La mode des romances de Noël

let-it-snow

Impossible de passer à côté de ce phénomène littéraire : les romances de Noël ont envahi nos librairies avec une promesse alléchante : passer des vacances de fin d’année avec une belle histoire pleine de magie, d’amour et de bonne humeur. Derrière ces jolies couvertures mélangeant flocons de neige et coeurs débordants d’espoir se cachent un phénomène éditorial intéressant. Pour la lectrice que je suis, c’est forcément l’occasion de faire de belles découvertes, mais aussi de m’interroger sur les raisons pour lesquelles cette nouvelle mode fonctionne si bien.

Christmas is all around…

L’une des raisons pour lesquelles je pense que j’aurais fait une bonne anglaise, outre ma passion dévorante pour les littératures anglo-saxonnes, c’est l’esprit festif que l’on trouve chez nos voisins d’outre-Manche. Il n’y a pas à dire : quand il s’agit de faire la fête et de célébrer plein de choses, ils sont les premiers à jouer le jeu ! Et ils n’y vont pas de main morte : décorations, chansons, spécialités culinaires (plus ou moins hasardeuses, d’accord !), et traditions ancestrales pour se retrouver tous ensemble et faire la fête. Du coup, ça me fait rêver. Surtout, ils ont le don de faire de Noël une période magique. Depuis mon enfance, j’admire les lumières des maisons, les décorations kitsch au possible, les petits sablés en forme de petits bonhommes… Je ne résiste pas : à Noël, j’ai envie d’être anglaise, de fabriquer la propre couronne de Noël, de chanter avec Franck Sinatra et de donner dans la démesure. Clairement, dans ce domaine, les français ne sont pas aussi bons !

Du coup, il fallait bien que cette tendance hyper-festive se répercute dans la tradition littéraire du pays. Et ce n’est pas Charles Dickens qui viendra me contredire, lui qui a donné ses lettres de noblesse au conte de Noël. Avec lui, tous les anglais se sont habitués à lire des histoires de Noël, qu’ils soient petits ou grands. Là encore, les français sont malheureusement à la traîne.

Des contes d’un temps nouveau…

C’est difficile de dater précisément l’arrivée des romances de Noël dans les pays anglo-saxons. Avec l’avènement de la chick lit à l’horizon des années 2000, il y a eu de plus en plus de romances dans les rayons des librairies. Des sous-genres ont commencé à se créer. Et finalement, assez naturellement, certains courants littéraires ont commencé à s’inscrire dans le calendrier des lecteurs. Au départ, c’étaient les romances d’été, celles qui se déroulaient dans des endroits paradisiaques et qui étaient donc idéales pour lire l’été.

De fil en aiguille, les romances de Noël ont commencé à apparaître sur les étagères des librairies. Ce qui est intéressant, c’est que le phénomène d’auto-édition a servi de levier aux auteurs pour faire découvrir ces romances festives. Et encore aujourd’hui, si vous allez sur le site anglais d’Amazon, vous en trouverez beaucoup en auto-édition. Mais les éditeurs traditionnels ne sont pas en reste, et ils proposent désormais une large sélection de romances de Noël. Finalement, ça fait à peu près trois ans que le phénomène a vraiment pris de l’ampleur en Angleterre.

Quels sont les ingrédients d’une romans de Noël ?

C’est évident : il faut une histoire d’amour et Noël ! Enfin, pas si évident que ça. Depuis que je lis des romances de Noël (deux ans maintenant), je me rends compte que les romancières anglo-saxonnes profitent de ces romances pour véhiculer un message dans le pur esprit de Noël, notamment en abordant des thèmes impliquant une certaine résilience (comme le deuil, le divorce…). Du coup, leurs histoires sont moins frivoles que celles qu’on peut trouver dans des romances « classiques ». On a bien sûr le côté festif des fêtes de fin d’année, de l’humour, des situations cocasses, et on sait généralement à l’avance comment ça va finir, mais les personnages ont parfois plus d’épaisseur, et les histoires sont empreintes d’une certaine forme de gravité. Le résultat vaut le détour. Parce que même si on trouve du bon et du moins bon (comme dans toutes les romances), il y a vraiment de très bonnes surprises. J’avais ainsi eu un vrai coup de coeur pour le Christmas at Lilac cottage de Holly Martin l’année dernière.

Et en France, on en est où ?

En France, les romances de Noël sont encore un peu timides, mais ça commence à prendre. Cette année, plusieurs romancières de chick lit françaises se sont réunies pour présenter un projet commun de nouvelles de Noël. Leur projet d’e-book s’intitule Let it snow et il est téléchargeable sur Amazon pour seulement 99 centimes d’euros. Les autres titres chez des éditeurs traditionnels sont encore un peu timides, mais on commence à en voir. C’est bon signe !

Au final : on en pense quoi ?

La leçon à retenir de cette nouvelle mode, c’est que les lecteurs ont vraiment des raisons de se réjouir. Parce que d’habitude, la saison des fêtes de fin d’année est plutôt l’occasion d’acheter des livres qu’on va offrir. Et généralement, les gens achètent peu de livres pour eux-mêmes en cette saison festive. En ce qui me concerne, j’apprécie vraiment d’avoir des lectures légères, sympathiques et « de saison » pour profiter de mes vacances d’hiver. Ces livres sont un peu l’équivalent des calendriers de l’Avent de mon enfance. Au lieu de manger un chocolat chaque soir de décembre, je lis quelques chapitres d’une romance de Noël (ce qui n’empêche pas de manger un chocolat pour accompagner la lecture !).

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi j’espère que les éditeurs français proposeront de plus en plus de romances de Noël. Pour une fois, voilà une mode littéraire pour laquelle je craque sans réserve. Et ça peut être un rendez-vous très sympa à donner aux lecteurs pour aller voir ce qui se passe dans les librairies en décembre. D’autant qu’une bonne lecture peut être l’occasion de décompresser à cause du stress des cadeaux et des orgies caloriques !

Sur ce, très bonnes fêtes de fin d’année à tous !

Publicités
Cet article a été publié dans Les Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La mode des romances de Noël

  1. Vitany dit :

    Cet article tombe à pic, je suis en plein dans ma liste de romances de Noël que je garde bien au chaud jusqu’à cette période de l’année ! ^_^

    C’est un peu comme les romances de Saint-Valentin, les romances de printemps, été ou automne, il y a des périodes pour les lire et où elles nous mettent direct dans l’ambiance !
    Mais il est vrai que celles de Noël sont un peu à part et, comme écrit, les auteurs y abordent souvent des sujets plus « graves », ce qui n’est pas pour me déplaire, et en profitent pour délivrer des messages plutôt positifs…

    Les romances de Noël, j’adore ça à cette époque de l’année, à savourer en même temps qu’une bonne tasse de thé chaud !
    Et je rajouterai aussi les « romances filmiques de Noël », que je me fais quasiment chaque année (Love Actually, Esprit de Noël, etc…)

    Aimé par 1 personne

    • Alivreouvert dit :

      Merci pour ton commentaire ! Je suis à 100% d’accord avec toi. Et oui, les romances de Noël sont le complément idéal des comédies romantiques de Noël. Je ne m’en lasse pas. Par contre, moi c’est chocolat chaud à cette époque de l’année !

      J'aime

  2. Christelle Da Cruz dit :

    J’en ai lu deux pendant les vacances : Christmas Hope et Une bonne raison d’aimer Noël et j’ai adoré ! Un vrai moment cocooning ! Je pense même poursuivre avec un autre sur Janvier pour rester dans l’esprit ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s