Neverland : retour aux origines de Peter Pan

Neverland

Tout le monde connaît l’histoire de Peter Pan. Normal : c’est l’un des personnages de fiction qui a fait la plus belle carrière mondiale possible, enchantant plusieurs générations de petits lecteurs pour devenir rien de moins qu’un classique incontournable. Mais comment Peter et les garçons perdus se sont-ils retrouvés au Pays Imaginaire pour commencer ? Voilà une partie de l’histoire que le romancier écossais James Barrie, inventeur de l’aventure, n’a jamais raconté. Du coup, les petits malins de la BBC ont eu l’idée de donner leur version des faits en signant une adaptation très libre des aventures de Peter Pan pour raconter ce qui s’est passé avant le livre. Le résultat est un téléfilm en deux parties intitulé Neverland (à ne pas confondre avec l’excellent film avec Johny Depp) qui devrait beaucoup plaire aux enfants.

Londres au XIXe siècle est une ville énorme en plein changement. Le monde moderne est en marche, mais l’ancien monde résiste encore vaillamment avec une société où prime surtout la naissance. Ceux qui ont eu la chance de naître dans une bonne famille pourront entrer dans le monde, vivre dans l’opulence et la sécurité ; ceux qui sont nés dans le ruisseau sont condamnés à se battre tous les jours pour survivre et à se résigner à de basses besognes quand le travail proposé n’est pas carrément illégal. Pour les petits orphelins des rues, il y a peu de choix. Mais ils ont une force : ils sont organisés en bande avec à leur tête un jeune garçon nommé Peter. Particulièrement intelligent, le gamin des rues permet à ses camarades de mener à bien de menus larcins sans jamais se faire prendre. Mais pour épater un adulte qui leur sert de protecteur, Peter décide bientôt de lancer sa troupe dans le cambriolage d’une boutique d’antiquaire. Là, ils tombent sur un globe magique qui les expédie dans un endroit étrange, un lieu magique nommé Neverland. Là-bas, entre des pirates sanguinaires et de gentils indiens, les garçons vont devoir plus que jamais faire preuve d’esprit d’équipe pour se sortir de tous les dangers qui les guettent…

En découvrant que la BBC avait fait une version de Peter Pan, je dois dire que je n’ai pas été très surprise. Par contre, quand l’ai lu le résumé, ça m’a tout de suite donné envie de voir le téléfilm Neverland car le projet semblait très prometteur. En effet, dans l’idée, décider de raconter comment Peter et les garçons perdus se sont « perdus » a quelque chose de judicieux. C’est une partie de l’histoire qui n’a jamais été racontée, et c’est un moyen détourné de faire du neuf avec du vieux, de raconter l’histoire de Peter Pan en surprenant les téléspectateurs. Dans les faits, je dois avouer que le résultat s’est avéré très décevant pour une spectatrice adulte.

Le casting est certes très réussi, et les gamins en particulier sont très touchants. L’histoire en elle-même avec un principe de boule de cristal magique qui permet de voyager d’un monde à l’autre fonctionne plutôt pas mal. Mais le souci, c’est l’intrigue qui se construit autour de ces différents éléments. On nous parle de trop de choses : une société secrète d’utopistes qui veulent bâtir un monde meilleur, un aristocrate déchu qui veut retrouver sa place dans le monde par tous les moyens, le mystère autour des parents de Peter Pan… Autant de choses qui ralentissent l’histoire et ne lui apportent pas grand-chose au final.

A côté de ça, quel bonheur de retrouver les pirates, Clochette et les indiens ! Les différentes parties de l’univers fascinant de Peter Pan sont bien retranscrites. Malheureusement, le budget n’était clairement pas à la hauteur des ambitions narratives de la production car les effets spéciaux souffrent d’un manque flagrant de qualité. Ce qui, pour un public adulte, est particulièrement rageant.

Si les adultes trouveront l’histoire de Neverland trop molle et pas assez spectaculaire, je pense que les spectateurs les plus jeunes ne seront pas dérangés par ces défauts. Le téléfilm en deux parties offre une jolie plongée dans un univers enchanteur. Et ça peut être une bonne clef d’entrée pour leur faire découvrir le formidable roman de James Barrie !

Advertisements
Cet article a été publié dans Films. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Neverland : retour aux origines de Peter Pan

  1. WordsAndPeace dit :

    et j’ai lu au débur de Manderley Forever, que la famille de Daphné du Maurier était très amie avec le créateur du personnage, et que les familles s’amusaient à faire des pièces de théâtre avec

    J'aime

  2. Petite Plume dit :

    Je nen avais jamais entendu parlé, ça a l’air sympa d’autant que j’aime bien l’histoire de Peter Pan 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s