Demain les chats, roman de Bernard Werber

demain-les-chatsUn nouveau roman de Bernard Werber est toujours une petite secousse dans le milieu de l’édition française, et le petit dernier ne fait pas exception ! Annoncé depuis déjà quelques mois, Demain les chats a suscité beaucoup d’attente auprès des fans, d’autant que le sujet faisait envie. Pour avoir lu beaucoup de livres de Bernard Werber, je peux dire que maintenant je suis une bonne connaisseuse de son oeuvre. Pour autant, je ne dirais pas que je suis une fan absolue car certains livres m’ont moins touché que d’autres. Reste que Bernard Werber est vraiment un auteur à part dans le paysage littéraire français (occidental ?), capable de mêler avec brio l’art du récit avec une vraie réflexion sur notre société. Avec Demain les chats, il présente une humanité en faillite, au bord de la crise de nerfs, et des chats prêts à prendre le relais pour nous remplacer, pauvres humains incompétents que nous sommes. Et après tout, pourquoi pas ?

Nous sommes à Paris, dans une période temporelle indéterminée mais très proche de nous. Bastet, une chatte qui habite Montmartre avec son humaine (sa servante comme elle dit), vit une vie confortable. Futée et agile, Bastet a un grand projet : réussir à établir une communication entre elle et son humaine. Pour cela, elle tente plusieurs types d’expérience, notamment des approches avec des races inférieures comme les souris et les pigeons, mais sans résultat pour l’instant. Un jour, elle rencontre son nouveau voisin, le chat Pythagore. Pythagore semble avoir accès au savoir des humains, il sait beaucoup de choses sur l’histoire des chats et de leurs relations avec les humains. Grâce à lui, Bastet en apprend plus sur le monde dans lequel elle vit. Elle découvre notamment que les humains sont au bord de la guerre, qu’ils sont en train de s’entre-tuer. Et ce qui arrive influe sur la vie des chats. Plus le drame se rapproche, plus il devient urgent pour les chats de prendre le contrôle.

Le salut de l’humanité passera-t-il par les chats ? En lisant le nouveau livre de Bernard Werber, on peut légitimement se poser la question. Et si demain les chats étaient capables de trouver la solution à nos problèmes ? Vaste sujet pour un roman qui brasse d’ailleurs beaucoup de choses, comme souvent avec les livres de Werber.

Demain les chats peut faire penser au cycle des fourmis dans le sens où Bernard Werber décide de s’extraire du cadre de l’humanité pour mieux en parler. Et ça marche formidablement bien. A hauteur de chat, les comportements humains ont souvent l’air absurdes, cruels gratuitement, et motivés par un égoïsme de race alarmant. Du coup, on en vient à préférer les chats à nos propres congénères !

Si j’ai trouvé le début du roman un peu chaotique et lent à démarrer, par la suite je suis vraiment montée à bord de l’histoire. Certes, il y a des détails qui semblent un peu surprenants (comme l’histoire du chat Pythagore), mais on laisse glisser car ce qui est intéressant avant toute chose, c’est l’histoire. Bernard Werber a un vrai talent de conteur : il sait nous installer dans une situation complètement étrange dans laquelle pourtant le lecteur ne pose aucune question. Quand on est pris par l’intrigue, on veut juste savoir ce qui va se passer après. Et Demain les chats réserve beaucoup de revirements surprenants.

Dans le fond, Demain les chats est vraiment une réflexion sur notre époque actuelle et la manière dont la société réagit face aux différentes agressions dont elle est victime. La violence est devenue monnaie courante, et dans le feu de l’action nous sommes trop préoccupés par notre sécurité pour penser au long terme et nous souvenir des valeurs qui ont permis en premier lieu au corps social de se composer et d’exister.

On ne pourra pas ne pas trouver des traces des derniers attentats qui ont secoué la France dans ce nouveau roman. Mais en même temps, Bernard Werber les dilue dans ce grand mouvement de violence planétaire. Il ne se fixe pas sur le seul problème de la France, et son sujet raisonne à bien plus grande échelle, ce qui en fait l’un de ses livres les plus ambitieux. Le romancier ne cherche pas à verser dans la sensiblerie, et au contraire il reste toujours au niveau de l’intelligence, ce dont la lectrice que je suis ne peut que lui être reconnaissante. D’ailleurs, chez Werber, l’intelligence de l’esprit n’exclue pas l’intelligence du coeur, bien au contraire.

Demain les chats est une belle lettre d’amour aux chats en particulier, mais en fait à toutes les espèces animales. Elles vivent sur la même planète que nous et dépendant de ce que nous faisons du monde. Nous avons une responsabilité vis-à-vis d’elles et nous devons en prendre conscience. Nous avons aussi une responsabilité envers nous-mêmes et nous détenons les ressources nécessaires pour changer la donne. Ce livre lumineux au message très positif (et loin d’être naïf) saura charmer aussi bien les fans de Werber que les lecteurs qui ne sont pas familiers avec lui.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Demain les chats, roman de Bernard Werber

  1. Il a l’air vraiment bien 🙂 Je vais attendre le format poche pour le lire néanmoins n’étant pas une fan inconditionnelle de Werber 😉

    J'aime

  2. C’est vrai que Werber est un auteur assez incontournable et je suis toujours curieuse de connaitre les thèmes de ses prochains romans! Comme toi je n’ai pas forcément aimé toute son œuvre, je viens d’ailleurs de finir « Sixième Sommeil » sur lequel je n’ai pas du tout accroché … Mais ce nouveau roman sur les chats donne vraiment envie, je le découvrirais avec plaisir 🙂

    J'aime

  3. Ping : Les livres à retenir en 2016 : mon best-of | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s