Pénélope Bagieu publie le tome 2 de Culottées

culottees-2« Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent » : c’est devenu le credo de Pénélope Bagieu. Il y a deux mois, je vous avais parlé du nouvel album de BD de la talentueuse Pénélope bagieu : Culottées. Un ouvrage pensé comme une sorte d’encyclopédies illustrées des femmes, illustres ou inconnues, qui ont permis de faire bouger les lignes en matière de féminisme. Cette bande dessinée était présentée comme un premier tome et elle a rapidement conquis le coeur des lectrices (et des lecteurs) qui ont pu découvrir de beaux portraits, le tout avec la griffe Pénélope Bagieu. Nous sommes désormais en janvier 2017, et aujourd’hui Gallimard publie le second tome qui s’intitule sobrement Culottées 2.

Pénélope Bagieu ne s’en est jamais cachées : elle a des convictions et elle n’hésite pas à s’armer de ses crayons pour défendre les causes en lesquelles elle croit. Par le passé, elle s’est notamment exprimé brillamment contre le chalutage en eaux profondes, et sa campagne était devenue tellement virale qu’elle a fini par aboutir à un changement de politique dans la chaîne de supermarchés français visée. Mais maintenant, c’est de féminisme que Pénélope Bagieu parle. Pas tellement parce que c’est cool de parler de féminisme mais parce qu’il existe encore des pans entiers de l’histoire des femmes qui restent méconnus. Du coup, elle a choisi un angle original pour faire passer son propos : des mini-biographies. Culottées propose de découvrir des portraits de femmes d’exception : politiciennes, journalistes, artistes, sportives… Même si certains noms ne nous disent rien, toutes ces femmes ont vécu des vies palpitantes, et elle se sont jeter à corps perdu dans leur carrière, leur passion, leur vie. De véritables exemples qui donnent à réfléchie. Voici le résumé de ce deuxième opus de Culottées :

« Sonita, rappeuse afghane et exilée militante ; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes ; Nellie, journaliste d’investigation au XIXe siècle ; Cheryl, athlète marathonienne ; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde… Les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin. »

J’ai très envie de découvrir ce nouveau volume qui a l’air tout aussi passionnant que le premier. J’espère avoir le plaisir de vous en reparler très bientôt et plus en détails. Et pour celles et ceux qui n’ont pas encore ouvert le premier tome, sachez que c’est une bande dessinée instructive, touchante et drôle. il n’y est pas question de militantisme hystérique mais juste d’u éclairage intelligent qui permet de rendre leur place à ces figures passionnantes. Une vraie réussite !

Advertisements
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Pénélope Bagieu publie le tome 2 de Culottées

  1. Ping : Agenda de fin-janvier – Femmes de lettres

  2. Bénédicte dit :

    Les deux tomes me font très envie, j’espère les trouver à la bibliothèque lorsque je m’y rendrai. Jusqu’ici j’aime en tout cas beaucoup le travail de Pénélope Bagieu!

    J'aime

  3. casscrouton dit :

    J’ai adoré le premier et j’ai acheté le deuxième à sa sortie, j’ai hâte de me plonger dedans, il a l’air tout aussi intéressant ! 🙂

    J'aime

  4. Armelle dit :

    J’ai adoré le premier tome que j’ai découvert ce week-end. Je fonce demain dans mon repère BD pour me le procurer. Le graphisme est superbe, les textes instructifs avec une petite pointe d’humour et ces femmes sont tout bonnement fabuleuses.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s