadre intime et chaleureux du Studio Théâtre qui se trouve au Carrousel du Louvre. Une belle rencontre.

C’est le jour où la Marquise tient salon. Mais en ce mois de janvier pluvieux, le mauvais temps à décourager les habitués de venir. Étrangement, le comte est le seul à être présent. Mais ce tête-à-tête n’est pas une mauvaise chose : il est propice à une déclaration d’amour. car le comte est épris de la Marquise, mais il n’a pas encore osé déclarer sa flamme. Face à une femme qui ne veut pas facilement céder au jeu de la séduction, le Comte va devoir se mettre à nu s’il veut la convaincre de la sincérité de ses sentiments. Car ils ne sont plus vraiment jeunes, ils ont l’expérience de la vie, des déconvenues amoureuses, et faire le premier pas n’a rien de facile. Pourtant, pour saisir la chance d’être enfin heureux, il faudra jouer le tout pour le tout. Le tête-à-tête impromptu se transforme peu à peu en joute verbale, et aucun des deux n’est prêt à céder du terrain.

Cette pièce en un acte de Musset est difficile à résumer car elle est plus portée par des personnages que par une histoire. On sait peut de chose du contexte, de l’histoire des personnages, des enjeux… mais ce n’est pas grave parce que ce n’est pas ça qui importe. Ce qui est important dans cette pièce, c’est la tension dramatique/amoureuse entre un homme et une femme.

Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée est une pièce courte qui fait partie de la série des proverbes de Musset. Si vous n’êtes pas très familier avec Musset, sachez seulement qu’il s’agit d’une série de pièces écrites courtes qui mettent peu de personnages en scène et qui tournent toujours autours d’une situation bien précise. Autrement dit c’est court et bien rythmé ! On est aussi loin des artifices habituels du théâtre car l’auteur s’attaque à des situations plus réalistes. C’est particulièrement flagrant avec cette pièce puisque Musset nous parle de deux amoureux qui n’ont rien de jeunes premiers.

Cette pièce est particulièrement touchante car elle sonne vrai de bout en bout et qu’elle n’a pas pris une ride. Elle met en scène une femme et un homme qui se retrouvent à un moment décisif de leur relation et qui doivent décider ou pas de sauter le pas. L’humour de la situation est là évidemment, mais la tension entre les deux repose aussi sur un certain rapport de force. Elle ne veut pas céder sans être sûre des sentiments qu’il éprouve ; il n’est pas à l’aise avec le fait de dévoiler trop clairement ce qu’il ressent pour elle.

Jennifer Decker et Christian Gonon jouent ce couple passionnant sur scène, et ils sont fabuleux tous les deux. La mise en scène à chercher à transposer habilement la pièce de Musset en plein XXIe siècle, mais sans tomber non plus dans un modernisme excessif. Le cadre est celui d’un loft, un atelier parisien épuré et cosy à la fois. L’ambiance est feutrée, d’autant plus que la salle du Studio Théâtre est propice à ce sentiment d’intimité du fait de sa taille modeste. Les comédiens alternent entre moments drôles et moments plus graves, le rythme est assez soutenu et on est tenu en haleine pendant toute la durée de la pièce. Vont-ils finalement réussir à se comprendre et à se livrer complètement l’un à l’autre.

Plus qu’une pièce romantique, c’est presque une pièce de suspens à laquelle on assiste. Le metteur en scène Laurent Delvert et ses comédiens ont réussi à donner un bon coup à cette pièce qui vaut vraiment le détour. Au gré des dialogues, Musset parle de l’amour en disant que ce n’est pas quelque chose de vieux : c’est quelque chose d’immortel. Cette adaptation de la Comédie Française prouve effectivement la véracité de cette affirmation. Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée est une pièce de théâtre qui ne fait pas du tout son âge : elle semble étonnamment d’actualité dans sa manière d’analyser les rapports humains et le couple. Et pour ceux qui pourraient être effrayés à l’idée d’aller voir une pièce « classique », je peux donc vous rassurer : cette pièce a tout pour vous séduire.

La pièce est à découvrir dès maintenant au Studio Théâtre de la Comédie Française. Elle sera jouée jusqu’au 7 mai.

Advertisements
Cet article a été publié dans Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, à la Comédie Française

  1. Ca devait être vraiment bien =)

    Aimé par 1 personne

  2. Elisabeth dit :

    pfffffffff tout est complet pour l’instant … j’y serai bien allée lors d’un petit week-end à Paris fin avril …merci pour l’avis 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s