Penny Dreadful : une saison 2 intense et venimeuse à souhait

pennydreadful2J’imagine qu’avec un titre pareil, je gâche un peu le suspens, et vous allez tout de suite comprendre que j’ai absolument adoré cette seconde saison. Je vous avais déjà parlé avec un enthousiasme à peine feint de mon plaisir lors de la découverte de cette série, l’année dernière. Depuis un an, j’étais donc sur le pied de guerre, attendant la suite des aventures de Vanessa Ives avec autant de patience d’une petite fille de huit ans la veille de Noël. Mais comme toujours, la patience est récompensée. Et non seulement la sérié a été renouvelée pour une seconde saison, mais encore l’histoire s’est avérée meilleure dans cette suite !

Souvenez-vous : dans la première saison, nous avions fait la connaissance d’un charmant chasseur à la retraite, Sir Malcolm (Timothy Dalton, toujours aussi classe), de son majordome africain et d’une jeune fille pour le moins énigmatique, Vanessa Ives (Eva Green, enchanteresse), en contact avec les esprits de l’autre monde. Sir Malcolm, à la recherche de sa fille Mina, disparue et apparemment enlevée par des créatures de la nuit buveuses de sang (vous avez deviné de qui il s’agit), avait monté une équipe en recrutant deux jeunes gens bizarres et talentueux : un médecin, le jeune docteur Frankestein (qui a bien des soucis avec ses expériences), et un tireur d’élite américain, Ethan Chandler (incarné par Josh Hartnett), qui semble avoir du mal à rester calme les soirs de pleine Lune. Notre mauvaise troupe avait finalement réussi à retrouver Mina, mais trop tard pour la sauver, et à tuer les bestioles. Dans cette seconde saison, c’est un groupe de sorcières qui tente de ramener Lucifer parmi les vivants en essayant d’utiliser les pouvoirs de Vanessa Ives. L’enjeu est donc de la protéger, mais aussi de comprendre enfin d’où lui viennent ses pouvoirs si spéciaux. Le bien et le mal se battent avec acharnement, d’autant plus que chacun des personnages est en prise avec ses démons intérieurs. Ils se dressent donc tous à un carrefour de leurs existences, et doivent désormais choisir entre faire le bien ou le mal.

sans-titre

Epoque victorienne, retournements de situation en pagaille, casting cinq étoiles, et références aux grands classiques de la littérature gothique : tel est le cocktail gagnant de cette série ambitieuse qui réussit une fois de plus son pari de nous scotcher au canapé. Si la première plantait le décor et présentait les personnages, elle était aussi un peu décousue à cause de l’histoire des vampires et de Mina. Dans cette nouvelle saison, j’ai trouvé que l’ensemble était plus cohérent, plus riche et avait gagné en intensité. La trame globale est très bien tissée et elle réserve vraiment beaucoup de surprises. Les personnages sont très bien travaillés, avec beaucoup d’attention portée à leur progression psychologique.

Les références littéraires abondent aussi, et j’ai particulièrement aimé le traitement donné à l’histoire de Frankestein. Le docteur et sa créature ont chacun droit à une histoire très intéressante, avec des scènes à couper le souffle. Mention spéciale aussi pour Dorian Gray qui va peu à peu révéler les aspects les plus sombres de sa personnalité. Pour les fans de roman gothique, c’est donc l’occasion de voir leurs personnages préférés évoluer avec une nouvelle relecture, au style très moderne et en même temps complètement ancré dans la tradition littéraire.

Le plaisir de cette série vient aussi de l’élégance et la poésie avec laquelle elle mélange des influences littéraires très connues avec d’autres plus confidentielles. Dans cette nouvelle saison, on a par exemple droit à un superbe hommage au poète britannique John Clare, largement méconnu en France. Au gré des épisodes, on découvre donc ces véritables pépites, ce qui renforce encore le plaisir à suivre l’histoire de cette série. Vivement la suite !

Publicités
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s