L’Accro du shopping à Hollywood, roman de Sophie Kinsella

Accro-shopping-HollywoodJ’ai une histoire assez rock n’ roll avec la saga de l’Accro du shopping. Au départ, c’est une amie à moi (qui a très bon goût) qui m’a fait découvrir les livres, et je dois avouer que le premier roman a été un gros coup de coeur. C’était de la chick lit drôle, originale, avec un personnage principal hyper attachant et une écriture enjouée avec énormément de situations catastrophiques. Mais au fil des livres, j’ai commencé à me lasser. Tant et si bien qu’il y a deux livres que j’ai carrément zappé, l’un étant L’Accro du shopping attend un bébé et l’autre étant L’Accro du shopping à Hollywood. Et puis l’année dernière, j’ai reçu l’Accro du shopping à la rescousse. Et là, révélation : j’ai à nouveau pris énormément de plaisir à suivre les aventures de Becky. Je suis à nouveau tombé sous le charme de Sophie Kinsella. La magie s’est mise à fonctionner à nouveau ! Du coup, j’ai décidé de rattraper mon retard en lisant l’avant-dernier livre, L’Accro du shopping à Hollywood. Je vous l’avais dit : c’est un peu rock n’ roll entre Sophie Kinsella et moi !

Becky est aux anges. Littéralement et géographiquement puisqu’elle se trouve à Los Angeles. L’accro du shopping a la sensation d’avoir enfin retrouvé le vaisseau mère : dans cette ville du luxe démesurée, elle se sent comme un poisson dans l’eau. La célébrité est une manière de vivre, le shopping est une religion et le tapis-rouge est une divinité. Alors que son mari se lance dans la communication pour les stars, Becky veut se lancer et devenir conseillère mode pour des actrices. Mais ça ne va pas être si simple de se lancer à l’assaut de Hollywood. Becky se retrouve malgré elle plongée au coeur d’un scandale people ; son père lui cache quelque chose ; sa belle-mère essaye de renouer les liens ; sa meilleure amie est en pleine crise… Heureusement, Becky a de la ressource et elle sait de sortir de n’importe quelle situation. Oui mais a-t-elle vraiment pensé à tout ? Dans une ville où tout n’est qu’apparence, notre accro du shopping préférée risque de tomber de haut…

Il s’en passe des choses dans ce livre ! Dommage que ce ne soit pas plus intéressant parce qu’il y a de la matière ! Bon, je suis un peu sévère, mais je vais tout vous expliquer en commençant par replacer cette lecture dans son contexte. L’Accro du shopping à Hollywood est (à ce jour) l’avant-dernier tome de la saga ; le dernier tome est L’Accro du shopping à la rescousse. Et j’ai lu ce dernier livre avant de lire L’Accro du shopping à Hollywood. Du coup, ça créer un décalage et je savais évidemment comment le livre allait finir, ce qui a un peu gâché ma lecture.

Pour être objective, ce livre est dense… et parfois inutilement. Le propos de Sophie Kinsella est on ne peut plus clair : elle place son personnage au coeur du royaume de la tentation. Pour une fan de mode et de célébrité, Los Angeles c’est l’enfer sur terre. Et forcément, cet environnement néfaste va avoir une très mauvaise influence sur Becky. Elle se montre assez égoïste, perd de vue ce qui est important, se laisse emporter dans un tourbillon de faux-semblants… et le réveil est un peu tardif. Du coup, pour la lectrice ce n’est pas toujours très agréable. Car même si le livre est hyper rôle, le personnage principal nous tape un peu sur les nerfs.

Dans l’idée, j’aime bien que Sophie Kinsella fasse l’effort de montrer une Becky au comble du shopping, une Becky qui exploite à fond sa fascination pour les paillettes et qui assume complètement cet attrait pour la gloire. C’est original parce qu’en général, les héroïnes de chick lit sont des braves filles, pas des garces. Et là, Becky offre un côté sale gosse qui est complètement décalé par rapport aux autres livres de la saga. Sauf que cette originalité ne fonctionne pas pendant tout le livre ; au bout d’un moment, on a envie de lui coller une claque !

Mis à part ce problème de personnage principal, le roman est vraiment bien. Sophie Kinsella exploite tous les arguments en rapport avec Los Angeles : la célébrité, les coulisses un peu glauque où tout le monde est prêt à faire n’importe quoi pour être/rester célèbre, le monde du cinéma, les boutiques ultra branchées, l’obsession pour un style de vie plus sain… Bref, toutes les contradictions de cette capitale du glamour sont passées à la moulinette et c’est jouissif. Un découvre de nouveaux personnages secondaires vraiment top, avec une mention spéciale pour les deux gardes du corps. Et on retrouve aussi tous les autres personnages qu’on aimait tant dans les autres romans. Un vrai défilé : tout le monde est là.

Le coup de génie de Sophie Kinsella, c’est qu’en écrivant ce livre, elle pensait déjà à celui d’après. L’Accro du shopping à la rescousse est la suite L’Accro du shopping à Hollywood. Du coup, mieux vaut tout de suite acheter le livre suivant, sinon la fin du roman va vous décevoir ! Quand on lit ce livre, on sent bien qu’il se passe quelque chose avec les personnages secondaires, mais on ne sait pas quoi vu que Becky n’y prête pas attention. En fait, un truc vraiment énorme a lieu à la fin du livre et le roman se clôt sur un cliffhanger incroyable, un peu comme dans une histoire policière.

Ce livre a donc été une lecture mitigée. Je l’ai trouvé sympa mais clairement en-deçà de ce que j’espérais. Je crois que je m’étais un peu lassée de la sage de L’Accro du shopping et que Sophie Kinsella elle-même avait un peu épuisé ses cartouches. Il y a des choses très originales et très bien trouvées dans ce livre, malheureusement le côté agaçant de Becky m’a un peu gâché ma lecture. C’est d’autant plus dommage que par contre la suite est formidable. L’Accro du shopping à la rescousse est un road-movie dans la région de Las Vegas et c’est irrésistible. Je vous le conseille très fortement parce que je l’avais adoré et on sentait bien que Sophie Kinsella avait retrouvé le souffle des débuts. Evidemment, pour tout comprendre à l’histoire, mieux vaut avoir d’abord lu L’Accro du shopping à Hollywood.

Publicités
Cet article a été publié dans Chick lit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’Accro du shopping à Hollywood, roman de Sophie Kinsella

  1. L’accro du shopping à Hollywood n’est pas mon préféré de la saga. Par contre le dernier remonte largement le niveau !

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s